Temps de lecture : 8 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Pourquoi opter pour une randonnée dans les Cévennes ? Depuis quelque temps déjà, tout va trop vite. Métro, boulot, dodo, crise sanitaire, stress et le cycle se répète. Si vous êtes en proie aux tumultes de la vie, il est surement temps de faire un break. Une déconnexion, ou plutôt une reconnexion (à soi-même) serait la bienvenue. C’est ce que les Cévennes proposent, un retour au calme. Partir en séjour dans les Cévennes, c’est trouver une oasis de calme. Randonner dans les Cévennes, c’est desserrer sa cravate et laisser sa montre à la maison le temps d’une escapade.

Comment peut-on décrire les Cévennes ? Tout d’abord, de la montagne, beaucoup de montagnes. S’il n’est pas question de sommets vertigineux, le relief est omniprésent. On rappelle tout de même qu’on se situe au sein du Massif Central. Maintenant que l’on sait que la région est montagneuse, quoi d’autre ? Rural est un adjectif qui convient à la perfection. Vous pouvez oublier le ruban d’asphalte du périphérique. Ici, il est plutôt question de petites routes campagnardes comme on les aime. De petits villages en petits villages, c’est une redécouverte de la tradition française. Parmi les derniers irréductibles Gaulois, les Cévennes offrent un mode de vie très éloigné de la fureur des villes.

Alors que vient-on chercher dans ce réservoir de tradition française ? On y vient pour plusieurs raisons. La déconnexion au mode de vie citadin et stressant. La reconnexion à la nature. La découverte d’un terroir trop souvent oublié voir méprisé. Les paysages naturels parmi ceux qui font de la France le pays le plus beau du monde (rien à voir avec du chauvinisme, c’est un constat). Enfin, on vient pour randonner sur les supers conseils de Sportihome Magazine !

La randonnée en Cévennes, parlons chiffres.

indication randonnée

Les Cévennes, c’est plus de 300 sentiers à découvrir. Autant vous dire que vous avez de la marge avant que la lassitude ne s’installe. Vous trouverez du sentier de randonnée, du bord de route, du chemin balisé, mais vous pouvez également vous improviser explorateur. La plupart de ces sentiers n’excèdent pas les 10 kilomètres et la demi-journée. Cependant, pour les plus audacieux d’entre vous, quelques GR sont également à la carte. La région offre également des sentiers de VTT et des sentiers équestres, autant dire qu’il y en a pour tous les goûts.

Randonnée dans les Cévennes, grandes randonnées.

maison cévennes

Si les longues randonnées en Cévennes vous intéressent, voilà une liste exhaustive de possibilités.

Le chemin de Stevenson, randonnée avec un âne dans les Cévennes.

chemin de stevenson

Première suggestion, le chemin de Stevenson et ses 270 km. Il est également connu sous le nom de GR70. Pour les amateurs d’histoire et d’anecdotes, le chemin doit son nom à un écrivain écossais. Robert Louis Stevenson est un écrivain peinant à se faire connaître. En proie à une déprime existentielle, il se lancera dans une traversée des Cévennes à pied. Allez savoir pourquoi, il se fera accompagner d’une ânesse pour son voyage. En 1879, il publia son récit sous le nom de « Voyage avec un âne dans les Cévennes« . Le chemin de Stevenson était né.

Le chemin Urbain V, marchez dans les traces du Pape.

palais des papes avignon

Deuxième suggestion, le chemin Urbain V et ses 329 km. Aussi appelé GR670. Là encore, l’histoire est intéressante puisque ce chemin porte le nom d’un Pape. Ce chemin retrace la vie de l’ecclésiastique Guillaume Grimoard. Si son pontificat fut court, à peine plus de 8 ans, il apporta beaucoup d’un point de vue culturel et architectural. S’il n’a pas directement emprunté ce chemin, celui-ci porte son nom, car il relie les lieux importants de sa vie. Le chemin Urbain V porte ainsi la caractéristique de relier 4 sites appartenant au patrimoine mondial de l’UNESCO. On retrouve ainsi le GR 65 qui mène vers Compostelle, mais aussi le site naturel des Causses et des Cévennes. Enfin, on retrouve le Pont du Gard et le Palais des Papes à Avignon.

Le chemin de Régordane, histoire et randonnée en Cévennes.

le puy-en-velay chemin de régordane

Troisième suggestion, le chemin de Régordane et ses 245 km. Il est également connu sous le nom de GR700 ou chemin de Saint-Gilles. Son existence est due à l’essor commercial et économique du XII/XIII -ème siècle. Le chemin de Régordane est alors aménagé pour faire transiter les ressources dans le Royaume de France. Il joua notamment un rôle important lors des croisades. Aujourd’hui, il s’agit d’un GR historique reliant le Puy-en-Velay et Saint-Gilles. Il traverse plusieurs départements et plusieurs villages de charme. En somme, c’est un incontournable pour celui ou celle qui souhaite redécouvrir la terre de ses ancêtres.

