Le GR 20 est la « Diagonale des fous » version Corse, certes moins radical que le mythique trek de l’île de La Réunion. Mais le GR 20 n’en reste pas moins une randonnée difficile et technique qui impose une bonne préparation physique. Long de 180 km et ponctué de 16 étapes, le GR 20 est faisable en deux semaines ou en cinq jours pour les plus aguerris. Sur sa partie nord, le GR 20 rentre dans le domaine de la haute montagne avec tous les risques inhérents. En tout cas, c’est un GR incontournable avec une variété de paysages uniques. Sportihome vous donne les infos utiles avant de partir à l’assaut du GR 20 pour vos prochaines vacances en Corse.

Dans quel sens faire le GR 20 ?

gr 20 combien de km

Le GR 20 est une randonnée qui ne s’improvise pas. Vous pouvez traverser la Corse sur cet itinéraire de randonnée du nord au sud ou inversement. Cependant, nous vous conseillons de commencer le GR 20 par le sud, entre Vizzavone et Conca. La partie sud est plus accessible et moins escarpée car le tracé traverse des plaines et des pâturages sur des sentiers larges. Vous partez de Conca à 250 mètres d’altitude pour arriver 90 kilomètres plus loin à Vizzavone, à 900 mètres. C’est à partir de cette étape que ça se corse comme disent les locaux… (Ne dites rien ! Nous avons « brain stormé » pour dénicher cette perle de blague). A partir de Vizzavone, vous attaquez la partie montagneuse de l’île dont le point culminant est le Monte Cinto (2706 m). Le GR 20 nord est une randonnée alpine en haute montagne pour des sportifs en très bonne condition physique et équipés d’un matériel irréprochable. Faire cette randonnée avec un guide est recommandé. Les paysages sont magiques et vous aurez parfois du mal à réaliser que vous êtes en plein milieu de la méditerranée.

Quelle est la meilleure période pour randonner sur le GR 20 ?

quand faire le GR 20

La période la plus propice pour déguster le GR 20 sont les mois de mai et juin. En effet, à partir du mois de juin les refuges sont gardés. La partie nord du GR 20 étant en haute montagne et le temps change très vite donc il faut prévoir un équipement en conséquence. L’été n’est vraiment pas une période favorable notamment à cause de la température. Les mois de septembre et octobre offrent de belles conditions de randonnée sur le GR 20 au niveau de l’atmosphère et des lumières. Les jours sont encore assez longs pour ne pas avoir à se mettre la pression de terminer les étapes en courant.

Les spots incontournables du GR 20

La Corse est une île magique où l’on peut traverser un échantillon de tous les paysages d’Europe en moins de 200 kilomètres. Hauts plateaux, cols escarpés, haut relief minéral, steppe, forêt d’épineux, désert, c’est un florilège d’ambiances à portée de semelles. Découvrez le top 5 des spots incontournables du GR20.

Le lac de Nino

GR 20 étapes

Niché dans le massif du Tavignano sur le plateau de Camputile, le lac de Nino (1743 m) est un lac glaciaire, le deuxième plus grand de Corse. Le panorama se mérite car vous devrez marcher trois heures depuis le col de Verghio. D’un chemin forestier au milieu d’une pinède, vous déboucherez sur une piste rocheuse avec quelques dalles à franchir. Lorsque vous serez au col de Bocca Stazzona, vous aurez une vue imprenable sur le lac entouré de pozzis, des étendues d’herbes d’un vert pétant parsemées de trous d’eau avec des chevaux et des cochons sauvages.

Le Capu Tafunatu

Le Capu Tafanatu est un voyage à part entière. Culminant à 2335 mètres, le Capa Tafanatu est à proximité de la Paglia Orba, un des sommets les plus hauts de Corse. Accessible depuis le refuge de Ciottulu Di I Mori, l’ascension demande d’avoir déjà un bon bagage technique d’alpiniste. Mais une fois en haut, vous découvrirez un trou d’une trentaine de mètres de large creusé dans une roche avec un dégradé de rouge étonnant et un panorama exceptionnel !

