Temps de lecture : 5 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

900km en 8 étapes, une traversée majestueuse de la chaîne pyrénéenne et la découverte des paysages fantastiques. Voici comment l’on pourrait résumer le GR10, le sentier de randonnée de la Grande Traversée des Pyrénées.
Situé à la lisière de la frontière espagnole, le GR10 est une formidable aventure humaine pour se retrouver au plus près de la nature. Parmi les GR en France, celui-ci fait clairement partie des plus beaux, mais aussi des plus longs ! C’est donc un grand défi contre soi-même.
D’Hendaye à Banyuls, le GR10 nous permet d’apprécier différents panoramas, de la mer à la montagne. La distance du GR10 se situant aux alentours de 900km, on sait donc que l’on part pour longtemps. Celles et ceux qui veulent le faire en une fois mettent plus de 50 jours pour y arriver ! Il faut donc avoir le temps et l’envie pour réaliser cette longue marche dans les Pyrénées. De nombreux gîtes sont présents sur le chemin pour vous accueillir.
Le parcours intégral du GR10 est composé de huit étapes. Ces dernières sont des repères pour rejoindre une ville ou un village. L’article va se concentrer sur chaque étape, en vous donnant les plus beaux points de vue et les lieux d’intérêt du parcours. 

Étape 1 du GR10 : Hendaye – Saint-Jean-Pied-de-Port

Le départ s’effectue depuis la plage d’Hendaye et très vite, les premières montées vous emmènent vers la montagne, au milieu des élevages et des habitations si particulières des sommets.

Vous aurez le loisir de passer plusieurs fois entre la France et l’Espagne. Les bornes frontières datant du traité des Pyrénées de 1659 font partie des éléments du tracé du GR10 méritant une photo souvenir !

On traverse plusieurs villages typiques du Pays Basque comme Biriatou, Sare, Ainhoa ou encore Bidarray, reconnaissables à leurs maisons blanches et rouges. 

Le panorama le plus impressionnant est celui depuis La Rhune d’où l’on peut voir la mer et la montagne à perte de vue. Après 80km de marche, l’étape se termine à Saint-Jean-Pied-de-Port, un merveilleux village traditionnel et ancienne capitale de la Basse Navarre.

Étape 2 du GR10 : Saint Jean Pied de Port – Etsaut

Si la distance parcourue est à peu près identique à celle de la première étape, le tracé jusqu’à Etsaut nous permet de découvrir de nouveaux paysages. Vous traversez beaucoup de vallées de montagne avec des cromlechs, ces constructions de pierre ressemblant aux dolmens bretons.

Après avoir passé de sublimes panoramas entre montagnes et champs, vous traversez la forêt d’Iraty, située à cheval entre la France et l’Espagne. Lors de cette étape, vous avez également l’occasion de passer au-dessus des belles gorges de Kakouéta et Olhadubi

Pour ceux qui ont le vertige, le passage sur la passerelle d’Holzarté peut être un véritable supplice ! Mais le panorama vaut tellement plus que notre peur !  Côté sommet, c’est le pic d’Anié et ses Arres qui offrent les plus beaux points de vue de cette étape et où l’on trouve de nombreux gouffres. Prenez ensuite la route jusqu’à Etsaut, village typique de la région.

Étape 3 du GR10 : Etsaut – Cauterets

gr10

Sur la carte du GR10, c’est à cette étape que l’on quitte le Pays Basque pour entrer en Béarn, principalement dans la superbe vallée d’Aspe. Le point remarquable du tronçon est sans conteste le chemin de la Matûre, un passage de 1 200 mètres taillé dans la roche de la montagne et surplombant la gorge au doux nom d’Enfer !

Ce chemin date de l’époque de Louis XIV qui voulait exploiter les bois de la forêt pour sa marine. Il offre une vue sublime sur le fort du Portalet où vous pouvez aller faire une halte si vous le souhaitez.

Le chemin de la Matûre est situé au tout début de cette longue étape. Le reste est une succession de vallées de montagne, petits villages pyrénéens aux toitures d’ardoise et stations de ski jusqu’à Cauterets. C’est assurément l’une des plus belles étapes du GR10.

