-Parapentiste Amateur-

Fiche technique

Date de l’interview : 18 août 2016
Débarquement sur terre :  en janvier 1971 – 45 ans
Position géographique: Saint-Aygulf (83)
Début de pratique parapente : à 40 ans
Autres sports pratiqués : Windsurf,  kitesurf, SUP 
Discipline favorite : vol de sites, voyages pour découvrir de nouveaux sites
Lieu du 1er vol : Gourdon
Ton prochain trip : Andalousie, la Mecque Européenne du parapente
Un/une rideur qui t’inspire : Luc Armant c’est le personnage de la région, il inspire les parapentistes qui veulent faire des km
Début en compétition : cette année, après avoir réussi quelques cross je m’y suis lancé
Meilleur souvenir de compétition : je n’en n’ai pas encore 🙂
Trip de tes rêves : les Dolomites en Italie. Suite au visionnage d’une vidéo du team Gradient qui m’a brûlé les yeux et m’a donné envie d’y aller

Interview

Sportihome Mag: « Salut Thierry! Que fais-tu en ce moment et sur quel spot de la planète bleue es-tu en train de profiter de la vie ? »
J’ai un cabinet de courtage en assurance, ce qui me permets d’avoir la chance d’adapter mon agenda en fonction des conditions météo. J’essaye de voler le plus souvent, je pratique aussi du windsurf et du kitesurf.

Sportihome Mag: « Quels souvenirs gardes-tu de ton premier vol en parapente ? »
J’en garde beaucoup d’émotions ! Un petit coup de stress qui arrive quand tu es dans la navette avec ton sac d’aile en train d’approcher la zone décollage.

Sportihome Mag: « Quel a été ton premier trip en parapente? »
C’était à Lanzarote une île Espagnole, située dans l’océan Atlantique qui fait partie des Iles Canaries. Tout simplement magnifique !

Sportihome Mag: « Comment organises-tu tes déplacements, seul ou en groupe et comment gères-tu le logement ? »
Pour le logement ça dépend du lieu où l’on va. En général, on part en groupe de potes qui voyagent, on bloque des dates puis on attend de voir si la météo est bonne pour prendre nos billets d’avion et réserver ensuite notre logement. Et c’est la course car on s’y prend au dernier moment.
Souvent on n’est pas dans des zones touristiques car on veut être au plus prêt du spot. On réserve normalement la première nuit dans un hôtel pour être certain de dormir quelque part. Puis c’est une fois sur place qu’on arrive à identifier les bons logements, c’est souvent par le bouche à oreille qu’on les trouve. 

Sportihome Mag: « Sportihome.com propose aux riders de toute la planète de partager leur passion et leurs logements à proximité des spots, penses-tu que cela puisse agrandir notre communauté et susciter le goût du voyage ? »
Ca va pouvoir simplifier l’organisation de nos voyages, en identifiant les logements qui nous intéressent réellement. Qu’on soit parapentiste ou pratiquant d’un autre sport de nature, trouver des logements proches des spots ce n’est pas évident, ça se fait souvent par le bouche à oreille. Un site qui centralise tout ça et qui puisse faire fonctionner ce bouche à oreille serait super.

Sportihome Mag: « selon toi quels sont les avantages de ce type de plateforme ? »

J’en vois plusieurs, en premier partager et être en contact avec un local pour avoir des infos pratiques sur l’activité elle même: zone de décollage, zone d’atterrissage, conditions météo locales.
Et pour les propriétaires, ça leur permettrait de mieux rentabiliser leur logement car les plateformes actuelles ne mettent pas en avant les spots situés à côté. Ce n’est pas leur cœur de métier. Cela leur permettrait aussi de remplir leur logement en dehors de la saison forte.

Sportihome Mag: « Est-ce que tu serais prêt à héberger des riders chez toi et leur faire découvrir ton spot, si tu habites à proximité d’un site de pratique ? « 

Oui tout a fait, c’est des choses qui peuvent m’intéresser soit d’accueillir soit de louer ma maison entière. J’habite à côté du spot de Kitesurf de Saint-Aygulf.

Retrouvez d’autres spots de parapente sur sportihome.com avec par exemple :

Découvrez aussi :