Temps de lecture : 5 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Les moins connaisseurs d’entre nous pourraient avoir une image étrange lorsque l’on évoque le char à voile. Non, il ne s’agit pas d’un char de guerre avec une voile ! Quoique, pour certains, cet engin a toute la puissance de son cousin en ferraille ! Plus sérieusement, le char à voile est une excellente opportunité de vous amuser à la plage lorsque la baignade est compliquée, peu importe la raison.

Parfois surnommé « voiture à voile », c’est un véhicule composé de trois roues et d’une voile. Il ne se déplace que grâce à la force du vent et se pratique sur de longues plages de sable. Des compétitions de char à voile existent dans les meilleurs lieux de pratique en France. Pour l’anecdote, le record de vitesse d’un char à voile est supérieur à 200 km/h !

Trouvez votre logement proche de la plage avec Sportihome !

Un peu d’histoire au gré du vent.

char à voile histoire

L’histoire de la discipline ne date pas d’hier. En effet, à l’époque des pharaons il y a 4.000 ans, ce que l’on appelait alors le char à vent était pratiqué dans le Sahara. C’est en 1.807 que le char à voile moderne est né, œuvre d’un certain Willy Coppen de Hontult. En 1.834, un char à voile géant, dénommé l’Éolienne, traversa Paris en transportant près de 20 personnes.

En 1.898, ce sont deux Belges, les frères Dumont, qui ont eu l’idée d’utiliser ce char sur la plage de Ronne. De nombreuses personnes sont rapidement séduites et le sport s’exporte même jusqu’en Californie ! Depuis cette époque, mise à part la naissance de compétitions sportives et l’amélioration du véhicule (conception, sécurité), l’essence même du char à voile est restée identique.

Si vous souhaitez une description d’un char à voile, dites-vous que cela ressemble à une formule 1 sur sable ! La ressemblance est en effet assez frappante, du véhicule à la position allongée du pilote.

Dans cet article, qui s’adresse avant tout aux débutants, nous allons tout d’abord vous expliquer comment faire du char à voile. Ensuite, nous donnerons les éléments pour savoir quand pratiquer du char à voile. Enfin, les lieux de pratique seront abordés en dernière partie.

Comment faire du char à voile ?

comment faire du char à voile

Si vous êtes débutant(e), la première question que vous allez sûrement vous poser est la suivante : « Comment fonctionne un char à voile ? ». Tout ceci est on ne peut plus normal ! Cette petite formule 1 des sables est en effet étonnante au premier abord et une petite prise en main est nécessaire.

Tout d’abord, ne lésinez pas sur la sécurité. Soyez bien équipé(e) et n’oubliez pas votre casque. Ensuite, vérifiez toujours que le matériel est en bon état. Si vous prenez un cours de char à voile avant de débuter, votre instructeur saura vous montrer toutes les consignes à respecter.

Une fois bien équipé(e) et à bord, il va falloir « mettre en marche » votre voiture à voile. Pour ce faire, courrez avec votre char face au vent et montez à bord dès qu’une vitesse minimale est atteinte, voile grande ouverte. La suite est probablement le plus difficile, c’est le maniement de la voile. Cela vous permettra d’aller plus vite, mais aussi de vous arrêter (c’est mieux !).

Char à voile et pilotage.

char à voile et pilotage

Rassurez-vous, après quelques heures de maîtrise, la voile n’aura plus de secret pour vous. La vitesse du vent est essentielle dans la pratique du char à voile. En effet, on ne peut pas en faire avec n’importe quel vent. S’il est fort, soit 15 nœuds au minimum, il vaut mieux éviter de le faire seul lorsque l’on est débutant. Au contraire, si le vent est faible, voire absent, vous aurez beaucoup de mal à trouver de la vitesse.

Une fois lancé, tout se fera en fonction de votre maniement de la voile. Dans le jargon, on parle de « border » la voile jusqu’à qu’elle soit à l’horizontale. C’est à ce moment que vous pourrez diriger le char à votre guise.

