Temps de lecture : 4 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Quand on parle de voyage en Guadeloupe on pense tout de suite à ses plages de sable blanc entourées de palmiers où parfaire son bronzage et profiter de l’eau cristalline pour piquer une tête. Ou encore de sa forêt luxuriante dans laquelle se frayer un chemin à la découverte d’une biodiversité tropicale. De quoi s’offrir un nouvel été souvent en plein hiver pour les habitants de la métropole. Randonnée, kite surf sous les alizées, plongée… question sports de pleine nature la Guadeloupe n’est pas en reste. Moins connue, elle est également une destination incontournable du surf dans les Antilles. Mais alors, où surfer en Guadeloupe ?
Archipel composé de sept îles, la Guadeloupe est une destination prisée des touristes. Entre océan Atlantique et mer des Caraïbes, la carte des spots de surf est variée. Des débutants aux chargeurs confirmés, il y en a pour tous les goûts et les niveaux. Tour d’horizons des meilleurs spots à découvrir à la fois pour leur houle et leur cadre idyllique. Vous pouvez à l’issue de l’article visiter et élire votre spot de surf en Guadeloupe préféré ! 🏄‍♂️

Le spot de surf en Guadeloupe le plus prisé : Le Moule

spot surf guadeloupe le moule

© eyewave / Istock Photo

Le Moule est certainement le spot de surf de Guadeloupe le plus prisé. Situé à l’Est sur l’île Grande Terre, côté atlantique, il prend la houle toute l’année et vous serez sûr d’y trouver des vagues. Les conditions sont variées et peuvent convenir à un large panel de pratiquants, des débutants aux surfeurs les plus confirmés selon les entrées de houles. Le Moule accueille d’ailleurs plusieurs compétitions internationales tout au long de l’année. Le seul bémol de ce spot est le reef auquel il faut faire attention au moment d’entrer et de sortir de l’eau.

Si l’envie vous prend d’aller sur un spot de surf en Guadeloupe, logez dans une location de vacances en Guadeloupe chez un passionné de sport de glisse !

Le plus accessible : La surf plage du Helleux

surf plage du helleux guadeloupe

Le Helleux ou la plage du gros sable, est un haut lieu du surf en Guadeloupe. Facile d’accès, il se situe entre Sainte-Anne et Saint-François et est idéal pour les débutants. Les vagues se forment proches du bord et ne nécessitent pas trop de rame. Selon la houle, les vagues peuvent être particulièrement longues et idéales pour pratiquer le longboard ou le paddle. Le spot est influencé par les houles Sud/Sud-Est et est composé de deux vagues de reef, une gauche et une droite. Les deux vagues se rejoignent par la suite pour former une beach break. Le reef n’est pas particulièrement dangereux et ne comporte pas un risque pour l’entrée ou la sortie. Quel que soit votre niveau vous y trouverez donc votre plaisir.

Le plus varié : Port Louis

Port Louis Guadeloupe

Le plus beau, le plus varié mais aussi le plus engagé. Les qualificatifs ne manquent pas pour parler du sport de Port Louis, situé côté Caraïbe au nord de Grande-Terre, au niveau du cap Saint-Louis et de la page du souffleur. Ce spot de surf de Guadeloupe est particulièrement connu pour son pic qui répond au doux nom de “la vague du chirurgien”, dans la zone de la pointe d’Antigue. Cette dernière est particulièrement prisée des surfeurs confirmés du fait de son engagement et de sa puissance. Les surfeurs trouveront également chaussure à leur pied avec les vagues du souffleur et de la pointe du Mirador. De quoi prendre son pied, à tous les niveaux, dans un cadre magique.

Le spot de surf en Guadeloupe le plus actif : l’anse Salabouelle

YouTube player

Anse Salabouelle est un spot de surf incontournable de la Guadeloupe. Il prend la houle toute l’année et permet à un large panel de pratiquants de venir surfer. D’un côté des vagues puissantes et creusent pour le plus grand bonheur des chargeurs, de l’autre une droite plus tranquille et accessible. De quoi faire le bonheur de tout le monde.

Le plus adapté aux débutants : Port de Saint-François

Port Louis Guadeloupe

Ce spot de surf guadeloupéen est caractérisé par sa longue droite déroulant sur un reef doux. Cette dernière permet aux débutants de débuter la pratique du surf dans un cadre privilégié et sans contrainte de sécurité. Il est situé entre la sortie du port de pêche de la commune de Saint-François au sud-est de Grande-Terre, et la plage des Raisins Clairs.

Le plus dépaysant : la plage du Bananier

Une plage de sable noir volcanique comme décor, la plage du Bananier est un des rares spots de surf de Basse Terre. Située à Capesterre Belle Eau, elle présente une vague en beach break, idéale pour les débutants permettant de finir sa glisse en douceur sur le sable. Les pics de la Tortue et de la Pointe sont quant à eux réservés aux surfeurs plus confirmés.

Le spot de surf en Guadeloupe le plus dangereux : la plage de Cluny

Affiner plage de Cluny guadeloupe

Également situé à Basse Terre, entre Sainte-Rose et Deshaies, la plage de Cluny est un beach break réservé aux surfeurs expérimentés. Sur ce site, le courant peut être très fort, ce qui rend dangereuse la mise à l’eau, aussi bien pour les surfeurs que pour les simples baigneurs. Si vous souhaitez quand bien même vous offrir une session sur ce spot majestueux, nous ne pouvons que vous conseiller d’être vigilant !

Les plus sauvages : Les Saintes et La Désirade

les saintes surf

Les Saintes et La Désirade sont deux îles qui complètent l’archipel de la Guadeloupe en plus de Grande et Basse Terre. Elles offrent quelques spots de surf au beau milieu d’une canopée luxuriante et sauvage. Pour vous y rendre il faudra prendre le bateau au départ de Saint-François ou du sud de Basse Terre.

Quand aller surfer en Guadeloupe ?

Après avoir pris connaissance des différentes plages pour surfer en Guadeloupe, encore faut-il s’intéresser à la période de l’année à laquelle la pratique du surf est la plus intéressante sur cet archipel des Antilles. Même si de nombreux spots prennent la houle toute l’année, le meilleur moment pour surfer semble être durant l’hiver qui correspond à la saison sèche en Guadeloupe. De décembre à février, la mer est chaude et les houles cycloniques permettent de profiter de conditions avantageuses. Une saison propice au surf qui s’étend souvent jusqu’au mois de mai, permettant de profiter d’un temps sec et ensoleillé. A l’inverse, la période cyclonique, entre août et septembre, est déconseillée. La houle y est puissante et réservée à des surfeurs très expérimentés.

De plus, les différents spots mentionnés marchent mieux à marée basse ou montante. La présence du reef peut s’avérer dangereuse. Si vous êtes débutants, n’hésitez pas à vous tourner vers une des nombreuses écoles de surf guadeloupéennes présentent sur les plages. Elles sauront vous conseiller et vous aiguiller.

Vous savez maintenant où faire du surf en février ( et au-delà), le tout sans avoir à vous encombrer d’une épaisse combinaison. La Guadeloupe s’impose comme une destination privilégiée pour les surfeurs en mal de chaleur. De quoi s’offrir un bout d’été en plein milieu de l’hiver sur le spot de surf de Guadeloupe.

Antoine Jézéquel


Ces articles pourraient vous plaire :

Martinique ou Guadeloupe ? Conseils pratiques pour faire votre choix
Comment choisir sa planche de surf ?
Randonnée en Guadeloupe : les 5 plus belles randonnées
Faire du snorkeling en France : les meilleurs spots