En France, 369 sentiers de grande randonnée (GR®) sillonnent le pays sur presque 60 000 kilomètres… Pour se dégourdir les mollets en randonnée le temps d’un week-end ou plus, vous avez l’embarras du choix ! Montagne, littoral, itinéraires culturels, grande traversée… chaque randonneur trouvera de quoi assouvir sa soif de kilomètres et rassasier son appétit de grands espaces. Découvrez sans plus tarder le top 5 des plus beaux sentiers de GR de France !

GR  TMB – Le tour du Mont-Blanc

Cette randonnée autour du Mont-Blanc se classe dans le top 3 des sentiers de grandes randonnées les plus convoités des marcheurs. Sur 170 kilomètres, à cheval sur la France, la Suisse et l’Italie, sont concentrés les plus beaux panoramas du massif alpin. Nous vous conseillons de prévoir 10 jours de marches pour profiter au mieux de ces paysages exceptionnels.  En effet, le GR  TMB est la randonnée idéale pour s’initier à de longues marches. C’est un itinéraire de moyenne montagne avec des dénivelés modérés. Toutefois si ce GR  est accessible, il n’en reste pas moins challengeant. Aussi, une bonne préparation physique est de mise. Le sens de randonnée se fait habituellement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, mais il n’y a aucune obligation.

GR Tour du Mont Blanc

Crédit photo : hardloop.fr

Infos pratiques

Meilleure période : de juin à septembre. Attention, du 14 juillet au 15 août : fort potentiel de saturation des gîtes !

Départ et arrivée : Les Houches

Distance : 170 km

Durée : 10 jours

Numéros d’urgence : France – 112 / Italie – 118 / Suisse – 144

 

Les sites incontournables du GR  TMB

Le Signal

Depuis le terminal du téléphérique de l’Aiguille du Midi, le sentier en balcon est presque devenu un chemin de pèlerinage des passionnés de haute montagne. L’itinéraire a une saveur particulière… Le sentier menant au Signal offre un magnifique panorama sur le Pilier des Drus et le massif des Grandes Jorasses.

Le Lac Blanc

C’est un incontournable certes mais il est presque contournable… le spectacle du Mont-Blanc se réfléchissant sur le lac en est presque gâché, car c’est un endroit très touristique ! Pour éviter la forte affluence, lancez-vous sur cette ascension en automne, et de préférence en début de matinée. Sinon, passer quelques heures dans le Parc Naturel des Aiguilles Rouges peut être une bonne alternative.

Le Glacier noir de Miage

Sur la partie italienne du GR TMB, une atmosphère brute et minérale vous attend. Le massif est creusé par d’énormes sillons, fruit d’une longue érosion des glaciers. Le dôme de Miage est le plus gros glacier du Val Vény qui court latéralement au pied du massif du Mont-Blanc, au sud-ouest de Courmayeur, et qui prend fin au col de Seigne. Au pied du sillon glaciaire se trouve une moraine gigantesque créée par le lent mouvement des glaces. Ces « glaciers noirs »  forment ainsi un paysage lunaire, d’où leur nom. Cette autoroute des glaces offre une ligne de fuite majestueuse vers le sommet du versant méridional du massif du Mont-Blanc.

Le refuge Bonatti

Nommé en l’honneur du célèbre alpiniste italien Walter Bonatti, le refuge Bonatti offre une vue imprenable sur la face sud des Grandes Jorasses. Le chemin du Val Feret donne le vertige montre une vue en perspective très intéressante grâce aux pentes verticales des Grandes Jorasses. Aux abords du refuge, le dénivelé s’abaisse progressivement, avec de grandes étendues d’herbe. Les quelques rochers qui bordent le chemin sont parfaits pour profiter d’une pause détente en écoutant le son des cascades.

Parc de Merlet

Le parc de Merlet est une excellente randonnée à faire en famille pour terminer ce tour autour du Mont-Blanc. Bouquetins et daims se baladent tranquillement dans cette forêt d’épicéas, de mélèzes et de sapins. Après le parc, si le cœur vous en dit, vous pouvez continuer jusqu’au Plan de la Cry, après le lac Noir. Vous profiterez alors d’une vue magistrale sur le Mont-Blanc.

 

Ultra Trail du Mont-Blanc – 24 au 30 août 2020

Visionnez l’édition 2019 de l’UTMB en images.

