Sur le circuit mondial PWA World Tour, la windsurfeuse Delphine Cousin en impose ! Sacrée championne du monde 2018 dans la discipline du slalom, son troisième sacre PWA, la Bretonne collectionne sans trembler trophées et victoires.

La team Sportihome a eu le plaisir d’interviewer Delphine Cousin, une rideuse qui a la tête sur les épaules…

Delphine Cousin championne de windsurf slalom

Fiche technique : Delphine Cousin

Date et lieu de naissance : Le 03 juillet 1991 à Auray
Débuts en windsurf : Lorsque j’avais 11 ans à Carnac, sur la plage devant la maison de mes parents, sous les conseils de mes frères qui pratiquaient déjà la planche à voile.
Homespot : Saint Colomban, dans le Morbihan (Bretagne)
Une épreuve que tu rêves de disputer : Une étape de la Coupe du monde PWA à Fuerteventura (Iles Canaries), à laquelle les femmes ne sont plus conviées depuis plus d’une dizaine d’années.
Ta routine avant d’aller à l’eau : J’enfile ma combinaison Sooruz et je m’étale de la crème solaire, car j’ai une peau très fragile !

Delphine Cousin championne de windsurf slalom

Interview de Delphine Cousin

Sportihome Mag : Delphine Cousin, qu’est ce qui t’as donnée envie de te mettre au windsurf ?
J’ai eu la chance de grandir au bord de la mer, à Carnac et j’ai pratiqué la voile dès le plus jeune âge à l’école primaire. Mes frères se sont tous deux mis au windsurf, alors un jour j’ai essayé et je n’ai plus jamais arrêté !

Sportihome Mag : Quels souvenirs gardes-tu de ta première session ?
Je naviguais sur une petite plage devant chez moi et j’ai réussi à partir rapidement.. mais par contre impossible de rentrer avec l’aide de la voile. J’ai dû revenir en nageant et traînant le matériel ! J’ai ensuite compris qu’il fallait d’abord apprendre à tourner avant de partir à fond vers le large !

Sportihome Mag : Qu’est ce qui te plaît le plus dans ce sport ?
La sensation de liberté lorsque tu navigues ! On est rapidement pris par le jeu de la vitesse, j’aime aussi le fait d’être entourée d’éléments naturels comme le vent et la mer.

Delphine Cousin championne de windsurf slalom

Sportihome Mag : Tu t’es spécialisée très tôt en slalom. Quelles sont les qualités à avoir pour performer dans cette discipline ?
A vrai dire, j’ai tout de même pas mal pratiqué d’autres supports avant de me lancer à fond dans le slalom. J’ai fait de la 2930D, le support à dérive pour les jeunes, et j’ai aussi été au Pôle de Brest pour pratiquer la RSX, le support olympique, pendant 3 ans.
Mais j’ai finalement dû faire un choix si je voulais performer dans une discipline et cela n’a pas été compliqué pour moi, car j’ai toujours préféré le Funboard et surtout le slalom.
Pour performer dans la discipline, je dirais qu’il faut aimer la vitesse et être un peu casse-cou !

Sportihome Mag : Tu as cet été, décroché ton troisième titre mondial PWA en windsurf slalom, avec 3 victoires en 3 étapes. Comment analyses-tu ta saison 2018 ?
Sur le papier, ma saison a été parfaite ! Difficile de faire mieux que 3 victoires en 3 étapes mais moi, je sais qu’il y a des choses que j’aurais pu mieux faire ou gérer. Notamment en Corée du Sud où j’ai fait pas mal d’erreurs, mais mes adversaires directes aussi, donc cela ne m’a pas pénalisée ! Je suis tout de même très contente de ma performance, j’attendais ce troisième titre depuis trois ans alors je suis heureuse de l’avoir enfin décroché.

Sportihome Mag : Sens-tu que le niveau des slalomeuses augmente d’année en année sur le Tour ? Et à quoi le mesures-tu ?
Oui le niveau augmente d’année en année, ça j’en suis sûre ! Je parlais justement de la Corée du Sud où il y a pas mal de filles qui ont gagné une manche, donc je pense que c’est une preuve du niveau qui monte. De plus en plus de filles sont dangereuses, dans le sens où la moindre erreur se paie cher !

Delphine Cousin championne de windsurf slalom

Sportihome Mag : Pratiques-tu d’autres sports outdoor, comme le kite, le surf, le wake, le skate… et en quoi t’aident-ils dans ta pratique du windsurf ?
Je fais un peu de surf pour le plaisir, du VTT pour la préparation physique ou encore du running. Je ne suis pas très adepte du sport en salle, alors j’essaie de me préparer en faisant des sports extérieurs. C’est toujours bien de faire autre chose car chaque sport apporte un plus dans la pratique du haut niveau.