Étape 4 du GR10 : Cauterets – Luchon

Avant de repartir, profitez bien de cette ville de Cauterets avec ses torrents froids et ses sources chaudes. D’ailleurs, l’étape 4 du GR10 passe par de nombreuses villes thermales (Barèges, Luz-Saint-Sauveur, Bagnères-de-Luchon). N’hésitez pas à profiter d’une pause thalasso sur votre parcours.

Ce tronçon vous fera flirter avec la haute montagne en atteignant les 3 000 mètres d’altitude, avec le pic de Néouvielle et son lac. Prenez ensuite la direction du cirque de Gavarnie qui offre un panorama sublime. Enfin, prenez un peu de repos au bord du lac d’Oô.

Vous traversez plusieurs stations de ski, hameaux et villages traditionnels, jusqu’à Luchon.

Étape 5 du GR10 : Luchon – Aulus-les-Bains

randonnée pyrénées gr10

© Allibert Trekking

Cette étape vous permet de découvrir l’Ariège, une partie importante du GR10. Ici, on est impressionné par la nature et les belles forêts.

Au départ, vous longerez la frontière franco-espagnole d’où les points de vue sont magnifiques et où l’on est parfois au-dessus des nuages. Le tronçon est très sauvage, avec peu d’habitations ou de hameaux. Il faut donc être préparé en amont à le traverser et avoir assez de ravitaillement. 

Les points de vue depuis les sommets du pic de Crabère et du mont Valier sont grandioses et on apprécie la nature en étant à son plus près. L’arrivée à la station thermale d’Aulus-les-Bains permet de recharger les batteries.

Étape 6 du GR10 : Aulus-les-Bain – Mérens-les-Vals

Sur cette étape plus courte que les autres, la principale difficulté se situe dès le départ avec le massif de Bassiès, ses étangs vestiges d’un ancien glacier et son panorama de rêve. La suite est une descente avant de remonter jusqu’au barrage d’Izourt.

Le reste de l’étape est une succession de petits cols, avec un dénivelé plutôt faible et des paysages verdoyants. Le plus haut est le col de Terre Nègre, juste avant d’attendre Mérens-les-Vals, superbe village de pierres. L’étape 6 du GR10 offre donc peu de lieux remarquables mais est une formidable traversée de la chaîne pyrénéenne. 

Étape 7 du GR10 : Mérens-les-Vals – Mont-Louis

gr-10

Sans l’atteindre, ce tronçon est celui se rapprochant le plus d’Andorre, si jamais vous avez l’envie (et le temps !) d’y faire un tour. 

Vous passez par le superbe col de la Coume d’Agnel qui marque l’entrée dans le dernier département traversé, les Pyrénées-Orientales. Inutile de vous dire que le panorama offert depuis le sommet est fantastique.

La suite est une succession de replats ayant donné naissance à des étangs et lacs, dont ceux de Lanoux et des Bouillouses. Vous traversez également des forêts au milieu du parc naturel régional des Pyrénées Catalanes. L’arrivée y est située en plein milieu, à Mont-Louis et sa superbe citadell

Étape 8 du GR10 : Mont-Louis – Banyuls

Ca y est, vous y êtes presque ! Voici la dernière étape du GR10, située en terre catalane et si différente. 

Après avoir traversé les beaux villages de Planès et Mantet, direction le Canigou, ce sommet si spécial dans l’histoire des Catalans et aux panoramas fantastiques. Si le sentier n’emprunte pas le sommet, rien ne vous interdit d’y aller. 

La suite est une longue descente jusqu’à Arles-sur-Tesch d’où vous pouvez visiter l’ancien musée des tissages catalans. Jusqu’à Banyuls, c’est une succession de montées et de descentes de petits cols le long de la frontière franco-espagnole, en passant plusieurs fois d’un pays à l’autre.

Le GR10 s’achève par une succession de petits villages et de vignobles d’où vous pouvez déguster le vin local, la récompense d’un si long effort. On commence enfin à apercevoir celle qu’on attendait tous : la mer ! La fatigue s’efface et on termine jusqu’à Banyuls pour prendre un bain bien mérité, en se remémorant ce merveilleux GR10 et les paysages découverts tout le long du parcours.

Benjamin Allouch


Ces articles pourraient vous plaire :

Que faire dans les Pyrénées cet été ?
Randonnée en Ariège : les plus belles randos
Les meilleurs trails dans les Pyrénées
GR France : les plus beaux sentiers de grande randonnées
Découvrir tous les articles GR