En matière de snowboard, sport qu’il a débuté à six ans, Victor De Le Rue est un vrai touche-à-tout. Freestyle, boardercross, compétitions de slopestyle, « freeride en Alaska avec [son] grand-frère Xavier », pente (ultra) raide…

Par amour du snow et des challenges, Victor De Le Rue sillonne le globe et les spots à la recherche des meilleures lignes à rider. Passionné de vidéos, l’athlète The North Face est par ailleurs le héros (avec Pierre Hourticq) du très attendu « Frozen Mind », film qui est sorti cet automne, avec comme univers la pente raide de Chamonix.
Jamais à court de projets, le snowboarder de 29 ans a en outre obtenu sa wild-card pour le Freeride World Tour 2019 ; avec comme but « de réaliser de super runs et d’essayer de décrocher de bons résultats ».

Un sacré parcours, que Victor De Le Rue a décidé de mettre à profit des lecteurs du Mag’ Sportihome ; en livrant 5 CONSEILS POUR REUSSIR SA SESSION DE SNOWBOARD FREERIDE ! Enjoy…

The full-version sur Red Bull TV 

 

Sortir (un peu) de sa zone de confort

« Je fais du freestyle, je vais dans le backcountry, je saute des kickers avec mes potes… Mais cette année, j’ai réalisé ça dans des zones glaciaires, au-dessus des crevasses, à coté de gros seracs… dans des zones donc exposées ! C’était un niveau au-dessus en terme d’environnement, de risques ».
La « comfort zone », très peu pour Victor De Le Rue qui aime dépasser ses limites en snowboard freeride. L’occasion de prendre du level, sans faire non plus n’importe quoi !
« De manière générale, il faut sortir de sa zone de confort, mais pas gravir dix échelons d’un coup. Il faut « pousser » ton niveau progressivement, et acquérir un maximum d’expérience en allant rider souvent. Il faut également rester lucide et ne pas prendre de décision euphorique », explique le sportif français.

De fait, pas question de s’attaquer du jour au lendemain à des défis impossibles ; vous risqueriez de vous dégoûter de la pratique.
Choisissez des challenges à votre portée, qui impliqueront du dépassement de soi ; sans nécessiter d’avoir le niveau de Sammy Luebke !

Autre conseil pour réussir sa session de snowboard freeride : bichonner son matériel !

réussir sa session de snowboard freeride par Victor de le Rue

© Scott-Serfass

Bien choisir et préparer son matos

Si le snow freeride vous intéresse, vous êtes forcément au fait de l’équipement de sécurité pelle-sonde-ARVA, nécessitant de savoir s’en servir et de s’entraîner pour.
Mais il ne faudrait pas non plus négliger un autre équipement indispensable : son snowboard !

« Je farte et je waxe régulièrement ma board, pour avoir une bonne glisse. Certains font des carres mais je n’en fais jamais, je m’en sors très bien comme ça… », lance Victor De Le Rue. Qui adapte son matos en fonction des conditions…
« Si je veux réaliser des tricks dans le backcountry, je prends une board un peu plus grande que pour du snowpark.
Si je veux faire du freeride dans de la grosse poudreuse ; et que j’ai envie d’envoyer grave, de me mettre des gros jumps, d’aller full speed…, je prendrai une board encore plus grande », détaille Victor. Avant de compléter : « j’utilise trois tailles de boards : 56, 59 et 63 pour le gros freeride où je vais au taquet ! »

Autre matos intéressant : le splitboard, avec peaux et bâtons téléscopiques, pour se déplacer plus facilement vers la ligne choisie.

Victor De Le Rue - réussir sa session de snowboard freeride

Réservez votre logement à la neige !

Gérer au mieux les conditions météo

Manteau neigeux oblige, on ne peut pas se pointer sur le spot sans avoir analysé au préalable la météo !
« Il faut se renseigner sur les conditions en checkant le bulletin météo et les risques d’avalanche.
Sur place, si le risque est assez bas, il faut se dire malgré tout que le risque zéro n’existe pas, et rider en gardant toujours en tête qu’il peut y avoir une avalanche ».
Il faut toujours se dire : « si une avalanche part maintenant, aurai-je assez de vitesse pour me réfugier dans un endroit où je serai à l’abri ? », analyse Victor De Le Rue.
N’hésitez pas à demander aux personnes se trouvant autour de vous ce qu’elles pensent des conditions ; et ridez un par un (si vous êtes en groupe) si le risque paraît élevé !

