-Championne du monde de VTT DH Junior-

Fiche technique – Marine Cabirou

Date de l’interview : 18 avril 2017
Débarquement sur terre : 12 mars 1997, j’ai 20 ans
Début de pratique : j’ai commencé en 2008
Discipline favorite : le VTT DH
Ta première descente : à Millau, chez moi, sous le Viaduc
Un/une rideur/rideuse qui t’inspire : dans ma discipline, y a Loic Bruni qui nous inspire tous
Meilleur souvenir de compétition : à Vallnord en 2015 quand j’ai eu le titre de Championne du Monde Junior de VTT DH, j’en garde un super souvenir
Meilleur trip : au Canada, au spot du Mont-Saint-Anne. Il y a de très belles pistes, c’est vraiment beau.
Trip de tes rêves : La Nouvelle Zelande, c’est la Mecque du DH
Palmarès:

2015: J’ai gagné le classement général de la coupe du Monde Junior et puis j’ai été Championne du Monde Junior
2016: Championne d’Europe Elite et 4ème au championnat du Monde

Côté Sponsors : Voulvoul Racing mon équipe, Mondraker pour le cadre, SR Suntour pour la fourche, Mavic pour les roues, Onza pour les pneus, Formula pour les freins, Kenny pour les tenues, 6D Helmet pour le casque, RXR Protect pour les protections, Adidas pour le masque.

 

 

Interview 

Sportihome Mag: « Salut Marine ! Que fais-tu en ce moment et sur quel spot de la planète bleue es-tu en train de profiter de la vie ? »
Je suis actuellement en Licence STAPS à Rodez pour mes études. Et là ce week-end je vais à Combes pour une course régionale pour préparer la saison. J’alterne les cours et les entrainements.
La saison a commencé il y a 15 jours et ça va durer jusqu’à fin septembre. Je vais faire toute les étapes de la Coupe du Monde, la Coupe de France et le Championnat d’Europe.

Sportihome Mag: « Depuis quand pratiques-tu le VTT DH ? Quels souvenirs gardes-tu de ta première compétition ? »
Je pratique depuis 2008, ça fait plus de 9 ans. J’ai un très bon souvenir de ma première compet’, c’est mon frère qui m’a emmené. C’était chez moi à Millau, j’ai eu ma première coupe de vélo descente. J’ai gagné même devant des hommes :).

Sportihome Mag: « Racontes-nous comment tu es devenue rideuse professionnelle et pourquoi la descente? »
J’ai commencé le vélo avec mon frère, et comme il faisait de la descente, il m’a entrainé avec lui. Il m’a monté un vélo de descente avec un vieux cadre à lui, puis je l’ai suivi. Le passage d’amateur à professionnel, s’est fait au feeling, comme j’avais de bons résultats et que lors de ma 2ème année en junior j’ai presque tout gagné en Coupe du Monde, je suis naturellement passée pro.

Sportihome Mag: « Quel a été ton premier trip loin de chez toi pour rouler ? »
Je suis allée en Ecosse, Autriche, … Mais mon premier trip vraiment loin, c’est le Canada au spot du Mont-Saint-Anne.  J’y suis allée pour une étape de la Coupe du Monde et restée là bas une semaine pour profiter du bike park. C’est un très bel endroit, les spots sont bons à rouler. Ce qui m’a plu c’est d’être loin de la maison, de découvrir un autre pays, d’autres personnes, les gens sont vraiment sympas là bas.

Sportihome Mag: « Comment organises-tu tes déplacements, seule ou en groupe et comment gères-tu le logement ? »
Pour mes déplacements c’est mon équipe, Voulvoul Racing qui gère ça. Lors des déplacements pour les compets je suis soit à l’hôtel soit en appart.
Quand je pars hors cadre des compets, je pars en groupe, en général on loue un appart tous ensemble car c’est plus convivial, on mange tous ensemble comme ça. Pour trouver le bon plan logement, il y a souvent quelqu’un qui connait quelqu’un qui a un appartement, sinon on utilise aussi les sites d’annonces entre particuliers.

Sportihome Mag: « Sportihome.com propose aux riders de toute la planète de partager leur passion et leurs logements à proximité des spots, penses-tu que cela puisse agrandir notre communauté et susciter le goût du voyage ? »
Oui carrément, on n’ose pas toujours partir à l’aventure dans des endroits que l’on ne connait pas. Là, le fait d’être hébergé chez quelqu’un qui connait c’est rassurant. Dans le monde du vélo ça m’arrive régulièrement d’être avec des amis qui connaissent les spots, on roule les uns chez les autres, on partage nos bons spots.

Sportihome Mag: « selon toi quels sont les avantages de ce type de plateforme ? »
Ca permet de regrouper des personnes qui pratiquent le même sport, de rencontrer d’autres passionnés, de faire des connaissances et aussi de rencontrer de nouveaux endroits.

Sportihome Mag: « tu serais prête à héberger des passionnés de VTT / DH chez toi et leur faire découvrir ton home spot ? »
Oui pourquoi pas, ça serait cool 🙂

Sportihome Mag: « Quel spot DH tu conseillerais à notre communauté autour de Millau? « 
Autour de Millau, il faut aller à la piste qui est sous le Viaduc, c’est la piste incontournable. C’est assez technique, il y a quelques sauts, il y a aussi des épingles dans les rochers, mais ça reste assez roulant. Il faut compter entre 2 et 3 min pour boucler la descente et c’est facile pour gérer des navettes entre riders.

Fan de VTT ? Entrez dans le monde des Sportinautes et partagez vos meilleurs spots !
Quelques exemples :