Le chemin de Saint Guilhem, dans les pas d’un héros médiéval.

randonnée Cévennes chemin de Saint Guilhem

Quatrième suggestion, le chemin de St Guilhem et ses 240 km. C’est un véritable voyage de découverte. En effet, il traverse les paysages sylvestres et les sites de la France rupestre à travers l’Aubrac, les causses et les Cévennes. Il retrace le parcours d’un saint qui bien avant d’être moine, fut un guerrier épique à nul autre pareil. Guillaume d’Orange, à l’instar du célèbre Roland, inspirera les troubadours durant plusieurs générations. Il marqua ses contemporains par sa fougue, sa bravoure et sa dévotion. Il s’illustra en particulier dans la région pour sa défense du territoire face aux invasions sarrasines. Emprunter le chemin de Saint Guilhem, c’est aujourd’hui marcher dans les pas d’un héros médiéval français.

Le sentier des Gorges et de la Vallée du Tarn, GR récent.

randonnée Cévennes gorges du Tarn

Avec ce sentier, nouvellement GR736 (depuis février 2021), on quitte les hauts faits historiques pour les paysages. Avec près de 300 km, ce GR vous offre l’occasion de partir à la rencontre de paysages naturels grandioses. Il relie le Mas de la Barque à Albi en suivant le cours du Tarn. Il traverse ainsi pas moins de trois départements et deux parcs naturels dont celui des Cévennes. On retrouve un certain nombre de points d’intérêt sur le tracé. En premier lieu, il y a le pont du Tarn et sa vue sur le Mont Lozère. On peut également citer les gorges du Tarn et les gorges des Raspes ou encore la cité épiscopale d’Albi. En matière d’architecture, il ne faut pas oublier la prouesse française qu’est le Viaduc de Millau, pont de tous les records que le monde nous envie.

Le tour en Cévennes, incontournable randonnée en Cévennes.

randonnée Cévennes

Aussi appelé GR67, il est long de 125 km et forme une boucle s’étalent sur deux départements. Il a la particularité de se trouver à une altitude moyenne relativement élevé. En effet, la majorité du parcours s’effectue entre 600 mètres et 1100 mètres d’altitude. Il faut environ 6 jours pour accomplir la boucle. Cependant, le GR67 est éprouvant, car l’altitude est importante et les sections de randonnée importantes.

Randonnées dans les Cévennes sur une journée.

village Cévennes

Les 4.000 marches et l’Aire de Côte, randonnée en Cévennes.

rando 4000 marches

On commence fort avec la randonnée la plus dure de la catégorie. Avec ces 25 kilomètres de long et ses 1300 mètres de dénivelé en montée puis en descente, les mollets vont piquer. Il vous faudra environ 11 heures de marche pour en venir à bout. Il s’agit d’un beau défi sportif. Ne vous lancez pas dans cette randonnée si vous n’avez pas un minimum l’habitude. Pensez également à prévoir un casse-croûte et de l’eau pour le chemin.

Au départ de Valleraugue, vous vous dirigerez vers le belvédère des 4.000 marches. Il vous faudra ensuite entre 2 et 3 heures pour atteindre le sommet. Vous pourrez alors profiter d’une vue panoramique sur les environs. Il faudra ensuite redescendre pour reprendre la boucle. Durant la descente comme la montée, vous traverserez divers paysages au fur et à mesure que l’altitude évoluera.

De Corbès en passant par la grotte de Valaurie, géologie.

grotte de Valaurie

Il s’agit d’une boucle au départ de Corbès. Longue de 7 kilomètres environ, cette randonnée dans les Cévennes vous prendra approximativement 3 heures. Le point stratégique de cette rando est la grotte de Valaurie. Pour pouvoir y pénétrer, il vous faudra prévoir un bon éclairage type lampe frontale. Il vous faudra faire attention en y évoluant. En effet, il y a quelques passages bas de plafond et des crevasses de plusieurs mètres par endroit. Il peut également y faire relativement froid, prévoyez une polaire.

Cette grotte est particulièrement intéressante sur le plan géologique. Vous y découvrirez pas moins de 300 mètres de galeries. Il est également conseillé de s’arrêter quelques instants pour contempler les concrétions géologiques qui font la réputation de la grotte. Une fois arrivé au fond de la grotte, il faudra faire demi-tour pour en sortir. Il est normalement assez facile de s’y orienter. En somme, cette randonnée est accessible à tous et ne présente pas de difficulté majeure.

Les jumelles de Monoblet, deux pour le prix d’un.

pic Saint Charmand

Cette randonnée de 13 kilomètres vous emmène en plein cœur de la garrige sur les contreforts des Cévènnes. Il est possible de la faire en 5 heures de marche environ. Avec un dénivelé de 450 mètres et un sentier de randonnée exigeant, ce circuit est considéré comme difficile. Au programme, on retrouve deux sommets emblématiques de la région : Rouquette et Saint-Charmant.

