Temps de lecture : 6 minutes

Les Pyrénées sont une barrière géographique entre la France et l’Espagne. Cette chaîne de montagne s’étend de l’océan Atlantique à la mer Méditerranée et traverse six départements français. Son point le plus haut se trouve du côté espagnol avec le Pic d’Aneto (3404m).
Le massif pyrénéen est aussi un terrain de jeu idéal pour tous les amateurs de montagne que ça soit en été ou en hiver. Randonnée, ski, parapente mais aussi le vélo.
Les amoureux de cyclisme seront conquis par les nombreux cols qui composent les Pyrénées. Un itinéraire touristique vous permet même de réaliser une randonnée vélo en cyclisme en empruntant les cols pyrénéens les plus connus notamment grâce aux exploits des coureurs du Tour de France. Il s’agit de la Route des cols Pyrénées.
Sportihome vous présente cette traversée exceptionnelle à travers ses incontournables et ses cols principaux.

La Route des cols des Pyrénées, qu’est-ce-que-c’est ?

L’itinéraire touristique pyrénéen par excellence

route des cols

Le passé de la Route des cols

À l’origine, cette traversée des Pyrénées a été mise en place sous Napoléon III. Elle s’appelait même route thermale des Pyrénées. Cette route a été ouverte à partir de 1859 avait comme objectif de dynamiser le tourisme vers les villes thermales pyrénéennes. Les plus connues d’entre elles sont Argelès- Gazost, Ax-les-Thermes, Luchon, Eaux-Bonnes …
Cette route reliait les différentes cités thermales situées dans les vallées entre elles en empruntant les cols. Cela devait ramener une clientèle assez aisée et ainsi développer le tourisme thermale.

La Route des cols dans les Pyrénées aujourd’hui

Même si l’itinéraire passe aujourd’hui par de nombreuses villes thermales, la volonté touristique n’est pas la même qu’à l’époque.
Malgré tout, il s’agit toujours d’une traversée de l’océan Atlantique à la mer Méditerranée, d’Hendaye à Cerbère. Ce parcours s’étend sur plus de 900 km à travers les Pyrénées et les six départements français pyrénéens : les Pyrénées-Atlantique, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Ariège, Aude et Pyrénées-Orientales.
La Route des cols c’est aussi 16 000 m de D+ et 34 cols de montagne à gravir que ça soit en voiture, en moto ou à vélo.

Outre les ascensions qui se dresseront face à vous pendant votre voyage, de nombreux éléments remarquables et de sites naturels grandioses vous permettront de voir toute la beauté et la richesse des paysages pyrénéens. Vous traverserez aussi le parc national des Pyrénées et le parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises et des Pyrénées Catalanes.

Les cols font partis de l’ADN des Pyrénées, ils permettent de connecter les vallées montagnardes entre elles. Ce n’est pas pour rien que chaque année c’est un passage obligé pour les coureurs du Tour de France. C’est souvent ici que de grands exploits sportifs se produisent et qu’est née la légende de la Grande Boucle.

A présent nous allons vous présenter département par département les immanquables de la Route des Cols des Pyrénées mais aussi le profil des principaux cols qui rythmeront votre traversée.

Pyrénées-Atlantiques (64)

pic du midi d'ossau pyrénées

C’est à Hendaye sur les bords de l’océan Atlantique que commence ou termine votre périple selon le sens que vous avez choisi.
Les premiers kilomètres de votre épopée sont plats, la Route des cols n’a pas encore démarré et les paysages sont plus océanique que montagnard.
Pendant les dix premiers kilomètres longez la côte avant de traverser Saint-Jean-de-Luz et de vous enfoncer dans les terres basques. À partir du village d’Ascain (km 18), c’est là que commence votre premier col celui de Saint Ignace (169 m – 3 km à 5,6%, max 7%). Vous pouvez apercevoir le sommet de la Rhune (905 m) non loin de là.
Ensuite vous passez successivement dans les petits villages basques de Sare (km 25) et Ainhoa (km 33) avant de traverser la frontière espagnole une première fois au niveau de Dantxarinea (km 36). Après une trentaine de km en Espagne, vous revoilà en France au Puerto de Izpegui (km 65).

Vous passez à présent dans le petit village de Saint-Etienne de Baïgory (km 73) avant d’arriver à Saint-Jean-Pied-de-Port (km84), point de passage des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Le premier col à plus de 1000 m arrive désormais avec le col de Burdincurutcheta (1163 m – 20 km à 4,6%, max 11,3%).
Votre itinéraire se poursuit et vous quittez le Pays Basque pour rentrer dans le Béarn et le Col de Marie Blanque ( 1035m – 9 km à 7,75%, max 13%).
La dernière ascension des Pyrénées-Atlantiques se profile avec le col d’Aubisque depuis Laruns (1709 m – 16,6 km à 7%, max 13%) avec le Pic du Midi d’Ossau (2884m) en point de mire.

