-Pro Grimpeur en bloc-

Nous avons eu la chance d’interviewer le Champion de France de Bloc Jeremy Bonder ! Retrouvez son site web par ICI.

Fiche technique – Jeremy Bonder

Date de l’interview : Le 17 mars 2017
Débarquement sur terre : 15 juillet 1991
Début de pratique : j’ai découvert cette activité à l’âge de 6 ans lors d’une sortie de classe découverte en CP à Luchon (Pyrénées)
Discipline favorite : c’est clairement le bloc, une discipline en pleine explosion
Site de pratique régulier : la Forêt de Fontainebleau, qui fait partie des 5 meilleurs sites de bloc outdoor du monde, c’est là d’ailleurs où est situé le pôle France escalade de bloc
Le site le plus radical que tu ais déjà grimpé : en termes d’échelle c’est du 8c en bloc et 8c+ en falaise
Une musique qui te met la patate avant de grimper : je suis plutôt ouvert, j’écoute de tout. De temps en temps j’utilise un casque pour me mettre dans une bulle et m’isoler du bruit avant une compet
Un/une grimpeur(se) qui t’inspire : il n’y a pas une personne en particulier, je suis à l’affût des nouveautés, des progressions et performances de chacun. Chaque grimpeur / sportif m’inspire.
Plus beau voyage: c’est Bishop en Californie, je suis parti là-bas 3 semaines avec mon ami Sean McColl un grimpeur canadien, le site se trouve à 3 h de Las Vegas, il y a de superbes highballs posées en plein milieu de la montagne, ça envoie !
Meilleur souvenir de compétition : un de mes meilleurs moments, même si pour moi j’ai été déçu de mon résultat, c’est lors des Championnats du Monde de 2016 à Paris Bercy. Sur mon dernier bloc de la finale que je fais assez facilement, plus de 10 000 Français m’ont applaudi ! Ça m’a donné de très bons frissons !
Trip de tes rêves pour un site d’escalade que tu n’as pas encore grimpé : il y a 2 sites qui me disent vraiment que je n’ai pas encore fait: Hueco Tanks au Texas, ça a l’air magique et Rocklands en Afrique du Sud. Ces sites font partie des top 5 des sites de bloc avec Magic Wood en Suisse, Bishop aux US et bien évidement Fontainebleau chez nous.
Sponsors : Freestone (fabricant de prises), La Sportiva (matériel).

 

 

Interview de Jeremy Bonder

Sportihome Mag: « Salut Jeremy ! La saison va bientôt démarrer, quel est ton programme pour cette année ?
En termes de projets, 2017 va être une année importante pour l’escalade car le format Olympique va évoluer. Pour moi c’est une saison bien remplie qui s’annonce. Je repars pour une année à fond de bloc, tout mon entraînement hivernal est d’ailleurs orienté bloc. Il y a 7 étapes de Coupe du Monde auxquelles je peux participer, je suis d’ailleurs déjà sélectionné pour les 4 premières étapes: une en Suisse, deux en Chine et une au Japon. Puis, en fonction de mes résultats y aura les US, l’Inde et également les Championnats d’Europe et Coupe du Monde qui auront lieu en Allemagne. Je fais aussi plusieurs open comme le Studio Bloc Master, le Rock Master d’Arco et le l’Adidas Rockstars pour terminer la saison.

Sportihome Mag: « Qu’est-ce qui te plait dans l’escalade et quel a été le déclic qui t’a poussé à choisir ce sport ? »
C’est fabuleux, c’est la seule discipline qui te fait monter à la verticale, tu évolues dans la 3ème dimension, c’est ça qui m’a vraiment attiré. Ensuite, ce qui me plait dans l’escalade, et là ça rejoint le site de sportihome.com, c’est que c’est un sport de partage.
Je me rappelle très bien de mes débuts en falaise, j’étais tout minot. Avec des potes plus âgés, on allait en falaise dans le sud, l’ambiance était super avec les barbecues, le partage de conseils, le fait qu’on s’assure à tour de rôle et qu’on se motive ensemble.
Cette notion de partage, on le retrouve aussi dans le bloc qui est une discipline très conviviale, en général tu y vas avec 5 ou 6 potes et tu te mets des défis, comme le premier qui passe le bloc, c’est génial !
Ce sport mérite vraiment d’être connu et d’être essayé au moins un fois dans son existence !!!

