Traverser l’Atlantique en kitesurf, vous y avez déjà pensé ? C’est ce que prépare Doris Wetzel, ancienne sportive de haut niveau qui lance son école de kitesurf. Aujourd’hui elle nous invite à découvrir ses aventures et projets sportifs. Un parcours de vie séduisant !

Interview de Doris Wetzel, pro kitesurfeuse

kitesurf

© Claudio KDW

Sportihome Mag : Bonjour Doris ! Que fais-tu en ce moment et sur quel spot de la planète bleue es-tu ces temps-ci ?

J’habite en région Occitanie et je viens d’emménager à Castelnau-le-Lez. Actuellement, je suis entrain de créer mon école de kitesurf qui s’appelle Monki, c’est l’abréviation de « Montpellier kitesurf ». L’école sera basée à Palavas.

Sportihome Mag : Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer au kitesurf et depuis quand le pratiques-tu ?

Je pratique le kitesurf depuis six ans maintenant. Je suis une ancienne sportive de haut niveau en voile et j’ai toujours passé beaucoup de temps sur l’eau à naviguer. Lorsque j’ai mis fin à ma carrière sportive, je cherchais un moyen plus ludique pour naviguer et faire un sport de vent et de vagues. Il s’avère que le kitesurf s’y prêtait bien. Le kitesurf est pratique, il nous faut un sac à dos, une petite planche et le tout se transporte facilement. Sans oublier que les sensations sont juste exceptionnelles.

Sportihome Mag : Tu as un parcours professionnel assez atypique et intéressant, peux-tu nous en dire un peu plus ? 

J’ai passé mon enfance et adolescence partagée entre la vie étudiante et le sport de haut niveau. J’ai adapté ma vie au sport. Et ensuite, ma carrière professionnelle était un peu houleuse parce que j’ai intégré le domaine de la distribution, en tant que manager pour finalement m’apercevoir au bout de 10 ans que c’était passé pour moi. J’avais envie de retrouver mon amour d’avant : la mer, et plus particulièrement, les sports d’eau. C’est à ce moment-là que j’ai pris la décision d’organiser la traversée de l’Atlantique en kitesurf. C’était un rêve de pouvoir accomplir ce projet. J’ai donc pris la décision de le concrétiser.

Sportihome Mag : Quels sont tes projets professionnels ?

J’aimerai construire ma carrière professionnelle autour de ma passion de l’eau. C’est pour cette raison que j’ai passé mon diplôme d’état dans le kitesurf et je me suis spécialisée dans l’enseignement du kitesurf pour enfants. Puis comme à 43 ans je cherche toujours ma voie professionnelle, j’ai envie d’accompagner les jeunes à partir de 15 ans dans la recherche de leur voie professionnelle. Ça serait à partir de stages « kitesurf entreprendre » que je veux mettre en place dès cet été.

Monki, école de kitesurf  – Au programme :

Je propose des cours de cerf-volant aux enfants à partir de 6 ans et aussi des stages pour jeunes et adolescents. Le matin, on retrouvera des séances de coaching pour aiguiller les jeunes à définir leur projet professionnel ou sportif. Et l’après-midi, je donnerai des cours de kitesurf à la plage. Ce qui est intéressant dans ce projet c’est que je peux leurs donner enseigner mon vécu, notamment sur leurs forces, les axes de progrès et c’est vraiment un échange complémentaire. Les sports de glisse, notamment le kitesurf sont vraiment des sports qui permettent de révéler notre caractère. On se découvre parce que se sont des sports assez intenses.

kitesurf Doris Wetzel

© Wendy KDW

Sportihome Mag : Quels sont tes prochains défis sportifs ?

Toujours dans l’objectif de préparer la traversée de l’Atlantique en kitesurf, il y a actuellement l’organisation des Griffes du lion, ce sont 4 parcours en Occitanie, qui permettent d’établir des records sur 4 distances différentes.

J’ai déjà fait une première distance qui était entre La Pointe de l’Espiguette et Beauduc. La prochaine se nomme le « Run du lion », entre Port Camargue et Port-Vendres, à côté de Collioure. On est donc entrain de préparer ce projet, on recherche la bonne fenêtre météo pour se lancer. Et ensuite, avec le bateau accompagnateur que je vais utiliser pour la traversée de l’Atlantique, on souhaite faire une traversée de la Méditerranée. Le départ aura lieu soit au départ de Port Camargue, soit de Gruissan, pour aller aux Baléares. Ce bateau c’est un catamaran de 60 pieds, équipé comme un bateau d’expédition scientifique. Cette traversée entre l’Occitanie et les Baléares est donc l’occasion de l’utiliser et apprendre à naviguer ensemble, pour tester les procédures de sécurité et apprendre à vivre ensemble tout simplement !

De mon côté, je vais faire du kite durant la journée, mais la nuit je serai sur le bateau, il faut que l’on puisse caler tout ça pour ne pas laisser les choses au hasard.

