Temps de lecture : 5 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Aujourd’hui, on vous parle de la planche de sup foil ! Quelques coups de pagaie et vous vous envolez au-dessus de la houle. Le Sup se conjugue maintenant à la sauce foil et fait de nombreux adeptes. Une discipline qui fait rêver, mais qui nécessite un peu de technique et surtout un bon matériel. Si vous êtes un amateur ou une amatrice de paddle et que vous souhaitez passer à l’étape du foil, voici quelques conseils pour bien choisir son Sup foil ainsi que le matériel annexe. Tour d’horizon du pack Sup foil pour débuter.

Le sup, ou stand up paddle, est une large et longue planche sur laquelle le ou la rideuse se tient debout et rame avec une pagaie pour avancer. La discipline fait des émules chez les pratiquants et pratiquantes de sports de glisse aquatique depuis quelques années. Comme bon nombre de ces sports, le sup n’échappe pas à la folie du foil. Cet appendice métallique composé d’un mât et d’ailes, permet à la planche de s’élever au-dessus de l’eau et offre aux rideurs et rideuses la sensation de voler.

Le Sup foil permet également d’élargir la pratique des sports de glisse aquatiques. Le sup pouvait déjà être vu comme un remplaçant au surf les jours de petites conditions. Votre planche de paddle avec foil vous permettra d’aller encore plus loin et de jouer même avec les plus petites ondes. De quoi réduire encore plus le nombre de jours sans ride à l’année.

Trouvez votre logement en bord de mer pour faire du foil avec Sportihome !

Une entrée en matière dans le monde du foil.

planche de sup foil

Débuter en Sup foil n’est pas une mince affaire, mais le paddle foil est une excellente entrée en matière dans le monde du foil. En effet, que vous soyez un rideur confirmé ou un simple débutant en recherche de sensations de glisse, il vous faudra quelque peu déconstruire ce que vous connaissez du Sup avant de monter sur une planche de Sup foil. L’intégration du foil à la planche de paddle apporte des sensations nouvelles en termes de glisse.

C’est également le cas sur le répondant de votre board et la manière de la diriger sous vos pieds. Le Sup foil est idéal pour appréhender les sensations du foil. La planche étant relativement volumineuse, cela permet de gommer vos erreurs d’appuis et de positionnement du fait de sa stabilité. Commencer par le sup foil c’est la garantie de doucement sentir le foil faire effet sous vos pieds et d’en comprendre son fonctionnement.

Le choix de la planche de sup foil.

choisir sa planche

Afin de débuter le Sup foil dans les meilleures conditions, il est conseillé de faire le choix de la stabilité et donc de la taille. La longueur des planches de Sup foil varie généralement entre 5’3 et 7’8 pieds. Ce n’est cependant pas tant la taille intrinsèque qu’il s’agit de regarder. C’est en effet davantage le volume de la board qui va jouer sur votre stabilité et votre flottabilité. Tournez-vous vers une planche présentant un volume relativement important.

Le choix de cette dernière se fait en fonction d’un élément majeur : votre poids. Le volume de votre planche, qui s’exprime en litre, doit au moins être égal, à votre poids. Mais il est fortement conseillé de prendre en compte une marge afin de se faciliter la vie. Pour un débutant, n’hésitez pas à choisir une planche avec un volume allant jusqu’à 30 unités de plus que le poids. Pour exemple, il est conseillé un néo sup foileur faisant 75 kg de se lancer sur une planche autour des 100 litres.

Cela peut paraître contradictoire, mais plus votre planche est volumineuse plus l’inertie de cette dernière facilitera le décollage. N’hésitez pas à faire le choix de la stabilité pour débuter ! Par la suite, plus votre niveau évoluera, plus vous pourrez vous tourner vers des planches présentant moins de volume. Cela vous permettra de gagner en maniabilité.