Hautes-Pyrénées (65)

col du tourmalet pyrénées

Après plus de 235 km de parcours vous voilà maintenant dans un autre département celui des Hautes-Pyrénées. Vous êtes aussi en plein coeur du parc national des Pyrénées. Vous démarrez directement par le col du Soulor depuis le cirque du Litor (1474 m – 2,6 km à 4%, max 7%). Une descente se profile alors pour arriver à Argelès-Gazost (km 262). Si l’envie vous en dit vous pouvez vous rendre jusque Lourdes à 15 km de là, ville sanctuaire et très importante pour les catholiques. Sinon vous pouvez continuer votre itinéraire direction le « Géant des Pyrénées ». En effet, le col du Tourmalet (2115 m – 19 km à 7,3%, max 10,2%) vient se présenter à vous, le seul à plus de 2000 m. En arrivant au sommet vous aurez un magnifique point de vue avec au loin le Pic du Midi de Bigorre (2877m) et de l’autre côté le Cirque de Gavarnie. A peine descendu à Sainte-Marie de Campan (km 315) que vous devez déjà remonter avec le célèbre col d’Aspin (1489 m – 12,6 km à 5,1%, max 8,3%).

Vous êtes désormais dans la cité thermale de Saint Lary Soulan (km 352) et les ascensions se succèdent. C’est maintenant le col de Val Louron Azet (1580 m – 10,7 km à 7,3 %, max 13,5%).
Votre traversée des Hautes-Pyrénées touche à sa fin mais avant il faudra grimper le col de Peyresourde (1531 m – 8,3 km à 7,5 %, max 11,3%) qui relie la vallée du Louron et le pays du Luchon. Il marque aussi votre arrivée en Haute-Garonne.

Haute-Garonne (31)

lac d'oo

La Route des cols des Pyrénées se poursuit en Haute-Garonne avec une descente vers la station thermale de Bagnères-de-Luchon (km 396). Une descente cache une montée et c’est celle du col du Portillon (1320m – 10,2 km à 6,5 %, max 14%).
Vous revoilà une deuxième fois en Espagne pour une quinzaine de kilomètres.
Descentes et ascensions rythmeront votre traversée du département car il vous reste encore deux cols avant d’arriver en Ariège. Le col de Menté (1349 m – 9,3 km à 9%, max 11%) et le col du Portet d’Aspet (1069 m – 4,4 km à 9,6 %, max 14%) viendront clôturer votre périple de près de 80 km dans ce département.

Ariège (09)

tarascon sur ariège

Vous arrivez dans l’Ariège par le petit village de Saint Lary (km 464) et vous voilà directement plongés au coeur du parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises. Vous parcourez environ 30 km avant d’arriver au pied de la prochaine difficulté, le col de la Corre (1395 m – 17,5 km à 5%, max 8%). Près de 50 km plus loin vous retrouvez le col d’Agnès (1570 m – 10,2 km à 8,1 %, max 10,6 %) avant de redescendre sur Tarascon-sur-Ariège (km 574), non loin de la cité comtale de Foix.
Depuis la cité thermale d’Ax-les-Thermes (km 600) vous entreprendrez l’ascension du col de Chioula (1431m – 9,7 km à 7,3 %, max 10,7%).

Aude (11)

ville quillan

La Route des cols Pyrénées vous fait passer pendant un peu plus de 70 km par le département de l’Aude.
Votre escapade audoise démarre par le col des Sept Frères (1253m). Au sommet vous aurez un belle vue sur le château cathare de Montségur qui se trouve dans le département voisin. Votre excursion se terminera par le village d’Escouloubre-les-Bains (km 689).

Pyrénées-Orientales (66)

cerbère pyrénées orientales

Les 200 derniers kilomètres de la Route des cols des Pyrénées se passent dans le département des Pyrénées-Orientales.
Votre aventure se poursuit en direction de Font-Romeu (km 729) via le col de la Quillane (1714 m), dernier col à plus de 1000 m de votre itinéraire. Vous poursuivez votre parcours au sein du parc naturel régional des Pyrénées Catalanes.
Bien que vous vous rapprochiez petit à petit de la mer Méditerranée, il reste encore quelques montées à effectuer avec notamment le col Xatard (752 m – 21,88km à 2,6%, max 7%). À votre arrivée au sommet pour pourrait apercevoir le sommet des « PO » le pic du Canigou (2784m). Petit passage dans la ville thermale d’Amélie-les-Bains (km 835) avant que prendre la direction de la mer Méditerranée et la fin de la Route des cols des Pyrénées.

Enfin vous voyez la mer, vous êtes à Argelès-sur-mer (km 875) mais il vous reste encore quelques kilomètres avant de toucher au but. Dix kilomètres plus tard vous passez par la ville côtière de Collioure (km 885) avant d’entamer la dernière ascension de ce périple, le col de Mollo (231).
Les dix derniers kilomètres longent la Méditerranée par Banyuls-sur-Mer (km 901) pour enfin arriver à destination à Cerbère (km 911).

Retrouvez les logements Sportihome le long de la Route des cols des Pyrénées


Voici d’autres articles qui devraient vous intéresser :

La Route des Grandes Alpes à vélo
Randonnée itinérante : les plus beaux parcours
Où faire du canyoning dans les Pyrénées ?
Randonnée Ariège : les plus belles randonnées des Pyrénées Ariégeoises
Comment bien préparer son voyage à vélo ?

Louis D. pour Sportihome