D’autre part, pour réussir sa session se snowboard freeride, il conviendra de bien observer la face de la montagne avant d’attaquer sa ligne… et de se fixer des repères.

Conseils Victor de le Rue réussir sa session de snowboard freeride

Se fixer des repères stratégiques

« Ce qui est difficile lorsque tu regardes une ligne, c’est que tu la voies d’en face.
Il faut s’imaginer être en haut de la ligne, et savoir exactement où l’on se situe. Il faut donc se fixer des repères : un gros caillou qui dépasse, l’endroit le plus haut de la montagne, un petit col… »
, énumère le rider The North Face. Qui a sa technique en matière de barres rocheuses !
« Souvent, tu imagines que la barre rocheuse fait telle taille, mais elle fait en réalité trois fois cette taille-là ! Pour ne pas te tromper, il faut comparer la taille de cette barre rocheuse avec la taille d’un gros rocher au départ de ta ligne.
Si tu sais que ce gros rocher fait 2m, et que ta cliff fait deux fois la taille du rocher ; ta barre rocheuse fait donc quatre mètres. Cela paraît stupide, mais c’est une très bonne technique ! »
, confie Victor De Le Rue.

D’ailleurs, en matière de barre rocheuse, mieux vaut là encore maîtriser quelques fondamentaux ! « Il conviendra de bien anticiper la réception du jump, dés les repérages, pour qu’elle ne soit pas trop plate. Il faut donc vraiment chercher une réception pentue, ou se faisant dans beaucoup de poudreuse… »

Le rider français nous en dit plus en matière de prise de repères, laissons parler le pro !
« En général, quand tu rides une ligne d’en haut, tu n’arrives pas à reconnaître le terrain, d’autant que tu ne vois que quelques mètres devant toi… Il faut donc essayer de repérer des éléments significatifs, comme un arbre, mais surtout pas l’ombre ou le soleil ! », rappelle le snowboarder.
Prenez par ailleurs un maximum de photos lorsque vous êtes en bas, elles vous permettront de vérifier votre itinéraire au moment d’attaquer la ligne.

Victor De Le Rue réussir sa session de snowboard freeride

Rider la ligne la plus simple !

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Voici une maxime détournée avec laquelle Victor De Le Rue est en phase… Pour réussir sa session snowboard freeride, en matière de choix de sa ligne, il convient en effet de ne pas se tromper d’objectif. Et notre rider a son mot à dire sur le sujet !
« Il faut se dire que d’en bas, tu t’imagines faire ça, ci, tout paraît facile… Mais une fois dans ta ligne, c’est beaucoup plus compliqué ! Le conseil que j’aurais à donner, vraiment, c’est de rider la ligne la plus évidente, celle qui offre le plus de repères. Au moins tu seras serein dans ta ligne ; tu sauras où tu te situes et tu te feras beaucoup plus plaisir. Tu rideras donc beaucoup mieux ! »

Si vous optez pour une ligne plus complexe, avec des repères moins nets, gare à vous, Victor De Le Rue ne le sent vraiment pas !
« Tu vas alors rider tout crispé, à deux à l’heure, tu ne sauras jamais où tu te trouves et tu profiteras beaucoup moins de ton run… »
Ne vous gâchez donc pas le plaisir, allez-y step by step ! Ce sera la garantie d’en prendre plein les yeux et de vivre des sessions 100% sensations…

réussir sa session de snowboard freeride Victor De Le Rue

© Frederik Kalbermatten

Et voilà ! Vous avez désormais toutes les cartes en main pour réussir votre session de snowboard freeride, grâce au Frenchie Victor De Le Rue, wild-card sur le Freeride World Tour 2019 !

Réservez votre logement à la neige !

 


Ceci devrait vous intéresser :

 

Rédacteur Web pour Sportihome.com