Temps de lecture : 4 minutes (pour faire le plein de sport et nature 🤙)

Le jet surf, entendez surf à moteur, est une pratique qui se démocratise dans le milieu des sports de glisse. À mi-chemin entre le surf ou le paddle et le jet-ski, il permet de s’élancer sur un plan d’eau en totale autonomie. Le tout en profitant de la propulsion du moteur. De quoi s’offrir une session en toute liberté, sans se soucier de la houle, du vent ou autres éléments extérieurs. Tour d’horizon de cette discipline en pleine expansion.

Exit le vent, la rame, la houle ou la nécessité d’être tracté par un bateau. Le jet surf permet de profiter de la propulsion d’un moteur. Ce dernier est intégré à l’arrière de la planche. Il offre aux pratiquants la possibilité de filer au-dessus de l’eau avec grâce et volupté sans contraintes, ou presque.

Si vous souhaitez vous essayer à l’activité, rendez-vous dans sur les meilleurs en logeant chez des passionnés de glisse grâce à sportihome.com !

Le jet surf, une invention de la fin des années 2000

L’histoire du jet surf débute en 2008 sous l’impulsion de Martin Sula, un entrepreneur à la tête de l’entreprise éponyme Jet surf. Cet ingénieur automobile tchèque décide d’intégrer un moteur sur une planche de surf. Une petite révolution dans le sacro-saint milieu des sports aquatiques, souvent peu enclin à ce genre de changement.

Une planche en carbone d’1m80 de long, 60 centimètres de largeur et 15 centimètres d’épaisseur. Voilà les mensurations des premiers jets surfs. Un moteur de 100 centimètres cubes est fixé à l’arrière. Il permet une propulsion à plus de 50 km/h au-dessus de l’eau. Comme un jet-ski sur lequel vous seriez debout. L’invention était restée jusque-là relativement confidentielle, notamment du fait d’un moteur thermique. Car bruyant et polluant, à l’inverse même des valeurs du surf.

L’accélération se fait par l’intermédiaire d’une gâchette, sur le même modèle que les skates à moteur. Cette gâchette est fixée au bout d’un leash, attaché à l’avant de la planche. Comme en jet-ski, le rideur porte une sorte de bracelet relié à l’accélérateur. En cas de chute, le bracelet fait sortir une clé de la gâchette, ce qui désactive la motorisation. De quoi ne pas voir sa planche s’éloigner au loin avec plus personne dessus.

De la planche de surf à moteur thermique à celle à moteur électrique

jet surf moteur

Jet surf n’est plus la seule société sur le marché du surf motorisé. De nombreuses marques ont depuis développé des planches de surf à moteur. Elles ont cherché à améliorer les performances mais surtout à rendre cette nouvelle discipline plus vertueuse. En 2019, la société monégasque Cobalt lance son premier Esurf. Une planche de surf mettant en exergue une motorisation électrique cette fois.

À l’inverse du moteur thermique, l’électrique n’est pas bruyant et ne nécessite pas de pot d’échappement. Autre différence : son autonomie. Une demi-heure pour l’électrique, contre une heure pour la motorisation thermique.

La discipline commence à se faire une place dans le monde des sports aquatiques. Il existe désormais des compétitions, dont la moto surf world cup. La majorité des courses, les jets surf races, se font sur des engins à motorisation thermique. Cependant, celles-ci commencent à s’ouvrir à l’électrique.

Se lancer en planche de surf à moteur

Nous vous disions que vous n’aviez plus à vous soucier de la houle, du vent, ou autres éléments extérieurs. Ce n’est pas totalement vrai… Vous n’êtes plus dépendant d’eux afin d’avancer comme en kitesurf, en surf, wind etc. Mais au moment de vous mettre à l’eau, surtout si vous débutez, privilégiez un plan d’eau calme, sans houle, et peu venté. Cela vous permettra de vous familiariser avec les spécificités de la planche à moteur que vous avez sous les pieds. Commencez par prendre petit à petit de la vitesse tout en gardant une trajectoire rectiligne. Essayez vous ensuite à quelques courbes façon zig-zag. Comme en surf, il est important d’avoir les appuis fléchis, particulièrement la jambe avant. Afin de bien maîtriser la planche à moteur, votre poids doit être placé sur l’avant. Cela vous aidera à maintenir votre équilibre.

Vous trouverez sur internet de nombreuses vidéos de jet surfeurs qui vous montreront ce qu’il est possible de réaliser avec votre bécane aquatique. Le tout, souvent dans des endroits à couper le souffle.

Le jet surf n’est pas particulièrement fait pour prendre des vagues avec. Se rendre au pic en chevauchant votre planche de surf à moteur peut s’avérer dangereux pour vous, comme pour les autres. Cependant, certains surfeurs professionnels s’y sont essayés. Dont Kai Lenny, qui a dompté la mythique vague de Jaws en jet surf il y a quelques années. Cette cascade a été faite par un pro, ne reproduisez pas ça chez vous !

Où faire du surf motorisé ?

surf motorisé

Source : topjetsurfing

En France, comme dans d’autres pays limitrophes, le jet surf commence à faire son apparition. D’ailleurs, de plus en plus de sociétés en proposent à la location. Les grands lacs sont des spots particulièrement idéaux pour débuter. Vous y trouverez de quoi louer votre première planche de surf à moteur. Il est possible de s’essayer au jet surf en Suisse, sur le Lac Leman dans un cadre idyllique. Sur la Côte d’Azur également, il est aisé de trouver un jet surf à la location. Comptez cependant un certain prix pour vous découvrir cette nouvelle discipline, autour de 90 euros… les 10 minutes.

Quel prix pour un jet surf ?

Car oui, le jet surf est cher à la location, tout comme il l’est à l’achat. Comptez entre 3.500 et plus de 10.000 euros pour vous offrir ce type de planche.

Comme le jet surf est un petit concentré de technologie et du fait de son prix élevé, il faut être particulièrement vigilant quant à son entretien. Il n’existe pas aux quatre coins de la rue des garages capables de vous aider à entretenir votre engin. L’entreprise italienne TJS ( top jet surfing) en a fait sa spécialité et se veut être la seule de ce type en Europe. Afin d’assurer une longue vie à votre jet surf, soyez particulièrement attentif à la corrosion des pièces les plus exposées.

Il est possible de trouver des jets surf d’occasion sur certains sites revendeurs. Le prix varie en fonction du type de motorisation et de l’année de construction.

Comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, le phénomène jet surf a également rejoint celui du foil. La marque Décathlon propose un efoil à 6.000 euros. De quoi allier vitesse et envol. Sensations garanties !

Antoine Jézéquel


Ces articles pourraient vous plaire :
Surf kite : le meilleur de vos deux disciplines
Wing foil VS wind foil : quelle activité nautique choisir ?
Comment choisir sa planche de surf ?
Surf foil : Comment fonctionne un foil de surf ?