AccueilDécouverteGR65 : le chemin de St-Jacques-de-Compostelle via Le Puy

GR65 : le chemin de St-Jacques-de-Compostelle via Le Puy

Le GR65 vous a toujours fasciné, mais vous ne saviez pas trop comment l’aborder ? Entre histoire, itinéraires et conseils matériels, Sportihome vous donne toutes les clés pour faire de cette randonnée un moment inoubliable.

Présentation du GR65, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

gr 65 le puy en velayLe Puy-en-Velay© Getty Image Pro, Canva

Un peu d’histoire

Jacques fut un des premiers apôtres de Jésus. Après la mort de ce dernier, il décida d’aller évangéliser l’Espagne. Il fut ensuite décapité et son cercueil fut découvert en 813 en Galice. Dès lors, un pèlerinage fut créé dans le but d’atteindre le tombeau situé aujourd’hui dans la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Pourquoi la voie du Puy-en-Velay est-elle la plus célèbre ?

En 951, l’évêque du Puy-en-Velay, fut le premier non espagnol à avoir réalisé le pèlerinage. Il existe aujourd’hui plusieurs chemins de Compostelle. La Via Turonensis au départ de Paris, la Via Lemovicensis depuis Vézelay, la Via Tolosana au départ d’Arles et la Via Podiensis qui part de Genève en passant par Le-Puy-en-Velay. C’est à ce jour l’itinéraire le plus fréquenté. C’est également le seul qui, depuis 1998, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La coquille Saint-Jacques, symbole des pèlerins

On associe souvent la Coquille Saint-Jacques au pèlerinage. A l’époque, les premiers pèlerins ramassaient des coquilles sur les plages de Galice et les portaient ensuite en guise de souvenir de leur périple. Elle s’est ensuite imposée comme symbole du pèlerinage. C’est d’ailleurs comme ça, qu’aujourd’hui, les jacquets (nom donné aux pèlerins) se distinguent des autres randonneurs avec toujours une coquille bien visible, accrochée à leur sac à dos. C’est également le symbole du Chemin avec une coquille jaune sur un fond bleu.

Le Credencial et la Compostela, les documents du chemin de Saint-Jacques-De-Compostelle

Le Credencial est en quelque sorte le passeport du pèlerin. Ce dernier est valable à vie, il est nominatif et délivré par l’Eglise de France. Il sera composté à chacun de vos étapes. On peut le faire tamponner dans les hébergements, les offices de tourisme, les églises, les commerces et même les gendarmeries. Il servira à prouver vos étapes et ainsi à vous faire délivrer la Compostela qui prouvera l’accomplissement de votre pèlerinage.

En route pour Saint-Jacques-De-Compostelle

saint jacques de compostelle

Présentation du parcours du GR 65 depuis Le-Puy-en-Velay

Du Puy-en-Velay jusqu’à St-Jean-Pied-de-Port à la frontière espagnole, il y a environ 755 km répartis en 32 étapes allant de 12 à 33 kilomètres. De St-Jean-Pied-de-Port à Saint-Jacques, via le Camino Francès, il vous restera encore un peu plus de 800 kilomètres pour boucler le pèlerinage. Le Credencial étant valable à vie, de nombreux pèlerins effectuent plusieurs étapes au cours de leur vie de randonneur. Depuis Genève, l’altitude maximum sera de 1433 mètres et le dénivelé cumulé en D+ est de 23022 mètres.

Comment faire le GR65 de Saint-Jacques-De-Compostelle ?

La plupart d’entre nous connaissent le GR65 en tant que marcheur. Il faut savoir qu’il est également possible d’effectuer le sentier avec un âne, à cheval mais aussi à vélo. La seule condition pour l’obtention de la Compostela (le diplôme du pèlerin) est d’effectuer au moins les 100 derniers kilomètres si vous le faites en marchant et les 200 derniers kilomètres si vous le faites en vélo.

GR 65 : Les étapes majeures du tracé

Depuis le Puy-en-Velay, on dénombre 7 étapes principales. Aumont-Aubrac, Conques, Cahors (possibilité de variante par Rocamadour), Lectoure, Aire-Sur-L’Adour et donc St-Jean-Pied-de-Port.

Au travers de ces étapes du GR 65, vous découvrirez les fabuleux décors du plateau de l’Aubrac, Conques, un des plus beaux villages de France et bien sur les contreforts des Pyrénées toutes proches.

En Espagne, les principales étapes sont Logroño, Burgos, León, Sarria, St-Jacques-de-Compostelle et Finisterre à la pointe la plus occidentale de l’Espagne qui serait l’endroit où est arrivé le tombeau de St Jacques. Mais pour la plupart, le pèlerinage s’arrêtera à la cathédrale de Santiago à St-Jacques-de-Compostelle.