Pour aller plus loin sur la planche de sup foil…

planche foil

Quant à la question du prix de la planche de sup foil, il convient de dire qu’elle représente un achat pouvant être onéreux. Sur le marché, la fourchette des prix est extrêmement large. Ils peuvent aller de 600 à presque 2.000 euros. De plus en plus de constructeurs se lancent dans les foil boards gonflables qui n’ont rien à envier à leurs homologues en dur. Elles sont même moins onéreuses et plus faciles à stocker. Du fait du prix du matériel, n’hésitez pas à demander au vendeur de réaliser un test de la planche. La mise en condition vous permettra d’être sûr qu’elle répond bien à vos attentes. Cela tant en matière de niveau de glisse que de sensation.

Il est important de noter que bon nombre de planches de sup foil sont également utilisables dans le cadre d’une pratique du wing surf. De quoi faire d’une pierre deux coups ! Une fois votre Sup foil board acquise, encore vous faudra-t-il vous intéresser à un second élément prépondérant de la discipline : le foil.

Le choix du foil.

choisir son foil

En alu ou en carbone, taille du mât, du stabilisateur, de l’aile avant ou encore du fuselage, tous les foils sont différents et réagissent de manière unique une fois dans l’eau. Pour débuter dans la discipline du Sup foil nous vous conseillons de privilégier un foil en alu. Il sera plus sécurisant en cas de chute. Le fuselage est l’élément qui relie l’aile avant et le stabilisateur. Plus il est court, plus l’ensemble sera maniable. Plus il est long, plus il offrira de la stabilité. Encore une fois, si vous êtes débutant, faites le choix de la stabilité en choisissant un fuselage de taille intermédiaire.

Quant à la longueur du mât, nous vous déconseillons d’en prendre un de plus de 70 cm, surtout si vous débutez. Un mât court permet de mieux appréhender la position sur la planche et de se régler. Vous pourrez pourquoi pas, par la suite, voir plus grand. Le choix du stabilisateur et de l’aile avant met en balance stabilité et maniabilité. Privilégiez un foil avec un stabilisateur et une aile à la surface large. Pour un gabarit classique, une largeur de 1500 est correcte. Le tout pour une recherche de stabilité.

Le choix de la pagaie : bien pagayer pour sa planche de sup foil.

sport de foil

Dans le pack sup foil, il faut également se pencher sur la question de la pagaie. Afin que le foil produise son effet d’envol, il faut dans un premier temps prendre de la vitesse. Quand le surf foileur doit ramer, le Sup foileur doit quant à lui pagayer. Le choix de la pagaie ne doit donc pas se faire à la légère pour que cette dernière réponde au mieux à vos attentes. Écartez d’entrée les pagaies en aluminium qui n’ont pas le répondant nécessaire et risquent de casser dans ce genre de pratique. Privilégiez une pagaie en carbone, ou au moins à 50%, qui sera plus légère, solide et flexible. La pagaie réglable peut être intéressante du fait du changement de hauteur que vous prendrez par rapport au plan d’eau. Mais alors comment pagayer en sup foil ?

La réponse est finalement simple : comme en Sup classique. Une main sur le T de la pagaie, l’autre sur le manche de sorte à ce que vos bras forment un angle de 90 degrés au niveau de vos coudes. L’idée est de simplement prendre de la vitesse, en s’aidant également de la houle, afin que l’ensemble s’élève. Une fois en l’air vous pouvez de temps en temps ajouter quelques coups de pagaie afin de garder une certaine vitesse. Une fois à l’aise, vous pourrez vous essayer au pumping.

Pour débuter dans cette étrange discipline que le paddle avec foil, nous ne pouvons que vous conseiller de vous équiper d’un casque, d’une veste renforcée, et surtout d’un leash. Privilégiez un spot sans trop de monde et surtout avec assez de fond. Et maintenant, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne ride. À bientôt sur votre planche de sup foil !

Antoine Jézéquel


Ces articles pourraient vous plaire :

Planche de wing foil, aile, foil : comment bien choisir son matériel pour débuter ?
Comment choisir sa planche surf foil (foil board) ?
Le wakefoil pour se lancer dans le bain du foil
Kitefoil : découverte du kitesurf avec un foil
Débuter en windfoil