Temps de lecture : 5 minutes (pour faire le plein de sport et nature 🤙)

Pour les amateurs de randonnées pédestres, la Savoie est un formidable terrain de jeux et d’aventures. De la randonnée en Savoie pour les débutants au défi sportif, en passant par la randonnée familiale, chacun y trouve son compte. Randonnée animalière ou randonnée pour admirer les lacs de Savoie, il y a l’embarras du choix. Ce n’est donc pas facile de choisir la plus belle randonnée ou la plus facile… Mais voilà une petite sélection qui devrait vous plaire.

Le lac de la Sassière, la randonnée idéale pour découvrir la (haute) montagne

lac de la Sassière randonnée savoie

© Michel PERES

La Réserve de la Grande Sassière

On se trouve ici en Haute Tarentaise, pas très loin de Tignes et Val d’Isère. L’Italie est juste derrière. Imaginez un peu un grand cirque glaciaire avec des sommets vertigineux tout autour. On devine les glaciers juste au fond. Et au pied de ces sommets se trouve le lac de la Sassière. C’est le paradis de la marmotte. Privilégiez cette balade en fin de journée pour profiter au mieux de ces boules de poils. Et si vous avez une vue perçante, vous pourrez admirer les nombreux chamois et bouquetins qui vivent sur les pentes du cirque.

Le lac de la Sassière, randonnée facile pour les débutants

Si vous souhaitez avoir votre première expérience avec un chemin de randonnée, c’est ici qu’il faut venir. Environ 7 kilomètres de marche sur une large piste facile. Il faut compter environ 1 heure pour arriver au lac avec seulement 250m de dénivelé. Peut être beaucoup plus en fonction des rencontres que vous ferez sur le parcours. Aucune difficulté sur le parcours. Le lac de la Sassière c’est la découverte de la haute montagne dans un environnement des plus faciles avec une faune omniprésente.

Le tour des lacs des Cerces, la randonnée familiale par excellence

lac des cerces randonnée en savoie

Le Massif des Cerces

Nous voilà au sud de la Savoie, à la frontière avec les Hautes-Alpes. Ce massif se trouve juste au dessus de la station de Valloire, au pied du Galibier, paradis des cyclistes. Imaginez un peu, 4 ou 5 lacs (selon la saison), un col à franchir, des torrents, un camp militaire, des marmottes de partout, des bouquetins sur les sommets, pas de doute, un paradis pour les familles. Petits et grands apprécieront cette balade en Savoie. De par la variété des paysages, la beauté des lacs (tous différents), les marmottes à quelques mètres, on peut dire qu’il s’agit d’une des plus belles randonnées de France.

Le tour des lacs des Cerces, une rando en Savoie pour toute la famille

Plan Lachat, lac des Mottets, lac des Cerces, col des Cerces, lac Rond, lac de la Clarée, lac du Grand Ban, Camp des Rocailles, voici des noms qui resteront longtemps dans vos souvenirs. Si vos enfants sont habitués à la randonnée, ils peuvent la faire très tôt. Dès 5-7 ans pour des enfants habitués. Il y a à peine 700m de dénivelé pour 12 km de distance. Les enfants seront ravis car la randonnée étant un peu longue il faudra emmener le pique-nique. Imaginez un peu le pique-nique au bord d’un lac magnifique avec les marmottes qui courent autour. Comptez au minimum 5h30 pour faire la boucle (peu importe le sens), voir beaucoup plus avec les arrêts photos et les rencontres animalières.

L’Aiguille de la Grande Sassière, le défi sportif de tous les randonneurs

paysage aiguille de la Grande Sassière

La plus haute randonnée de Savoie (et de France !)

3747m… Oui, on peut randonner à une telle altitude et ce sans matériel d’alpinisme. Cette particularité fait de l’Aiguille de la Grande Sassière la plus haute randonnée de France. Officiellement cette randonnée n’est pas répertoriée et pas balisée. Pour autant, tellement de randonneurs veulent s’y frotter que c’est très facile de trouver l’itinéraire et suivre la trace. Ici on est vraiment dans la haute montagne. Les edelweiss présents le long du parcours ne permettent pas le doute.