Voici d’ailleurs une carte du GR 65 pour visualiser davantage les différentes étapes :

gr65 carte© Podiensis.com – Chloé Moutin

Les hébergements pour votre GR65

Ce qui fait que la Via Podiensis est la plus fréquentée, c’est que c’est sur cette partie que l’on trouve l’offre d’hébergement la plus riche. Il est toutefois conseillé de bien étudier votre parcours en amont et de procéder à la réservation de vos hébergements. Surtout si vous voyagez en groupe. Mais pas d’inquiétude à avoir, où que vous vous trouviez sur le chemin du GR 65, il y a aura toujours un logement Sportihome qui vous attend.

Découvrir les logements sur le GR65

Nos conseils pour un GR65 réussi

À quelle période faire le pèlerinage ?

Il y a deux périodes idéales dans l’année pour faire votre parcours. Le mois de mai est très bien car pas encore trop fréquenté et un climat plutôt propice. Avec un peu de chance, vous pourrez arriver à St Jacques le 25 juillet où chaque année se déroule une grande célébration.

Le mois de septembre est aussi très bien car il y a encore moins de monde. Attention toutefois : de nombreux hébergements qui commencent à fermer dès la mi-octobre.

Faut-il une préparation spécifique pour aborder le GR65 ?

Tout dépend déjà si vous souhaitez le faire dans son intégralité ou non. On ne peut pas dire que le niveau de cette randonnée vers Saint Jacque de Compostelle soit d’une difficulté soit très élevé. En revanche, ça reste une randonnée au long cours et si vous partez plusieurs semaines, il faudra un minimum de préparation musculaire, de manière à habituer votre corps (et vos pieds) à de l’itinérance sur plusieurs jours. Il faudra également, avant le départ, vous entraîner et vous familiariser avec tout votre matériel.

Sans parler de prépa physique, il faudra bien sûr bien étudier votre parcours. Les itinéraires sont multiples et il faut savoir où aller. Au niveau du balisage, on est sur un GR, il faut donc suivre les traces rouges et blanches. Et bien évidemment suivre la coquille St Jacques, symbole de votre aventure.

Quel matériel pour le GR 65 ?

quel matériel pour gr 65

Qui dit randonnée en itinérance, dit sac à dos et chaussures. Il s’agira en effet des deux acquittements à privilégier.

Le sac à dos

Les étapes étant nombreuses et dans l’ensemble pas très longues, inutile de partir avec un sac de 70 litres. Ce dernier deviendra vite trop lourd et de fait il sera votre pire ennemi. Il faut partir sur un modèle de 40-45 litres maxi avec de bonnes bretelles et dans la mesure du possible un dos en filet  qui ne plaque pas votre corps, pour éviter la transpiration. Idéalement, votre sac ne devra pas excéder les 8-10 kilos. Prévoir également un sursac imperméable ou un poncho de randonnée, en cas de pluie.

Les chaussures

Même si les étapes sont nombreuses, on ne va pas faire de la haute montagne. Inutile donc de venir avec des chaussures trop typées trek ou alpinisme. Beaucoup de portions du parcours se font sur route et elles deviendront vite inconfortables. Sauf si vous avez des fragilités au niveau des chevilles, privilégier des chaussures à tige basse type chaussures d’approche ou baskets de trail. Prévoir éventuellement des sandales plus confort pour vos soirées.

Les vêtements

C’est un peu la même règle que pour toute randonnée. Il faut privilégier le système des 3 couches. Une première couche respirante, une seconde isolante et une troisième coupe-vent, imperméable et respirante. La laine Mérinos présente dans de nombreux textile techniques est à privilégier (y compris pour les chaussettes).

Equipement divers

Outre les équipements de base, situés plus haut, voici une petite liste de petit matériel à avoir sur soi. Une trousse de pharmacie avec des antalgiques, anti-diarrhéiques, des pansements. Prévoir d’autres produits de soins pour vos pieds (produits de tannage, pommade rafraichissante, etc). Crème solaire, couverture de survie, sifflet, sac de couchage, drap de sac feront également partie de votre panoplie.

Quelques formalités avant le départ  du Puy-en-Velay

Comme vous allez randonner pour une grand partie en Espagne, pensez à vous munir de votre carte d’assurance européenne, délivrée par la Caisse d’Assurance Maladie.

Toujours dans cette optique, prévoir une carte bancaire internationale pour les retraits en Espagne.

Pour votre téléphone portable, pensez à vérifier auprès de votre opérateur que vous pourrez l’utiliser sans trop de frais supplémentaires, une fois en Espagne.

Ces informations en main, vous voilà fin prêts à partir sur les sentiers de Saint-Jacques-de-Compostelle. Bon pèlerinage.

Michaël Baccon


Ces articles pourraient vous plaire :
Randonnée Pau : le top des randos à découvrir
Les meilleures randonnées des Pyrénées Atlantiques
GR 36 de la Manche à la Méditerranée
GR 51 : de Menton à la Madrague (Marseille)
GR20 Corse : l’île de Beauté en randonnée

  • Tags
  • GR
derniers articles
Ils l'ont fait 💪
- Advertisment -spot_img