Manier un char s’apprend et il n’est pas utile de vous donner tous les détails techniques dans cet article. On aurait en effet perdu beaucoup de monde en parlant de penon, d’intrados ou d’extrados !

Le mieux est donc d’apprendre auprès d’un moniteur issu d’une école de char à voile. Après quelques heures de pratique accompagnée, manier la voile n’aura plus de secret pour vous !

Quand s’essayer à la discipline ?

saison char à voile

Cette question amène plusieurs réponses assez diverses. Tout d’abord, n’ayez pas peur de lancer vos bambins. On peut en effet pratiquer le char à voile dès 6 ans sur des engins adaptés.

Ensuite, la météo aura un rôle essentiel. Le plus important est la vitesse et le sens du vent. C’est ce dernier qui va déterminer le maniement du char à voile, ainsi que sa difficulté. Un vent trop faible rendra la pratique plus que difficile. Au contraire, un vent très fort peut la rendre dangereuse. Il faut donc s’enquérir du vent avant de débuter la pratique.

Contrairement à une idée reçue, la pluie n’est pas synonyme d’impossibilité de sortir le char. Certes, c’est plus difficile, mais, si le vent est là, rien ne vous empêche de vous amuser ! Par ailleurs, oubliez la température : le char se pratique tous les jours de l’année, qu’il fasse 0 ou 30 degrés. Encore une fois, l’important est la vitesse et la force du vent !

Enfin, si possible, le terrain est une longue et large plage de sable, lisse, voire aménagée pour la pratique. Évitez les endroits caillouteux et les plages trop courtes.

Où faire du char à voile ?

où faire du char à voile

Le char à voile est plutôt une discipline de la partie nord de la France. En effet, tous les plus beaux spots se trouvent (presque) au nord de la Loire. Oui, presque, car Saint-Brévin-les-Pins est situé juste à l’embouchure du fleuve ! Le char à voile et Saint-Brévin, c’est une longue histoire et les lieux sont parfaitement adaptés à la pratique.

Ensuite, on peut faire du char à voile en Bretagne. Tout d’abord, à Saint-Jacut-de-la-Mer et Sables d’Or les Pins, des plages de sable à perte de vue idéales pour faire rouler votre voiture à voile. La baie du Mont-Saint-Michel est aussi un lieu de pratique prisé, notamment lorsque la marée est très basse.

La presqu’île de Quiberon abrite de très nombreuses écoles de char à voile. C’est donc un coin parfait pour apprendre à manier l’engin. C’est un peu la même chose sur l’île d’Oléron, à la différence près que les plages sont encore plus grandes.

Enfin, le top du spot de char à voile…

spot de char à voile

Enfin, une fois n’est pas coutume, on termine par ce qui se fait de mieux. Comme ça, vous aurez lu l’article jusqu’au bout ! En premier lieu, la Normandie, région abritant une dizaine de spots de char à voile. Les plages du Débarquement, la célèbre anse du Sciotot, Jullouville ou encore Trouville-sur-Mer offrent un terrain de jeu absolument idéal. Vitesse du vent, longueur et largeur de la plage, qualité du sable… Tout y ait pour s’amuser comme un petit fou !

L’autre région française pour pratiquer est la baie de Somme. Ce ne sont pas moins de 25 km de plage qui sont destinés à la pratique entre Le Crotoy et Fort-Mahon ! C’est unique dans le pays et les plus grands amateurs de cette discipline ont tous au moins une fois pratiqué dans la région.

Le char à voile vous donne envie ? Alors, à vos voiles, prêt, partez !

Benjamin Allouch


D’autres articles qui pourraient vous plaire :

Jet ski : où faire du jet ski en France ?
Wing foil VS wind foil : quelle activité nautique choisir ?
Spot de surf ile de ré : les meilleurs spots pour surfer
Balade en bateau : les plus beaux spots
Le tour des spots de surf et kitesurf de la Côte Ouest !