Championne du monde de ski slopestyle , médaillée d’argent aux Xgames,  la jeune Tess Ledeux a, du haut de ses 15 ans, un sacré palmarès à son actif !
Cette année 2017 étant sa première saison à haut niveau, même Tess n’aurait pu imaginer une telle success story en si peu de temps.

Avec l’arrivée des Jeux Olympiques en février prochain, la jeune skieuse slopestyle n’a pas fini de nous surprendre !
Elle est en passe de devenir une des meilleures skieuses de sa génération, on la suivra tout au long de la saison sur son Instagram  🙂

 

Fiche technique – Tess Ledeux

Débarquement sur terre : le 23 novembre 2001 à Bourg-Saint-Maurice (j’ai 16 ans)
Début de pratique : j’ai commencé le ski à 2 ans  et en ski freestyle à 9 ans (je suis rentrée en club à cette date, même si avant j’en faisais un peu dans le snowpark)
Discipline favorite : ski slopestyle
Ta 1ère compet de slopestyle : j’ai fait ma 1ère compétition à 9 ans, direct après être rentrée dans le club.
Un rideur ou une rideuse qui t’inspire : j’en ai plein. C’est un sport où tout le monde a un style différent et l’objectif, c’est de créer son propre style. Du coup je m’inspire de grands skieurs pour trouver mon style de ride 🙂
Le plus gros trick déjà placé : Switch bio 1000
Palmarès :
-Championne du monde de ski slopestyle (Sierra Nevada)

-1ère étape de la Coupe du Monde SFR Freestyle Tour (Font Romeu)
-Médaille d’argent aux Xgames

Sponsors : Red Bull, AtomicLa station de ski La Plagne, Picturs et Oakley.

Tess Ledeux - ski slopestyle  ©Red Bull

INTERVIEW DE TESS LEDEUX – SKI SLOPESTYLE

Sportihome Mag: « Salut Tess ! Qu’as-tu fais ces derniers mois et sur quel spot de la planète bleue es-tu en train de profiter de la vie ? »

Actuellement, je suis en Autriche pour m’entrainer. A la fin du mois je pars aux US pour une compétition : le Dew Tour.
Et cet hiver, je vais aller en Corée du Sud pour les Jeux Olympiques, ce sera mes 1ers, ça va être énorme. Je suis un peu stressée mais j’ai hâte !
Après j’irai m’entrainer au Canada. C’est top là-bas car ils ont des nouvelles structures, notamment un air bag qui a la forme d’une réception, des trampolines, etc. Parfait pour progresser et apprendre à placer mes figures.
Un petit tour du monde en quelque sorte !

Tess Ledeux- ski slopestyleTess Ledeux- ski slopestyle - saut ©Red Bull

Sportihome Mag: « Depuis quand pratiques-tu le ski ? Quels souvenirs gardes-tu de ta première session ? « 

Ayant commencé à 2 ans, je ne m’en rappelle plus vraiment. J’ai attaqué les cours très jeune et j’ai direct accroché.
Les seules choses que je me rappelle, c’est que dans mes 1ers cours de ski, je ne suivais jamais le moniteur comme tout le monde et que je cherchais toujours la petite bosse sur la piste qui allait me faire décoller ! ^^
Ensuite, j’ai passé toutes mes étoiles, j’ai fait 2 ans de ski alpin et à l’âge de 9 ans je suis rentrée en club freestyle.  Maintenant je suis en Equipe de France où je suis suivie par un coach qui m’aide à me performer techniquement.

Sportihome Mag: « Qu’est-ce qui te plait dans le ski slopestyle et qu’est-ce qui t’a poussé à choisir te professionnaliser dans cette discipline ?  »

Comme c’est un sport extrême, ça procure beaucoup de sensations fortes.
Ce qui me plait le plus, c’est quand je suis en l’air. Sur un saut qui dure pourtant 2 secondes, j’ai l’impression que c’est bien plus lent, car j’ai le temps d’avoir plein d’émotions différentes, de me poser la question est-ce que le trick va passer ou non …
J’adore toutes ces montées d’adrénaline pendant une session de ride !

