Débuter le kitesurf vous branche depuis que vous avez vu une forêt d’ailes lors d’un dimanche de balade en famille sur la plage ; et constaté que les membres de cette tribu arboraient un sourire jusqu’aux oreilles à la sortie de l’eau ?!
Incontournable sur les plages françaises et internationales, le kitesurf est le sport de glisse à la mode.

Si il n’en est pas moins un sport extrême ; ce sport est accessible et ne demande ni d’avoir un physique de déménageur breton, ni d’avoir la culture marine d’un Loïc Peyron pour prendre du plaisir.

Un dernier point : que vous soyez un très bon windsurfer, un skater rompu aux désintégrations sur le bitume ou un champion de curling, la puissance du Kite vous surprendra !
Alors ça vous tente ? Sportihome Magazine vous donne 5 informations indispensables à connaître avant de débuter le kitesurf  ! Lancez vous !

 

Mon cousin veut m’apprendre le kite

Faire du kitesurf - conseils©Liquid Force

Non ! Surtout pas !
Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner, voire imposer ; est de ne jamais apprendre tout seul car c’est dangereux et potentiellement mortel !

A la base, le concept est radical : une aile de 10 m2 qui délivre une traction énorme dans le sens du vent avec un petit humain accroché au bout. Est-ce que vous visualisez le potentiel de danger qui vous attend si vous cherchez à défier Eole par vos propres moyens.

Vous devez absolument prendre des cours dans une école avec des moniteurs diplômés d’état.
Cela tombe bien car en France, le réseau d’école de kitesurf est vaste donc vous en trouverez sûrement une près de votre lieu de vacances.
Ne croyez pas non plus que vous serez autonome après un stage d’une semaine. Lorsque que l’on se retrouve seul sur la plage, le stress n’est pas le même du tout que si vous êtes accompagné par un moniteur.
Et qui dit stress, dit indubitablement perte de lucidité sur l’analyse des conditions qui varient tous les jours.

Vous pouvez progressez très rapidement et être vite autonome mais attention au vent fort !
Plus l’aile est petite, moins les erreurs sont tolérées. Si vous n’êtes pas sûr de vous, n’hésitez d’ailleurs pas à reprendre un cours particulier. En revanche, une fois les fondamentaux acquis, c’est un autre monde de sensations et de partage qui s’offre à vous !

 

Faites du cerf-volant !

Reussir session kitesurf

©Naish

Jouer fait partie intégrante de l’apprentissage et le meilleur conseil que l’on puisse vous donner avant de débuter le kitesurf ; est de redevenir un enfant en jouant avec un cerf-volant… mais pas n’importe lequel !
Jean-Louis le petit poulpe, aussi joli soit-il n’est pas le plus adapté 😉

Il existe sur le marché des ailes de tractions qui ressemblent à de mini parapente et qui se pilote avec deux poignées ou une barre.
Prenez la deuxième option de pilotage car c’est ce qui se rapproche le plus de l’aile de kitesurf.
L’avantage de ces ailes de traction est de sentir les zones où l’aile génère le plus de puissance. Elle délivre suffisamment de puissance pour avoir des sensations et sont résistantes aux chocs sur le sable.

Et pour prendre réellement la mesure de la puissance du vent, jouer avec votre aile lorsque le vent souffle au moins à force 4 Beaufort et là ; vous comprendrez pourquoi il faut impérativement faire un stage dans une école de kitesurf.

Dormez chez un local pratiquant le Kitesurf !

Visualisez la fenêtre de vol

L’aile de kitesurf évolue dans un espace en trois dimensions que l’on représente par un quart de sphère.
Selon la position de l’aile dans cette fenêtre de vol, vous sentirez plus ou moins de puissance.
Plus vous visualiserez cette espace d’évolution, plus vous serez à l’aise sur l’eau et plus votre pilotage sera précis.

  • Le bord de fenêtre

Vous êtes dos au vent. Le bord de fenêtre est l’arc de cercle dont vous êtes le centre passant au-dessus de votre tête.
Sur toute cette partie, l’aile génère simplement une force qui lui permet de se maintenir en l’air. C’est à droite ou à gauche que vous décollez, si possible du côté de l’eau pour éviter de faire tout le tour du bord de fenêtre.

  • La zone de puissance

La zone où l’aile développe le plus de traction se trouve devant vous, dans le sens du vent.
Plus l’aile descend, plus la puissance augmente. Pour cela, vous tirez franchement sur la barre pour qu’elle descende. Lorsque vous allez débuter le Kitesurf, sachez que ,’ayant pas encore le bon dosage lors de vos premières sessions ; vous risquez de partir comme Superman ou comme un missile mais le résultat est le même. Un gros trou dans l’eau à l’arrivée. Testez la zone de puissance en eau profonde et assurez-vous d’avoir un espace dégagé de tout obstacle.

 

Une session de wakeboard pour la 2 s’il vous plaît !

Débuter le kitesurf

© Core kite

Faites cette session Wake avec votre planche de kitesurf et non pas une vraie planche de wakeboard ; car elle est équipée de chausses similaires au snowboard.
Les gestes pour chausser la planche en tenant le palonnier sont similaires au Kitesurf.
Vous apprendrez ainsi à manipuler votre planche à une main et à caler vos pieds dans les footstraps. Un bon moyen d’avoir les bons réflexes pour débuter le kitesurf en ne se concentrant pas sur vos jambes!
Avec un gilet de flottaison, les petites vagues et un bateau qui n’est pas complètement dans l’axe de la corde ; vous allez être surpris de la quantité d’énergie dépensée pour cette « simple » manutention.

La technique de sortie de l’eau en wakeboard est en effet, exactement la même qu’en Kite.  En effet, le départ se fait avec la planche perpendiculaire au sens de déplacement.
Dès que le bateau accélère et que la tension dans la corde augmente ; il faut se laisser tirer vers l’avant tout en offrant suffisamment de résistance pour ne pas finir à plat ventre.
Quand le haut du corps est hors de l’eau, les jambes doivent effectuer un mouvement de ciseau afin de placer la planche dans le sens de déplacement.

 

Choisir le bon spot et la bonne orientation de vent

Trouver Spot de kitesurf

©Naish

Partons du principe que vous avez fait une à deux semaines de stage et que vous savez revenir à votre point de départ par force 4 Beaufort.
Votre matériel est dans le coffre de la voiture, vous êtes enfin prêt pour votre première session Kite en solo.
Comme tous les sports à sensation, l’apprentissage induit une bonne dose de stress donc il est important de se mettre dans les meilleures conditions possibles afin de limiter au maximum les facteurs de risques. Plus vous avez de la place et très peu de monde autour de vous, plus vous pourrez être concentré sur le pilotage de l’aile.

D’ailleurs, vous devez toujours prendre le temps d’analyser les obstacles potentiels dans la zone située dans le sens du vent. De la place il vous en faut, donc attendez la marée basse.
A éviter absolument : le vent de terre qui pousse vers le large, le vent de mer qui rabat sur la plage, les temps orageux. Ne kitez pas seul, n’oubliez de prévenir votre entourage et de les renseigner sur le spot sur lequel vous naviguerez.
En cas de problème, n’abandonnez jamais votre matériel car vous serez plus facilement repérable.

 

Alors ?! Prêts à vous lancer et à débuter le kitesurf ?!
Retrouvez tous nos meilleurs spots par ici !

Tous les spots Kitesurf !

 


Ceci devrait vous intéresser :