 

 

GR 30 – Le tour des lacs d’Auvergne

Bienvenue dans la terre du milieu ! L’Auvergne est peut être sous estimée quant à son potentiel de randonnées. La richesse de son paysage et de son patrimoine méritent que l’on s’attarde sur le GR®  30 pour découvrir cette région étonnante. Sur 190 kilomètres ponctués de plus de 15 lacs (glaciers, artificiels ou volcaniques), vous traversez une région volcanique, des hauts plateaux et d’immenses plaines. Ayez tout de même une bonne préparation physique, car certaines étapes sont assez longues et techniques. Vous serez surpris des dénivelés qui vous attendent… Au départ de La Bourboule, le GR  30 vous fait grimper sur la chaîne des Puys, le Mont Dore, les monts du Cantal, le Cézallier et l’Artense. Le tout à cheval sur cinq départements.

GR 30 volcan auvergne

Crédit photo : topo-de-rando.com

Infos pratiques

Meilleure période : de mai à octobre.

Départ et arrivée : Mont-Dore

Distance : 198 km

Durée : 10 jours

 

Les sites incontournables du GR  30 

Le plateau du Cézallier

Perché à 1000 mètres d’altitude entre le Cantal et le Puy-de-Dôme et dominé par le Signal du Luguet (1551 m), ce haut plateau granitique verdoyant est une terre de pâturage estivale. Arrivé sur le toit du monde auvergnat, ce paysage unique est subtil mélange de steppe mongole et d’ambiance écossaise. Et au milieu de ce grand espace se trouvent de petites constructions en pierre recouvertes de lauze ou d’ardoise. Ces burons étaient les refuges des buronniers, les bergers des troupeaux des vaches salers et dans lequel étaient fabriqués les fromages typiques de la région (Saint-nectaire, Cantal, Salers). Au gré de votre marche, vous pourrez voir l’ancêtre des burons, d’étranges trous (tracs ou tras) creusés par les bergers pour se protéger du vent.

 Les crêtes de Sancy

Une balade de 7 heures (18 km) sur les crêtes des cratères du massif du Sancy. Peut-être aurez-vous la chance d’entendre le sifflement des marmottes. Vous découvrirez alors un panorama exceptionnel dominant la vallée de la Dordogne. Du haut de ce chemin spectaculaire pour pourrez aussi admirer les vallées glaciaires de Chastreix-Sancy et de Chaudefour. Or n’hésitez pas à partir très tôt pour profiter du lever de soleil sur le plateau de la Durbise. Le départ se fait depuis le Mont-Dore. Cependant, note importante, ce chemin est ouvert seulement du 1er mai au 30 novembre.

Les orgues volcaniques

Sur le chemin qui grimpe vers le pic d’Usson depuis le village du même nom, vous tomberez nez à nez avec des orgues volcaniques. Le volcan étant durablement au repos, il ne reste que cette formation géologique comme témoin de l’activité volcanique de la région. En se refroidissant, la lave a formé des colonnes hexagonales parfaitement régulières.

Les cascades de la vallée de Brezons

Trois itinéraires de randonnée (40 min, 1h30, 3h30) sont possibles dans la vallée du Brezon. Vous découvrirez une succession de cinq cascades, dont celle de la Truite où l’eau dégringole d’une trentaine de mètres. Pour la voir, il vous faudra choisir l’itinéraire le plus court sur un chemin plein de charme, entre des murets de pierres. Avec 1h30 de marche, vous pourrez finalement admirer la cascade Livernade et celle du Traou. Sur le chemin, une passerelle enjambe la rivière. Enfin, pour accéder à la cascade de la Boucle de la Biche et au cirque de Grandval, empruntez l’itinéraire de 3h30.

Retrouvez les logements pour votre séjour en Auvergne :

 

GR 406 – La route Napoléon

À pied ou à cheval, la route Napoléon sillonne les Alpes de Haute-Provence et emprunte le chemin qu’a suivi Napoléon 1815 après un séjour de confinement sur l’île d’Elbe. Cet itinéraire chargé d’histoire suit au plus proche les traces de Bonaparte. Le GR® 406 prend tout d’abord sa source à Valderoure et s’achève à Sisteron et sa célèbre citadelle médiévale. Vous pouvez également partir de Grasse (Alpes-Maritimes) et terminer votre randonnée à Grenoble, destination finale des pérégrinations de l’empereur corse. Sur l’itinéraire balisé de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre (FFRP), 75 % du tracé chemine au travers d’espaces naturels protégés. Sur 130 kilomètres, le GR 406 est une succession de sentiers incroyables au cœur d’un paysage authentique et préservé. Les hautes-Alpes sont aussi réputées pour la qualité des randonnées en VTT, ses voies d’escalade interminables et ses spots magiques de parapente.