Sportihome Mag: « Racontes-nous comment tu es devenue pro, quel a été le déclic ? »

J’ai toujours voulu faire ça. Mes parents m’ont dis que je me préparais à devenir championne déjà du haut de mes 5 ans. Il n’y a pas vraiment eu de déclic, pour moi c’était normal, c’était mon chemin.

Depuis que je suis toute petite, je baigne dans le milieu du ski comme j’ai toujours habité en station et tous mes proches partagent la même passion. Pendant les repas de famille, on parle que de ski ^^ J’ai eu l’occasion de rencontrer de grands sportifs en ski et en snow, c’est super intéressant car  on se rend compte qu’on vit tous la même chose, on est tous à fond dans notre passion et hyper motivés pour s’améliorer.

Sportihome Mag: « Quand on est à un niveau professionnel, ce n’est pas trop difficile d’allier sport et études ? »

Je suis en 1ère dans un lycée spécialisé ski & snow, on a un rythme un peu décalé, mais comme on est tous des sportifs à haut niveau on se comprend et il y a une super ambiance. L’hiver on a des cours par correspondance donc c’est plus difficile d’alterner les 2 parce que je suis assez prise, mais dès avril, ça repart je me mets à fond et je rattrape le retard pris en hiver. C’est compliqué mais c’est important d’avoir un diplôme et des études donc je m’accroche !

Sportihome Mag: « Qu’as-tu ressenti lorsque tu as empoché le titre de Championne du Monde en ski slopestyle ? »

Je me rappelle que je n’ai vraiment pas réalisé. Je ne m’y attendais vraiment pas donc j’étais sur mon petit nuage.
Comme c’était ma première saison à haut niveau, je pensais que ce serait une année test, où j’essaierai de me comparer au niveau mondial, je n’avais pas du tout d’objectif de médaille d’or.
Et puis, tout s’est accumulé entre la médaille d’argent des X games et les Championnats du Monde…
Juste le temps de redescendre pour réattaquer l’école. 🙂

Tess Ledeux -ski slopestyle Tess Ledeux - saut -ski slopestyle ©Red Bull

Sportihome Mag: « Parlons voyage, es-tu partie en vacances pour ton sport ? »

Je pars plutôt à l’étranger pour mes entrainements que pour des vacances. Mais c’est tellement un plaisir, que je dirais que c’est un peu comme des vacances, mais plus fatigantes !
Je suis en ce moment en Autriche, je reste beaucoup en Europe pour les entrainements car il y a vraiment de quoi faire.
C’est surtout l’an prochain où e vais pas mal bouger.

Sportihome Mag: « Comment organises-tu tes déplacements, seule ou en groupe et comment gères-tu le logement ? »

Comme je pars toujours soit avec ma famille, soit avec mon coach, je ne gère jamais ça.

Sportihome Mag: « Plus tard, quand t’auras ton appart, seras-tu prête à héberger des skieurs/ skieuses chez toi et leur faire découvrir ton home spot ? »

Oui, du moment où je partage ma passion,  c’est avec grand plaisir.
Je serais prête à aller chez des personnes qui pratiquent le même sport que moi à l’étranger, qui peuvent me parler de leur discipline, me montrer des endroits sympas.
Le concept Sportihome est sympa parce que tu partages vraiment ta passion avec des gens qui te ressemblent.

Sportihome Mag « D’ailleurs, as-tu des spots de ski à conseiller vers chez toi ? »

Ma station La Plagne car le domaine skiable est juste énorme. Il y en a pour tout le monde, ça va des pistes pentues pour ceux qui aiment prendre des risques aux plus simples pour ceux qui débutent, il y a pas mal de possibilités de hors piste et il y a un snowpark.
C’est vraiment pour tous niveaux mais aussi pour toutes passions, car on a de super spots de freeride.

Merci et à très bientôt !

 


 

Ces articles devraient vous intéresser :

Facebook Comments