Temps de lecture : 4 minutes (pour faire le plein de sport et nature 🤙)

Wingfoil vs windfoil, les deux disciplines se confondent souvent, à la fois par leur proximité d’appellation, mais aussi de pratique. Il existe cependant quelques différences fondamentales ! La team Sportihome Magazine vous propose un tour d’horizon des avantages inhérents à chacune de ces disciplines.

Une seule lettre de différence (winD vs winG) pour deux pratiques distinctes qui se ressemblent dans l’esprit, mais qui ont chacune des atouts à faire valoir. La différence fondamentale entre le wingfoil et le windfoil reste dans le fait que dans l’une, la voile est tenue à bout de bras par le pratiquant alors que dans la seconde, la voile est fixée directement à la planche. Les deux disciplines ont des histoires différentes. Le wind (ou planche à voile) existe dans le paysage sportif depuis de nombreuses années. Tandis que le wing fait tout juste son apparition en tant que nouvelle discipline. Cette dernière séduit cependant de plus en plus, et s’affirme déjà comme un incontournable des sports nautiques de glisse. Notamment avec l’apparition du foil, qui lui a fait prendre son envol, au sens propre comme au figuré. wingfoil vs windfoil, que le meilleur gagne !

Location de vacances en France

Le windfoil, pour les amateurs de planche à voile

windfoil

Vous l’aurez compris, le windfoil n’est autre que le prolongement du windsurf (ou planche à voile), par l’ajout d’un foil. La planche à voile est une discipline qui a fait ses preuves ces dernières décennies. L’ajout sur la planche à voile d’un foil permet d’aller encore plus loin en termes de sensations et de possibilité de glisse en réduisant les frottements et les bruits et en faisant gagner de la vitesse. Le windfoil présente plusieurs avantages par rapport au wingfoil. La planche de windfoil est plus longue et possède plus de volume, ce qui assure au pratiquant plus de flottabilité et d’équilibre. Le rideur ou la rideuse peut également s’aider du whishbone pour se maintenir sur la planche.

Outre la planche, c’est vraiment la voile qui différencie les deux disciplines. En windfoil, la surface et donc la taille de la voile est plus importante. Cela permet de s’élancer dans des conditions de vent plus faible, autour de 12 et 20 nœuds. La seconde spécificité réside dans le fait que la voile est attachée à la planche. Il n’est donc pas possible d’annuler son effet en cours de session contrairement au wingfoil. Il vous faudra apprendre différentes techniques inhérentes à la planche à voile afin de bien la maîtriser et pouvoir la gérer en fonction des conditions de vent.

Quand bien même, c’est dans des conditions de vent faible que la pratique du windfoil est la plus aisée. La discipline reste tout à fait à destination de celles et ceux qui sont en recherche de vitesse. Pour les plus téméraires, il est également possible de prendre de belles vagues engagées. Sensations garanties. Il est également un excellent outil pour le freestyle. Avec une voile de freeride, une planche de slalom, et un très bon niveau, à vous les figures de haut voltige ! Le windfoil offre cependant moins la possibilité de pomper et donc moins de liberté dans les trajectoires.

NB : La windsurfeuse pro Delphine Jariel nous donne son top 3 des meilleurs spots de windsurf !

Le wingfoil, la discipline qui a le vent en poupe

wingfoil

Le wingfoil est une nouvelle discipline qui a fait son apparition ces dernières années tout comme le wing surf. Elle se place entre le kitesurf et le windfoil. Ici, la voile (ou aile de wing), est tenue directement à bout de bras par le pratiquant. Ce qui est marquant avec cette discipline, c’est la simplicité de son matériel. Vous arrivez sur le spot, gonflez votre aile, partez à l’eau et c’est parti. Il n’y a pas besoin de place comme en kite surf afin de faire passer les lignes de plus de 20 mètres. Le wingfoil offre de la liberté et de la polyvalence. Comme cette fois-ci, l’aile n’est pas fixée à la planche, vous pouvez la manipuler de la manière dont vous voulez. C’est à dire voler en fonction de vos propres règles et vous adapter à toute sorte de conditions.

Location de vacances à Port la Nouvelle

Autre élément qui a son importance, il est possible de neutraliser l’aile de wing à sa convenance. En un rien de temps, vous passez du wingfoil au surf foil. Vous pourrez ici surfer sur n’importe quel type de vague et remonter au vent sans problème en pompant, comme si vous étiez remorqué par un jet-ski. Tout ça, dans un silence de cathédrale. Le wing nécessite à la base des conditions de vent un peu plus fortes qu’en windfoil. Aux alentours des 15 noeuds. Cependant, les constructeurs proposent aujourd’hui plusieurs tailles d’ailes afin de pouvoir s’élancer dans différentes conditions, aussi bien légères qu’engagées. De plus, si vous n’êtes pas un adepte du foil windsurf classique, il vous sera plus facile de vous essayer au foil en wing. La pratique semble en effet, plus accessible aux débutants pour appréhender la technique du foil.

Vous l’aurez compris, si le wingfoil fait l’objet d’un tel engouement, c’est qu’il présente de nombreux avantages, sur l’eau, mais aussi en dehors. Le matériel de wingfoil prend peu de place. Une fois l’aile de wing dégonflée, tout est facile à ranger et à stocker. La planche de wingfoil est également plus petite et le matériel est plus rapide à monter que le pack windfoil.

NB : Le champion du monde 2022 Titouan Galea nous donnes ses 5 conseils pour débuter le Wing foil !

Wing foil vs wind foil : les conclusions du match !

Alors wingfoil ou windfoil ? Il n’y a pas un grand gagnant dans ce match des sports nautiques. Chaque discipline a des arguments à faire valoir et cible un type de pratiquant. Si vous pratiquez déjà la planche à voile, le windfoil peut vous permettre d’aller encore plus loin dans votre discipline et de découvrir de nouvelles sensations de glisse. Le wingfoil quant à lui s’adresse à des personnes de tout niveau. Celles désireuses de se lancer dans le bain des sports nautiques aquatiques et du foil, comme les pratiquants confirmés en recherche d’une certaine liberté de pratique. Il est plus polyvalent, plus facile à installer, à ranger et à stocker.

Quant à la question du prix, les deux disciplines semblent équivalentes. Comptez environ 2.000 euros, que ce soit pour un pack complet wingfoil ou windfoil. Certains fabricants proposent des planches trois en un, qui peuvent aussi bien être utilisées en planche de sup, en planche de wing ou planche de wind. Parfait pour ne pas avoir à choisir sa planche entre les deux disciplines au moment de l’achat. Le choix se fera au moment de se mettre à l’eau, en fonction de vos envies.

Antoine Jezequel


Ces articles qui pourraient vous plaire 😉 :

Débuter en windfoil
Wing foil progression : les bons conseils
Windsurf gonflable Tamahoo : on a testé la planche à voile Decathlon
Comment bien choisir sa planche de sup foil et son matériel pour débuter ?
In english : Maria Andres’ Interview : windsurf and travel