GR 406 route de Napoléon

Crédit photo : Mongr.fr

Infos pratiques

Meilleure période : de mai à octobre.

Départ : Valderoure

Arrivée : Sisteron

Distance : 127 km

Durée : 8 jours

 

Les sites incontournables du GR 406

Les villages perchés

Sur sa route, Napoléon et ses hommes n’avaient d’autres choix que de prendre des chemins de traverses pour ne pas se faire prendre. Ce qui le conduit vers ces villages perchés. Ainsi, il pouvait facilement surveiller les alentours. Le premier village est Le Poët (580 m), dont la particularité est de pouvoir vous asseoir sur le banc autrefois utilisé par l’Empereur. La troupe s’est ensuite rendue à Upeix (720 mètres), un des plus beaux villages médiévaux dominant la vallée de la Durance et du Buëch. Il offre une vue à 360 degrés sur les 120 sommets du massif des Ecrins. Direction ensuite Ventavon (678 m) et ses fortifications du XIIIè siècle. Le dernier village traversé est Monestier-Allemont, dominé par le pic de Crigne.

Les gorges du Verdon

Si vous rêvez de dépaysement et d’aventure, attardez-vous donc dans les gorges du Verdon. Situées entre Castellane et Moustiers-Sainte-Marie, l’eau a creusé pendant des siècles le plus grand canyon d’Europe. Avec des falaises culminant entre 250 et 750 mètres, les panoramas sont à couper le souffle. Vous pouvez faire le tour des gorges en empruntant le chemin qui longe ses hauteurs. Cet endroit exceptionnel est aussi le paradis des sports d’eaux vives, d’escalades et de parapente. Amis sportifs, impossible donc de vous ennuyer !

Via ferrata du Rocher de Neuf Heures

Amoureux des paysages gazeux, cette via ferrata au départ de Dignes-les-Bains devrait vous séduire ! Orienté sud-est, l’ensoleillement est garanti toute l’année. Ces grandes façades calcaires chauffant très vite au soleil, vous profiterez au mieux du parcours avec la fraîcheur du matin.

La Maison-Musée de l’exploratrice Alexandra David-Neel

Exploratrice et aventurière (entre autres),  Alexandra David-Neel s’est éteinte à Digne-les-Bains en 1969 à l’âge de 101 ans. Sa vie fût extraordinaire. Par testament, elle légua à la ville tous ces biens, manuscrits, droits d’auteurs et livres traduits en 25 langues. Ce fut la première occidentale et première femme a avoir pénétré la cité interdite de Lhassa au Tibet, en 1924. Son périple qui dura 14 ans est décrit dans son oeuvre « Voyage d’une parisienne à Lhassa ». C’est un hymne à l’aventure et à l’anticonformisme. Une belle leçon de courage et d’obstination que l’on pourrait appliquer à chacun de nos voyages.

 

 

GR 223 – Le tour du Cotentin

À chaque étape, ses paysages uniques. Avec ses falaises, marais, chemins bocagers, immenses plages de sable fin, le GR® 223 ne manquera pas de vous émerveiller. Au départ de Honfleur dans le Calvados, cet itinéraire de randonnée longe la côte fleurie, puis la côte de Nacre et ses plages du débarquement. En passant ensuite par le Parc Naturel Régional du Cotentin et du Bessin, vous arriverez dans le Val de Saire pour atteindre ensuite Saint-Vaast-la-Hougue et admirer ses tours Vauban. Après avoir flâné dans le petit port de Barfleur, prenez de la hauteur sur les falaises de La Hague et son humeur sauvage. À Barneville-Carteret, le long de ses immenses plages, vous apercevrez au loin les îles de Jersey et Guernesey. Grandville, Avranches, Saint-Quentin-sur-le-Homme sont les dernières étapes avant la baie du Mont Saint-Michel qui conclue 660 kilomètres de randonnée sur le GR 223.

Vue sur le tour du Cotentin

Crédit photo : Mongr.fr

Infos pratiques

Meilleure période : toute l’année

Départ : Honfleur

Arrivée : Mont Saint-Michel

Distance : 660 km

Durée : 24 jours

 

Les sites incontournables du GR 223

L’archipel de Chausey

Les caraïbes au cœur de la Normandie, ce n’est pas une légende ! Certes la brume y est plus pressante que de l’autre côté de l’Atlantique. Cet espace préservé de 7 km sur 5 km, accessible depuis Granville, regroupe 356 îlots à marée basse et seuls 52 émergent à marée haute. Vous pouvez ainsi explorer ce petit paradis à pieds, en canoë kayak, en stand up paddle ou à bord du trois mâts le Marité. La couleur de l’eau et les lumières changeantes font de l’archipel des Chausey un terrain de jeu idéal pour les passionnés de photo.