Sportihome Mag : Dans le monde de la planche à voile, il y a un événement qui fait beaucoup de bruit : le Défi Wind de Gruissan. Qu’a t-il de si spécial ?
C’est la compétition qui rassemble le plus de compétiteurs dans le monde entier ! C’est ce qui la rend exceptionnelle car c’est avant tout une grande fête du windsurf. Le spot de Gruissan est unique en son genre, avec la tramontane qui est un vent de terre pouvant souffler jusqu’à parfois 50 noeuds ou même plus. Mais le plan d’eau reste toujours accessible, pour pouvoir profiter des conditions dantesques !

Sportihome Mag : Avec trois couronnes mondiales, tu entres encore un peu plus dans la légende de ton sport. Pas trop dur de garder les pieds sur terre ?
En fait, ces couronnes mondiales me rendent d’abord fière de moi, car j’arrive à atteindre les objectifs que je me suis fixée ! Mais dans ma vie de tous les jours, rien n’a vraiment changé. Bien sûr,  parfois on aimerait avoir un peu plus d’attention des médias ou des sponsors, mais il faut tout de même se battre tous les jours car rien n’est jamais vraiment acquis. Ces titres, je me suis battue pour aller les décrocher et je sais que si j’en veux d’autres, ils seront encore plus durs à aller chercher. Je garde à l’esprit que dans quelques mois, tout sera remis en jeu et rien ne sera joué d’avance !

Delphine Cousin championne de windsurf slalom

Sportihome Mag : Quels sont tes rapports avec Antoine Albeau, 24 fois champion du monde de windsurf et qui domine lui aussi le slalom ? Avez-vous le temps d’échanger ensemble ?
A vrai dire, Antoine et moi ne nous côtoyons pas beaucoup. Il y a beaucoup de Français sur le circuit et j’aime bien rester entourée de mes amis proches durant mes compétitions. Nous sommes tous les deux en Equipe de France et nous vivons dans un petit milieu, on se connaît donc forcément. A mes yeux, Antoine Albeau reste avant tout un modèle de réussite sportive, car je ne connais aucun autre sportif ayant réussi à avoir un palmarès aussi impressionnant.

Sportihome Mag : Quels conseils donnerais-tu aux jeunes filles qui aimeraient faire carrière dans le windsurf ?
Que si c’est leur rêve, alors qu’elles le vivent à fond ! Ma carrière est venue assez naturellement, dans le sens où je ne me suis jamais fixée l’objectif à long terme de devenir Championne du Monde. Je ne me suis jamais dite non plus que c’était impossible. Il faut se donner les moyens pour réussir, que ce soit en terme d’organisation ou bien en termes de recherche de sponsors, pour faire face financièrement.

Sportihome Mag : En tant que windsurfeuse pro, tu voyages logiquement beaucoup. Quels sont les spots que tu recommanderais, en France et dans le monde ?
En France j’aime beaucoup naviguer sur mon « home spot », à Saint Colomban à Carnac. Nous avons des conditions variées toute l’année. Je suis évidemment très attachée à Saint-Barth où je vis maintenant une partie de l’année, qui offre des conditions superbes… même si elles peuvent vite s’avérer difficiles quand la houle est de la partie, mais c’est ce qui fait son charme !

Il y a tellement d’endroits que j’ai adoré comme l’île de Bonaire que j’ai eue la chance de découvrir cette année, mais il y en a encore tellement d’autres spots à découvrir …

Delphine Cousin championne de windsurf slalom

Sportihome Mag : Que penses-tu du concept de Sportihome, qui a pour but de rapprocher les gens à travers des passions sportives ?
Je trouve l’idée vraiment intéressante, cela permet à chacun de partager les endroits qu’il aime et qu’il connaît mais aussi d’en découvrir de nouveaux !  

Sportihome Mag : Delphine Cousin, quels sont désormais tes projets et objectifs sportifs à venir ?
La saison internationale est terminée pour le slalom en 2018, mais j’ai encore des épreuves sur le Championnat de France AFF ou bien des internationales sur la nouvelle discipline du foil.

Pour 2019, je pense repartir sur une saison internationale slalom mais aussi foil sur le PWA World Tour, avec pour objectif de remporter le titre à nouveau !

 

Retrouvez toute l’actualité de Delphine Cousin sur les réseaux sociaux :

Delphine Cousin Facebook Delphine Cousin Instagram


Ceci devrait vous intéresser :

Delphine Cousin

Facebook Comments