Les cascades des Anglais

C’est le bon spot du GR 20 pour se caler une pause. Les cascades des Anglais sont une succession de petites chutes d’eau se déversant dans des bassins naturels de granit. L’eau y est plus que transparente ! Cette merveille de la nature est calée dans une magnifique forêt luxuriante. Elles sont situées dans la vallée de l’Agnone (1902 mètres) au pied du Monte d’Oro. A partir du refuge de Vizzavona (étape 9 du GR 20), il faut marcher une heure avant d’accéder à ce spot incroyable et hors du temps.

Les Aiguilles de Bavella

Si vous pensiez en avoir fait le plein depuis le début du GR20 et bien vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Vous risquez même la crampe oculaire avec les aiguilles de Bavella ! En plein milieu d’une forêt d’immenses pins se dresse une immense muraille de granit rose haute perché à 1218 mètres. Ces aiguilles se hérissent dans le massif de Bavella et sont au nombre de 7. A ne pas manquer l’étrangeté géologique du coin : le Trou de la Bombre. L’érosion a grignoté la roche jusqu’à former un trou de 8 mètres de diamètre. Les aiguilles de Bavella sont un peu la cerise sur le gâteau. Elles s’offriront à vous sur l’étape 15 entre le refuge de Asinau et Paliri.

corse gr20 carte

Le cirque de la solitude

Si l’ascension de ce passage incontournable du GR20 vaut le détour, il n’est pas conseillé aux débutants. Le cirque de la solitude porte bien son nom car vous êtes seuls face à vous même. Rien ne manque pour vous faire abandonner : dénivelé important, dalles rocheuses, chemin à flanc de pentes escarpées… Il faut s’accrocher car une fois en haut, c’est majestueux. A la montée ou à la descente, il faut être extrêmement vigilant. Suite à un grave accident en 2015, l’accès au cirque de la Solitude est à nouveau autorisé par un itinéraire bis balisé en jaune. Le chemin vers le cirque de la Solitude début au niveau de la station d’Asco (étape 4, sens nord-sud) entre Bocca Minuta et le col de Tumasginesca.

Découvrir les logements au plus près du circuit du GR20 en Corse : 

 

 

 

 

 

 

Quelques conseils utiles pour se lancer au GR 20 

– Prenez cartes, boussole et topos ! Compter seulement sur votre smartphone ne serait pas judicieux.

– Ne partez jamais seul sauf à vos risques et périls. En groupe, le GR20 est plus facile car vous pouvez compter sur le groupe et vous pouvez répartir nourriture et équipement.

– Pensez hydratation ! Prévoyez aussi des fruits secs à grignoter afin d’alimenter votre organisme avec ce qu’il faut pour tenir.

– Faites régulièrement des pauses pour reposer vos pieds et vérifier leur bon état de marche.

– Votre matériel doit être en bon état et prévoyez de quoi soigner les ampoules.

– Préparez vos étapes en réservant les refuges en avance.

– Budget : environ 800 euros (hors avion et bateau) si vous prenez l’option cinq étoiles avec toutes vos nuits et repas en refuge. Comptez 15 euros pour une nuit et 15 euros par repas.Vous pouvez réduire la note en plantant votre tente à côté des refuges. Attention ! Il est interdit de faire du camping sauvage car le GR20 est dans le Parc Naturel Régional Corse.

– Vérifier l’enneigement en Corse.

GR 20 quel est le matériel nécessaire ?

rando gr20

Si une bonne préparation physique est primordiale, le matériel l’est aussi pour le GR 20. Il y a trois règles à respecter pour préparer votre sac à dos : le poids, le poids et le poids. Ne prenez que le strict nécessaire. En 2020, nous avons la chance d’avoir du très bon matériel léger, spécialement adapté à la randonnée et à des prix raisonnables. Le bon compromis est d’avoir un sac à dos de 13 kilos. Alors utilisez une balance et partez faire une randonnée d’une journée avec un peu de dénivelé pour prendre vos repères. Chez Décathlon ou au Vieux Camper, vous trouverez tout l’équipement nécessaire.

combien de temps pour faire le gr20


Ceci devrait vous intéresser :