 

Ile de Tatihou

Cette île au large de Saint-Vaast-la-Hougue, devenant une presqu’île à marée basse, est accessible à pied ou en bateau amphibie. Son nom prend ses racines dans la culture viking car ils débarquèrent sur les côte normandes au IXè siècle (« hou » entouré d’eau et « tat » serait un nom propre). S’il n’y a aucune habitation sur ces 28 hectares préservés, vous pourrez déambuler dans les jardins botaniques, visiter le musée maritime ou la tour Vauban inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Le Mont Saint-Michel vu du ciel

Chez Sportihome Magazine, nous avons déjà exploré le Mont Saint-Michel à pied, en vélo à cheval… mais jamais vu du ciel !  Admirer cet édifice en direct, perché dans un ULM ou dans un avion est une expérience à vivre. Pour les plus téméraires, vous pouvez même tenter le saut en parachute en tandem au-dessus du Mont Saint-Michel. Vous garderez un souvenir mémorable de votre randonnée sur le GR® 223.

 

 

GR 78 – Le chemin du Piémont Pyrénéen

Carcassonne, cité médiévale entourée de rempart et de 52 tours, est votre point de départ de votre randonnée sur le GR® 78. Prévoyez alors la journée pour explorer ses ruelles et admirer les lumières le soir venu. Sur 500 km, le chemin du Piémont Pyrénéen traverse une partie de la région Occitane pour finir au pied des Pyrénées jusqu’à Saint-Jean-Pied-de-Porc. Le GR 78 emprunte alors une partie du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Après Fanjeaux, vous cheminerez sur des chemins de crêtes embrassant le massif des Pyrénées. Puis vous plongerez dans le Parc Naturel des Pyrénées Ariégeoises après un passage basse altitude à côté de Foix. Ensuite, le relief devient plus abrupte à l’approche des Hautes-Pyrénées et ses nombreuses sources thermales. Votre périple s’achève enfin à Saint-Jean-Pied-de-Porc, une des portes d’entrée du chemin menant à Saint-Jacques de Compostelle.

Une randonneuse contemplant le GR78

Crédit photo : oc-citanie.fr

Infos pratiques

Meilleure période : juin à octobre

Départ : Carcassonne

Arrivée : Saint-Jean-Pied-Porc

Distance : 500 km

Durée : 15 jours

 

 

Les sites incontournables du GR 78

La grotte de Lombrives

À 3 km au sud de Tarascon, la grotte de Lombrives est la plus grande d’Europe. Ses galeries courant sur sept niveaux l’ont fait rentrer dans le Guiness Book des Records. Endroit majestueux et mystérieux, les hommes ont ainsi laissé leurs traces à travers des gravures. Les dimensions des salles sont vertigineuses avec des sculptures naturelles venues d’un autre temps. Aussi, aux mois de juillet et août, la grotte se transforme en auditorium chaque jeudi. Son incroyable acoustique en fait un lieu exceptionnel pour la musique. De plus, des dîners spectacles insolites aux chandelles sont également organisés (mercredi sur réservation) et rythmés par le célèbre violoniste Miroslav Milosevic.

 

Le cirque de Gavarnie

C’est un site incontournable de ce GR car il s’agit d’une muraille de presque 2000 mètres de haut ! Elle s’étend sur 14 km après une 1h30 de marche au départ du village éponyme. Ce gigantesque théâtre naturel est encadré par le Mont Perdu (3352 m), le Pic du Marboré (3248 m) et le Taillon (3144 m). Sur le versant orientale, ne manquez donc pas d’admirer la cascade de Gavarnie où l’eau plonge en chute libre de plus de 400 mètres (une des plus hautes d’Europe). Avec ses calcaires gris, ocres ou rosés, le cirque de Gavarnie offre à chaque heure un paysage différent.

 

Le lac de Montbel

Avant d’attaquer la grande traversée, offrez-vous une halte au lac de Montbel. Cette grande étendue d’eau artificielle de 5,5 km2 est un excellent terrain de jeu pour les activités nautiques. Ainsi, vous pouvez tout à fait pratiquer le canoë kayak ou encore le stand up paddle. De plus, les rives offrent des contrastes saisissant entre la couleur de l’eau, les forêts et les berges en argile de couleur ocre. C’est aussi un excellent spot pour pêcher un peu de poissons (truite, gardon, cendre…).

Cet article vous a plu ? Alors cela devrait vous intéresser :