– Rencontre avec Delphine Macaire, championne de France de SUP surf –

« Je m’appelle Delphine Macaire, j’ai débuté le SUP il y a environ 8 ans sans trop y croire, je pensais que c’était un sport de vieux !!! Aujourd’hui j’ai fait de cette discipline une de mes passions » 

Fiche technique : Delphine Macaire

Débarquement sur terre : Débarquée sur terre il y a 35 ans, après des années de voile à haut niveau, j’ai débuté le kite, puis le SUP.

1ère année de pratique : J’ai débuté le SUP il y a environ 8 ans sans trop y croire, je pensais que c’était un sport de vieux !!! Un copain m’a prêté une planche (10x trop grande pour moi), et je ridais de temps en temps. Ne venant pas du surf, je n’avais pas le bagage technique pour surfer correctement et surtout, j’avais peur des vagues ! Du coup, j’allais à l’eau quand il y avait 70 cm max.

Discipline favorite : Le SUP surf bien sûr, mais aussi le kite. Entre le SUP et le kite, je n’ai pas vraiment de préférence, tout dépend des conditions.

Première compétition : Ma 1ère compétition, c’était à Biscarrosse, sur une coupe de France. Je n’y connaissais rien, j’étais intimidée ! J’ai réussi à finir 2ème, ce qui m’a motivé pour faire les coupes de France la saison suivante.

Agenda et projets sportifs – Delphine Macaire

Ton prochain défi : Je suis dans l’attente d’une réponse pour le championnat du monde.

Ton calendrier 2019 – 2020 : Des vacances en Afrique du sud prévues !

Palmarès le plus récent : Championne de France de SUP surf fin octobre à Hossegor.

Une personne qui t’inspire dans le domaine du SUP : Shakira Westdrop, plusieurs fois championne du monde de SUP surf. Elle fait aussi de la race, c’est une athlète très complète !

Ton point fort : La détermination.

Ton point faible : La peur !

Meilleur trip : Impossible de répondre à cette question, mais dans le top 3 : Madagascar, Indonésie, et Les Philippines.

Meilleur souvenir de compétition : C’était il y a 2 ans, lorsque j’ai gagné pour la 1ère fois le championnat de France. J’ai eu des super scores, car je me suis entraînée dur cet été là pour progresser, et ça a payé.

Le trip de tes rêves : Fidji !

Sponsors : Fanatic, Ion, Duotone (pour le kite), Glissup Bordeaux et Sportihome.

Pourquoi utilises-tu Sportihome ? : C’est super pratique lorsque je me déplace en compet. C’est souvent à la dernière minute, car on a la confirmation de la compet le jeudi pour le week-end. Avec Sportihome, j’ai toujours pu trouver un logement au pied levé ! L’autre avantage est de pouvoir partager notre passion avec notre hôte ! Par exemple, à l’île Maurice, on a pu faire plusieurs sessions avec Eric !

Fiche technique Delphine Macaire

Interview de Delphine Macaire

Sportihome Mag: « Salut Delphine ! Que fais-tu en ce moment et sur quel spot de la planète es-tu en train de profiter de la vie ? »

Je ne suis pas professionnelle, je suis Madame tout le monde. J’attend les prochaines vacances pour pouvoir partir en trip ! Donc en ce moment je suis au travail, sur le Bassin d’Arcachon.

Sportihome Mag: « Le SUP est ta passion, peux-tu nous en dire plus sur les souvenirs qui t’ont le plus marqués lors de ta première session ? »

J’ai débuté en décembre, il faisait gris et froid mais les vagues étaient petites. C’était drôle, car à chaque vague que je prenais, je ne savais pas quoi faire de ma pagaie… J’avais envie de la jeter pour m’en débarrasser.

Sportihome Mag: « Pourquoi est-ce que tu as fait du SUP ta discipline favorite ? »

Le SUP surf est un sport complet. Contrairement à ce que l’on croit, c’est hyper cardio ! De plus, on travaille énormément la proprioception. Ma planche est petite, en effet, j’ai de l’eau au-dessus des chevilles, donc ça m’oblige à faire des efforts pour maintenir mon équilibre ! Et enfin le surf, ce moment où on part sur une vague… poussée juste par la puissance de la vague, sans bruit ! La glisse à l’état pur !

Organisation et déplacements – Delphine Macaire

Sportihome Mag: « Quel a été ton premier trip hors compétition pour le SUP ? »

Mon 1er trip SUP était au Pérou. C’est la 1ère fois que j’avais l’opportunité de rider tous les jours, ça m’a bien aidé à progresser !

Sportihome Mag: « Comment organises-tu tes déplacements, seule ou en groupe et comment gères-tu le logement ? »

La plupart du temps je pars avec mon mari. Je gère tout le déplacement de A à Z. Bertrand suit le mouvement, en échange, il porte les boardbags ! Haha 

Nos seuls critères de voyage, c’est un endroit chaud, des vagues en gauche et idéalement pas de vent le matin pour le sup et du vent l’aprem pour le kite ! 😊

Sportihome Mag: « Sportihome.com propose aux amateurs de SUP de toute la planète de partager leur passion et leurs logements à proximité des spots. Penses-tu que cela puisse agrandir notre communauté et est-ce que tu voyages Sportihome ? »

Se rencontrer en tant que passionnés de SUP peut créer une certaine émulation. En effet, ça permet de nous motiver les uns les autres à progresser ! Et je voyage déjà Sportihome dès que l’occasion se présente ! J’ai hâte que la communauté grandisse et de pouvoir rencontrer toujours plus de passionnés.

Sportihome Mag: « Quel spot(s) conseillerais-tu autour de chez toi ? »

Biscarrosse bien sûr !!

Retrouvez les aventures de Delphine Macaire, championne de France de SUP surf sur Instagram !

Insta Delphine Macaire

 


Ceci devrait vous intéresser :