Temps de lecture : 4 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Kite, wind, surf, sup… le foil se conjugue à tous les sports nautiques de glisse. Même si d’un point de vue extérieur, la pratique du foil semble simple, il faut parfois plusieurs heures voire jours d’entraînement pour commencer à en maîtriser la technique et devenir un véritable foileur. Que vous soyez kiteur, surfeur ou même véliplanchiste et que vous souhaitez intégrer l’appendice métallique à votre pratique, le wakefoil est un passage presque incontournable pour se mettre à foiler et en appréhender les sensations. Explications.

C’est quoi le wakefoil ?

wakefoil définition

© gong-galaxy.com

Comme nous vous l’expliquions dans de précédents articles, le foil est composé d’un mât et d’ailes. L’ensemble vient s’apposer sous une planche destinée à la pratique d’une discipline aquatique de glisse et permet, grâce à la mécanique des fluides, de voler littéralement au-dessus de l’eau. Quelle que soit votre discipline de prédilection, vous n’allez pas vous réveiller un matin, acheter un foil, le poser sous votre planche et vivre votre première session comme si de rien n’était.
Le foil, qu’importe la pratique, demande un temps d’apprentissage. Il vous faudra même repartir de zéro et oublier ce que vous avez appris, votre planche ne répondant plus du tout de la même manière. Vous vous ouvrez cependant à de nouvelles sensations, entre la glisse et l’envol. Le wakefoil est idéal pour se lancer dans le jeu du foil, mais pas sûr que vous arriviez à décrocher une fois y avoir goûté.

Une porte ouverte au surf foil ou au kitefoil

wake foil

© tiki-center.com

Le wakefoil comme son nom l’indique est un prolongement d’une board de wakesurf par l’ajout d’un foil.
A l’inverse du wakeboard classique, qui peut à la fois se pratiquer tracté par un câble de type téléski ou par un bateau, il est préférable de se lancer en wakefoil plutôt derrière un bateau. L’idée est de garder une vitesse constante et une trajectoire rectiligne. Là où Le surf foileur utilise l’énergie de la houle pour avancer et doit pomper pour garder de la vitesse, le kitefoileur ou le windfoileur eux, utilisent l’énergie du vent.

En wakefoil vous n’aurez pas à devoir vous préoccuper de ces éléments, le bateau faisant le travail de traction. Vous pourrez donc vous concentrer uniquement sur vos sensations et ce qui se passe sous vos pieds. La mise à l’eau et le départ sont quasi identiques à ceux pratiqué en wakeboard ou wakesurf ( le wakesurf consiste à directement surfer sur l’onde créée par le bateau sans utiliser un palonnier. Tous les types de bateau ne permettent pas cette pratique ).
Vous êtes à l’eau, les genoux recroquevillés sur votre poitrine et les pieds posés sur votre planche, elle même placée perpendiculairement à la trajectoire que va prendre le bateau. Vous tenez le palonnier dans vos mains et le câble passe entre vos jambes. Le bateau va ensuite démarrer et prendre petit à petit de la vitesse. Vous utiliserez cette première force de traction pour vous lever sur votre planche.

Avec le wakefoil découvrez de nouvelles sensations de glisse

foil

© Seb Garat

Une fois debout, c’est là que les choses vont commencer à se corser. Demandez au pilote du bateau d’accélérer un petit peu. Il n’y a pas besoin d’atteindre une vitesse excessive pour que votre planche se soulève. Les foils sont étudiés pour faire le travail de portance même à faible vitesse. Une fois la bonne vitesse atteinte vous devriez commencer à vous élever comme par magie. Tout se joue dans la répartition de votre poids sur votre planche et donc au positionnement de vos appuis sur cette dernière. Si vous êtes trop sur le devant, votre planche va automatiquement piquer du nez. A l’inverse, si la répartition de votre poids est excessivement sur l’arrière, votre foil va sortir de l’eau.

Dans les deux cas de figure, la chute est assurée. Vous passerez d’ailleurs quasi obligatoirement par la case chute avant de bien appréhender la sensation de vol au-dessus de l’eau. Il est fortement conseillé de s’équiper d’un casque et d’une combinaison couvrant notamment les chevilles pour assurer au maximum sa sécurité et se prémunir de tout contact avec le foil qui est relativement dur est acéré.

Une fois bien stabilisé sur votre planche, n’hésitez pas à alterner vos appuis pour faire réagir le foil et comprendre son fonctionnement. Cela pourra grandement vous aider par la suite si vous souhaitez vous mettre au surf foil. Variez également la vitesse pour vous apprendre à gérer l’immersion du foil comme vous pourriez le rencontrer dans le cadre d’une pratique en kitefoil par exemple.

Le pumping pour accélérer

wake foil

© alliancewake.com

Une fois à l’aise, détendez vous et profitez. Vous volez sur l’eau et vous n’aurez jamais vécu quelque chose de semblable auparavant. Si vous souhaitez aller encore plus loin, lâchez le palonnier et essayez vous au pumping. L’idée est d’alterner les appuis avant et arrière afin d’essayer de garder une vitesse constante et donc de rester en vol le plus longtemps possible. Une fois la technique du pumping acquise, le plan d’eau est à vous et plus rien ne pourra vous arrêter. Si le bateau derrière lequel vous êtes le permet ( c’est-à-dire s’il produit une onde assez forte) vous pouvez même essayer de la surfer.

Il existe moins de tricks à réaliser en wakefoil qu’en wakeboard ou wakesurf classique mais cela est largement compensé par les nouvelles sensations qu’offre le foil. En plus de voler, il offre une glisse plus calme car la planche n’est plus en contact avec le plan d’eau et ne subit plus le clapot.

Comptez entre 800 et 1.500 euros pour un foil de qualité. En plus de cela il vous faudra une planche de wakesurf ( la planche de wakeboard étant plus fine elle n’est pas faite pour y insérer un foil ) dont la taille dépendra principalement de votre poids. La taille des planches est généralement comprise entre 4 et 6 pieds. Si vous faites plus de 70 kg, tournez vous vers une planche d’au moins 5” à 5”3. A l’inverse, si vous faites moins, n’hésitez pas à préférer une planche plus compacte.

Retrouvez les logements Sportihome pour faire du wakeboard où vous pourrez aussi faire du wakefoil


D’autres articles pourraient vous intéresser :
Débuter en windfoil
Kitefoil : découverte du kitesurf avec un foil
Surf foil : comment fonctionne un foil de surf ?
Tout savoir sur l’eFoil (surf electrique)
Progresser en wing foil

Antoine J. pour Sportihome

Le copywright de l’image de couverture revient à https://www.gong-galaxy.com/