Sportihome Mag : Quels sont tes spots kite favoris autour de chez toi ? 

J’adore Port Camargue Plage Sud, je suis tout le temps là-bas. Ça, c’est pour le vent du nord ouest. Par thermique, j’aime beaucoup le poteau 74 au Grand Travers, c’est l’accès de plage depuis La Grande Motte. Cette zone de kite est ouverte en été, c’est aussi un super spot pour faire du kitefoil. Et sinon, j’apprécie aussi beaucoup les Aresquiers, vers Frontignan. Et enfin Gruissan, c’est vraiment pas mal et super flat, mais attention, c’est plein off par Tramontane !

Sportihome Mag : Quel a été ton meilleur trip sportif ?

Mon meilleur trip sportif c’était à Sydney, au moment des JO 2000. On y est souvent allé pour y faire de la voile et du surf. Pour moi, Sydney c’est juste extraordinaire. Il y a la baie d’un côté où on peut y faire de la voile, et on peut sortir pour naviguer sur l’océan. Un peu plus loin, il y a des spots de vagues incroyables pour le surf et les australiens sont des sportifs qui vivent dans l’eau. Et pour moi qui suis passionnée d’eau et de sports d’eau, à Sydney on se déplace toujours en bateau étant donné que c’est une baie. Les transports en commun là-bas ce sont des bateaux. C’était donc vraiment un moment magique pour moi !

Sportihome Mag : Tu es la première femme à avoir traversé la Méditerranée en kitesurf en 2017, comment as-tu réussi un tel exploit ?

Le plus important c’est de bien définir son objectif pour se rappeler, notamment dans les moments difficiles, la raison pour laquelle on a commencé ce projet. Une fois ça calé, c’est assez simple de trouver la motivation et de la garder, même dans les coups durs. J’ai aussi beaucoup travaillé avec Christian Ramos, qui était le préparateur mental de l’équipe de France de Rugby pour apprendre sa méthode. La question de la préparation mentale est quelque chose qui me passionne, je passe actuellement le diplôme pour justement aider à la préparation mentale des autres. Je me suis concentrée sur tout ce qui est organisation, préparation et récupération. Il y a plusieurs techniques pour la préparation mentale mais ça s’apprend. C’est ce que je veux pouvoir transmettre à travers mon école de kitesurf.

Doris wetzel

© Claudio KDW

Sportihome Mag : Monki, ton école de kitesurf s’adresse à qui ?  

Monki est une école de kitesurf dédiée à tous. Et ce qui me tient aussi à cœur, c’est de créer des services à destination de la communauté de kitesurf de Montpellier.

Sportihome Mag : Que penses-tu du rapport des femmes aux sports de glisse. As-tu noté une évolution ces dernières années ?

On n’est pas encore assez nombreuses, même si on l’est de plus en plus. C’est flagrant quand on se penche sur le nombre d’inscriptions au Défi Kite, on est toujours 10% de filles. C’est quand même une sacrée différence ! Et c’est pour ça que j’ai aussi des offres spécialement destinées aux femmes, des week-ends entre filles entre autres. Dans ce domaine, les femmes ont parfois besoin d’être plus rassurées que les hommes, parce qu’elle sont plus dans le rationnel, l’observation, et moins casse-cou donc parfois ça demande une autre approche. Mais il faut y aller et tenter !

Sportihome Mag : Comment as-tu entendu parler de Sportihome ? 

Je suis incubée à AD’OCC sport, j’ai rencontré Sylvain Morel, co-fondateur de Sportihome au Sport Summit en 2016. Le projet Sportihome m’a immédiatement séduite !

Sportihome Mag : Sportihome.com propose aux amateurs de sports de glisse de toute la planète de partager leur passion et leurs logements à proximité des spots. Serais-tu prête à voyager Sportihome.com

Oui bien sûr et je l’ai déjà fait !

Quels conseils peux-tu donner à ceux qui souhaitent se lancer au kitesurf ? Et à ceux qui veulent faire des grandes traversées ?

Pour ceux qui souhaitent se lancer au kite, le conseil que je peux donner c’est de débuter dans une école pour apprendre en toute sérénité. Et pour ceux qui souhaitent faire une traversée comme moi, c’est d’être certain de ce qu’on veut faire et de se rapprocher de ceux qui ont déjà de l’expérience. C’est ce que j’ai fais et ça m’a beaucoup aidé. Le partage, c’est essentiel. Et il ne faut surtout pas oublier la sécurité, il y a tout un équipement à prévoir et toute une préparation à avoir.

Ça y est, vous savez tout sur Doris Wetzel et ses projets autour des sports d’eau. En effet, entre l’organisation de sa traversée de l’Atlantique en kitesurf et la création de son école de kitesurf, il y a de quoi être impressionné !

Besoin de plus d’informations sur l’équipement parfait à avoir pour une session kite ? Découvrez notre article sur comment bien choisir son aile de kitesurf.

© Photo couverture : Wendy KDW


Ceci devrait vous intéresser :