Un défi sportif pour tous les amoureux de randonnée en Savoie

Son nom ne vous dit peut-être rien… Pourtant, l’Aiguille de la Grande Sassière est le 4ème sommet le plus élevé de Savoie. 3747 m ! Environ 1500 m de D+, 15 km A/R, les chiffres parlent d’eux mêmes. Il faut compter environ 6 heures pour faire l’A/R en fonction du temps passé au sommet. Compte tenu de la difficulté du parcours et de l’altitude il est est fortement déconseillé de faire cette randonnée incontournable en début de saison. Il faut bien attendre la première quinzaine d’août pour vous lancer à son assaut. Une paire de crampons et un piolet pourront faire partie de votre équipement… Au cas où. Il y a en effet 2-3 passages délicats à franchir, mais promis, rien d’insurmontable. Prévoyez tout de même de bonnes chaussures car l’ascension finale peut encore être en partie gelée. Croyez-nous, vous n’oublierez pas le panorama à 360° que vous aurez depuis le sommet.

Le lac et le glacier du Grand Méan, un petit air de Patagonie

glacier du Grand Méan

La Patagonie au coeur de la Haute-Maurienne

Nous sommes sûrs que vous avez déjà vu des reportages TV avec les magnifiques glaciers d’Islande ou de Patagonie. Et bien, croyez-nous vous pouvez retrouver ce genre de décor au coeur de la Savoie. Direction Bonneval-sur-Arc au fond de la Maurienne, au pied du col de l’Iseran (encore un coin pour les cyclistes). Après une longue et belle randonnée au milieu des marmottes, chamois et bouquetins (que l’on peut observer à quelques mètres seulement), vous arrivez dans un décor de carte postale. Certes ce décor est dû au réchauffement climatique et n’existait pas il y a encore quelques années… Mais il faut reconnaître que c’est magnifique et majestueux. Des eaux laiteuses, un front de glace turquoise, un immense glacier derrière, le décor est posé. C’est toujours très difficile de repartir d’un tel endroit.

La plus belle randonnée en Savoie ?

Franchement, on n’en est pas loin… Tout est réuni. De beaux alpages, des animaux de partout, des gorges impressionnantes, des torrents impétueux, de belles cascades, des lacs et un glacier. Avouez que ça fait rêver. Bon d’accord, ça se mérite. Altitude maxi, presque 2900m. Dénivelé environ 950m. Et pas loin de 20 km pour peu que vous vous baladiez le long du glacier. Mais à part deux passages délicats dans les gorges de la Reculaz (type via ferrata), il n’y a pas de difficulté à signaler. Faites malgré tout attention à l’évolution de la météo en haute montagne. Équipez-vous en conséquence. Le passage par les gorges peut être évité si vous ne vous sentez pas d’évoluer sur des secteurs avec des mains courantes et échelles.

Le Mont Thabor, objectif premier 3000

randonnée Mont Thabor

Le Mont Thabor, ancienne frontière franco-italienne

Quand on randonne, qu’on soit débutant ou randonneur aguerri, on a toujours envie d’atteindre des objectifs. Faire son premier 3000m fait partie de ceux là. Et ça tombe bien car le Mont Thabor est un des 3000 les plus accessibles des Alpes. À faire en mode trail pour les plus sportifs ou en rando familiale si vos enfants sont habitués à la montagne. Nous sommes ici pas loin de la frontière italienne et des Hautes Alpes, dans le massif des Cerces. Jusqu’en 1947, le Mont Thabor marquait la frontière entre la France et l’Italie.

Un objectif à la portée de tout le monde

Avec ses 3178m, vous le verrez de loin. Pour autant il se laisse facilement approcher. Si ce n’est la longueur de la randonnée (selon d’où vous partez) et éventuellement les effets de l’altitude, il n’y a pas de grosses difficultés à signaler. Il faut compter plus de 1000m de dénivelé et un peu plus de 20 km de balade selon le lieu du point de départ. Une des possibilités, depuis Valfréjus, est de monter jusqu’au refuge du Thabor et de bivouaquer juste derrière au bord des lacs Ste Marguerite. Depuis le refuge, il faut compter environ 3h15 pour atteindre le sommet. Impossible de louper le Mont Thabor quand on le regarde de loin. Vous verrez facilement la chapelle qui se trouve juste en dessous du sommet.

Il y aurait tant d’autres randonnée à faire dans les belles montagnes de Savoie. Mais avec celles-ci voilà déjà un bel éventail de ce qu’il est possible de voir et de faire. N’oubliez jamais que pour certaines, on évolue en haute montagne avec tout ce que ça implique. Il faut donc toujours se renseigner au préalable de la météo et partir avec un équipent adapté. En tout cas, avec ces quelques randonnées en Savoie, chauffez vous les jambes, ouvrez grand les yeux et croyez-nous, vous passerez des moments inoubliables.

Michaël Baccon


Ces articles pourraient vous plaire :