Temps de lecture : 4 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Le street workout est une pratique sportive qui se développe rapidement en France. En réalité, il est difficile d’évaluer précisément le nombre de pratiquants. En effet, le street workout, c’est la liberté ! Il n’est donc pas souvent question de licence. Cette pratique séduit par son côté spectaculaire, mais aussi par sa simplicité. Premièrement, on utilise majoritairement le poids de corps ce qui n’oblige pas à avoir du matériel. Dans ce sport, l’équipement est un plus et non pas une condition. Deuxièmement, on peut en faire partout. Si on préfèrera un parc de street bien équipé, le mobilier urbain ou même un arbre peut très bien faire l’affaire.

Dans cet article, vous découvrirez l’univers du street workout à travers son histoire, ses spécificités techniques, mais aussi son lexique spécifique.

Street workout : les origines de la discipline.

full planche

Lorsque l’on se penche sur les origines du street workout on trouve souvent des références an milieu carcéral. En effet, en prison, les détenus ont du temps, mais peu d’infrastructures. Ils optent alors souvent pour des mouvements basiques au poids de corps. Dans ce cadre-là, un ancien détenu répondant au pseudonyme de Paul Wade à écrit un guide d’entraînement. Le but recherché est d’obtenir un corps capable de survivre dans un milieu carcéral, parfois violent.

Si cela semble être une explication satisfaisante, elle demeure incomplète. En outre, elle n’explique pas les figures d’aspect gymnique du street workout. Il semblerait en effet que la discipline ait transcendé le milieu carcéral afin d’évoluer au contact d’un nouveau milieu : la rue. À son contact, la discipline acquiert un nouvel aspect, l’utilisation du mobilier urbain. La « street » devient un terrain de jeu pour la jeunesse américaine, en particulier les plus pauvres. L’un des avantages de la pratique, c’est son aspect « free » pour libre mais aussi gratuit ! Les figures de force ou d’agilité se développent peu à peu, en même temps qu’un lexique spécifique. Peu à peu, la discipline se structure et s’exporte.

Trouvez votre location de vacances chez un un amateur de musculation avec Sportihome.

Les spécificités du street workout.

La discipline se divise en trois branches : le set and reps, le freestyle et les figures de forces. Certains pratiquants ont une approche générale de la pratique tandis que certains se spécialisent dans une catégorie spécifique. Voyons ensemble le détail de ces trois branches du street workout.

1- Le set and reps.

set and reps

Le set and reps consiste à réaliser des séries de plusieurs répétitions d’un exercice de poids de corps classique, avec ou sans lest. Parmi les mouvements, on retrouve les pompes, les dips, les tractions, le gainage, le squat… Mais aussi toutes leurs variantes.

Il s’agit d’une approche intéressante si on recherche une prise de masse musculaire ou une perte de masse graisseuse. Le travail est uniquement musculaire et ne contribue pas à améliorer la mobilité (facteur de souplesse) ou la proprioception (maîtrise de son corps dans l’espace). Cette pratique présente l’avantage de pouvoir s’adapter au niveau du pratiquant. En outre, il est également possible de se lester dans une recherche de force.

2- Le freestyle.

street workout freestyle

Le freestyle se rapproche davantage de la gymnastique. Cela consiste à évoluer de manière rapide et maitrisée autour d’un atelier en multipliant les techniques. On retrouve notamment tous les sauts, les rotations et les acrobaties autour d’une barre de traction ou d’un set spécifique. Le freestyle nécessite moins de force que le reste des pratiques. En revanche, le freestyle est plus exigent en matière d’explosivité, de cardio, de gestion de l’espace et de créativité artistique.

Pour le freestyle, il vous faudra déjà posséder une bonne base physique pour pouvoir tenir l’effort. En parallèle, il vous faudra également acquérir de la souplesse et de la mobilité articulaire. Comme dit précédemment, cette pratique se rapproche plus de l’activité gymnique. Le freestyle est moins accessible, car il s’agit de mouvements complexes. Il vous faudra vous entraîner un moment avant de pouvoir fournir une prestation correcte. Malgré tout, il s’agit de la branche spectaculaire du street workout, les efforts valent donc le coup !

3- Les figures de force ou travail en statique.

front lever

Les figures de force sont un ensemble de positions techniques spécifiques qui requièrent force équilibre et maîtrise. Des trois branches, elle est certainement la plus complexe est exigeante. Que ce soit sur le plan musculaire ou articulaire les figures de forces ont un impact conséquent. En premier lieu, il faudra travailler son rapport poids/puissance. Soit la force relative par rapport à la masse de son propre corps.

Certaines techniques nécessitent des années pour être maitrisées. Il faut souvent passer par plusieurs étapes de progression avant de pouvoir produire une forme complète et stable. Pour cette pratique, on peut essentiellement utiliser deux techniques d’entraînement: le travail en négatif et les élastiques. L’entraînement fera l’objet d’un prochain article.

Le lexique du street workout.

human flag

Le street workout regroupe un certain nombre de mots spécifiques à la discipline ou mots à connaître. Voici une liste générale des termes techniques du street workout.

Figures :

Muscle-up : il s’agit du fait de passer du dessous de la barre au dessus par la combinaison d’une traction et d’un dips.

Front Lever : cette figure consiste à se suspendre à une barre, le corps gainé parallèle au sol, visage vers le ciel.

Back Lever : c’est le pendant du front lever, cela consiste à se suspendre, corps parallèle au sol et visage face au sol.

Tuck : il s’agit du fait d’avoir le corps regroupé, genoux proche du torse afin de limiter l’effet de levier. C’est souvent la première étape sur le chemin d’une technique.

Human Flag : c’est une figure qui mime un drapeau, il faut avoir le corps parallèle au sol et perpendiculaire au point d’accroche.

Planche : c’est une des techniques les plus difficiles. Cela consiste à adopter la position haute d’une pompe mais sans que les pieds touchent le sol.

Handstand : connu sous le nom de poirier, il faut se tenir sur les mains corps perpendiculaire au sol.

Hefesto : il s’agit d’une sorte de muscle up effectué avec la barre dans le dos

Clean : désigne un mouvement réalisé sans triche et avec une amplitude maximum

Perfect Form : désigne la forme la plus aboutie est stable d’une figure

Bad Form : désigne l’inverse d’une perfect form, à savoir un mouvement réussi mais mal exécuté

One arm : désigne une figure effectué à un bras

Magnésie : il s’agit de la poudre blanche utilisée pour avoir un maximum de grip et ne pas glisser

L’essayer c’est l’adopter !

Street workout handstand

Le street est définitivement une discipline complète et passionnante. Si vous en avez marre de la musculation ou qu’au contraire vous souhaitez commencer à vous renforcer, essayez le street workout. Vous pourrez acquérir force, mobilité, explosivité, équilibre et maîtrise du corps. L’ambiance y est généralement excellente et tout le monde s’entraîne et s’entraide. Qu’est ce que vous attendez ?

Un grand merci à Alexandre Lescot, pratiquant aguerri, pour ses informations et ses photos. Retrouvez son instagram ici: Alexandre Lescot.

Zoltàn Mayer, avec la collaboration d’Alexandre Lescot


D’autres articles qui pourraient vous plaire:
Activité de plein air : laquelle choisir ?
Influenceur sport et voyage à suivre en 2021
Motivation sport : les astuces et les techniques de motivation sportive
Quel sport choisir à la rentrée ?