Sportihome Mag: « Quels souvenirs gardes-tu de ta première compétition ? »
Ma toute première compétition, j’étais microbe 🙂 ça devait être le Championnat du Lot dans le 46. Je devais avoir 8 ans. Sinon celle qui m’a le plus marqué, qui a été le début et le virage de mon implication à haut niveau, ce sont les Championnats de France de bloc en catégorie minime à Toulouse. J’ai réussi à gratter la finale, je suis arrivé dans les 6 finalistes. C’était devant toute ma famille et mon entraîneur, j’en garde un super souvenir !

Sportihome Mag: « Quel a été ton premier voyage pour aller grimper ? »
Mon premier voyage, j’avais 15 ans. Je suis parti avec mes copains du sud à Rodellar en Espagne, je n’avais pas le permis donc c’est eux qui me conduisaient. C’est un site paradisiaque très connu des grimpeurs du Sud-Ouest près d’une jolie rivière à l’eau bleue turquoise.

Sportihome Mag: « Comment organises-tu tes déplacements, seul ou en groupe et comment gères-tu le logement ? »
En outdoor on part à plusieurs, au minimum à 2. En général, on combine les disponibilités et les envies de chacun. A l’époque de mes premiers voyages je faisais du camping sauvage, maintenant avec ma notoriété je peux me faire financer une partie de mes voyages ce qui me permet d’avoir plus de confort, ce qui est indispensable pour bien récupérer. En général, je vais en gîtes ou j’essaie de me trouver une petite maison à louer. A Bishop on avait trouvé un logement chez l’habitant via un grimpeur qui connaissait un bon plan. Là en Suisse à Magic Wood j’ai trouvé via internet un logement vraiment bien.

Sportihome Mag: « sportihome.com propose aux riders de toute la planète de partager leur passion et leurs logements à proximité des spots, penses-tu que cela puisse agrandir notre communauté et susciter le goût du voyage ? »
Je pense que oui, de toute manière tout bon site est bon à prendre. C’est certain que si Sportihome est facile à comprendre, facile d’utilisation, que les infos sont toujours remises à jour et que c’est connu dans le milieu des grimpeurs, ça sera bien utilisé. Car nous, les grimpeurs on est assez roots, on aime bien partir en étant conseillé et on cherche à faire des voyages à bas coûts. Ça va plaire à notre communauté si vous arrivez à référencer tous les bons plans logements, au plus près des spots et en plus tenus par des grimpeurs.

Sportihome Mag: « selon toi, quels sont les avantages de ce type de plateforme ? »
Ça permet de gagner du temps pour choisir son hébergement et le niveau de confiance dans le choix que tu fais est plus élevé. Avec de bons avis et recommandations d’autres grimpeurs, tu peux à ce moment là réserver les yeux fermés. Ça évite de te faire surprendre et d’avoir de mauvaises surprises.

Sportihome Mag: « tu serais prêt à héberger des grimpeurs dans ta maison et leur faire découvrir ton local spot ? »
Aujourd’hui, c’est pour moi impossible je vis déjà l’escalade 24h / 24 donc quand je suis chez moi j’ai besoin de couper. L’idée par contre colle tout à fait à la mentalité des grimpeurs.

Sportihome Mag:  » quels spots conseillerais-tu autour de Cahors, pour débuter l’escalade ? »
Sans hésiter le spot de Saint-Gery, il y en a pour tous les niveaux, de débutant à confirmé, ça va jusqu’à 8c. C’est un site très peu connu, peu pratiqué. C’est super joli avec une roche orange, il y a de belles voies de 40m, le soleil est au rendez vous et en plus on y mange du bon canard 🙂

Sportihome Mag: « Merci pour tes réponses ! A bientôt sur Sportihome.com »


Retrouvez toutes les infos sur Jeremy Bonder par ICI !!

Chère communauté de grimpeurs, n’hésitez pas à partager à « bloc » de spots d’escalade aux membres de la plateforme sportihome.com !

Retrouvez plusieurs sports de grimpe, comme :

Cliquez ici pour découvrir notre TOP 5 DES SITES D’ESCALADE EN FRANCE, l’interview du Grimpeur PHILIPPE RIBIERE et 6 CONSEILS POUR PROGRESSER EN ESCALADE