Les deux ascensions sont assez éprouvantes et le terrain est parfois inégal. Cependant, une fois en haut, vous serez ravi par la vue sur les alentours. Chacun des deux sommets est également un spot de choix pour un pique-nique.

Le circuit de la corniche, 3 kilomètres pour 2 mondes.

randonnée Cévennes corniche

Il s’agit là de la rando la plus accessibles des Cévennes. Vous pouvez même y aller avec des enfants. Avec ses 3,2 kilomètres et son dénivelé quasiment inexistant, cette rando est expédiée en une petite heure. Vous profiterez de deux ambiances radicalement différentes. Tout d’abord, vous traverserez le bois de Païolive. Avec ses chênes et ses rocheux mousseux, le petit bois prends des airs de forêt enchantée. Cet effet est renforcé si vous y allez à l’aube. En effet, les lueurs de l’aube, une légère brume et la rosée qui perle sur la flore donne un air féerique au paysage.

Après la magie des bois et ses jeux de lumières, vous arriverez sur la corniche. Vous pourrez alors profiter d’une vue large surplombant les gorges environnantes. L’espace est alors un peu plus venteux. Si le bois est plus beau à l’aube, la corniche révèle son plein potentiel au couché du soleil. Les rayons orangés du soleil se mêlent alors à la pierre et à l’eau en contre-bas. C’est un spectacle naturel qui vaut le détour.

Les falaises de la Jonte et les arcs de Saint-Pierre, classique.

falaise de la Jonte

Encore une randonnée difficile au cœur des Cévennes. On ne le dira jamais assez, les Cévennes regorgent de trésors. De l’architecture, des lieux chargés d’histoire, des curiosités géologiques ou encore des paysages naturels. Mais tout cela se mérite et c’est souvent au prix de l’effort physique que les Cévennes se révèlent. Ici, les 12 kilomètres prennent environ 4 h 30. Il faut souligner un dénivelé important de 800 mètres.

Il s’agit d’un voyage dans le temps qui nous ramène à la préhistoire. Si vous ne risquez a priori pas de croiser un homme préhistorique, vous allez bel et bien emprunter son chemin. Au programme les grottes de Capluc et de la Baumelle. Il y a ensuite la grotte de l’homme mort où une cinquantaine d’êtres humains furent retrouvés inhumé. Pour un final en apothéose, vous découvrirez les arcs de Saint-Pierre. Pour le reste, le parcours est ponctué de points de vue bien sympathiques.

Conseils pour une bonne randonnée en Cévennes.

conseils randonnée Cévennes

La randonnée en Cévennes ne s’improvise pas. Il est parfois facile de se perdre au milieu de cette nature foisonnante. Malheureusement, votre téléphone ne captera pas toujours le réseau. Par conséquent, une bonne vieille carte et une boussole peuvent s’avérer d’un grand secours. Vous pouvez simplement faire la recherche « randonnée cévennes carte » sur Google et imprimer votre tracé. Vous n’avez pas l’obligation d’acheter une carte dans le commerce. Veillez également à prendre suffisamment d’eau et du ravitaillement. La randonnée peut parfois être exigeante, pas question de faire une hypoglycémie au beau milieu du parcours.

Si vous faites une randonnée dans les Cévennes, vous randonnez dans un site naturel protégé. Veuillez à respecter la nature, sa faune et sa flore. Faites également attention aux activités locales comme la chasse. Sur certains sentiers, il vous sera parfois demandé de garder vos amis à quatre pattes en laisse. Pour le bien de tous, respectez ces quelques consignes de base. Ne jetez rien, ne faites pas de feu et n’abimez pas les sentiers. Il faut également éviter de nourrir les animaux sauvages.

Le petit conseil bonus lors de votre randonnée en Cévennes.

ciel étoilé Cévennes

Un petit conseil supplémentaire, lorsqu’il est autorisé de poser sa tente, n’hésitez pas à tenter l’expérience. Si le sac de couchage n’offre assurément pas les conditions de confort du gîte, le ciel étoilé vaut tout le confort du monde. En effet, comme vous êtes éloigné des villes, vous êtes également éloignés de la pollution lumineuse des mêmes villes. La conséquence est un ciel bien plus riche en étoiles.

En revanche, si vous souhaitez trouver un petit nid douillet pour passer vos nuits dans les Cévennes, Sportihome vous propose sa sélection de logements.

En espérant que vous serez nombreux à partir en quête de nature dans les Cévennes.

Zoltàn Mayer


D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

GR30 : Sentier de grande randonnée autour des lacs d’Auvergne
Randonnée en Chartreuse : les plus beaux sentiers
GR54 : à la découverte du tour de l’Oisans et des Écrins
Randonnée dans le Vercors : les plus belles randos
Randonnée Vosges du Sud : le top 5 des plus belles randos