Temps de lecture : 4 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Splitboard ou split board, c’est comme vous voulez. Si vous aimez le ski de randonnée et les descentes en snowboard, le split est fait pour vous. Entre les différentes dénominations, split board, splitboard, snowboard split, etc. Difficile de s’y retrouver. Alors finalement, de quoi parle-t-on ? En réalité, il s’agit d’une planche de snowboard hybride qui s’ouvre en deux dans le sens vertical. En défaisant quelques crochets, on passe d’un snowboard à une paire de ski. Le splitboard est en fait une planche hybride.

L’avantage du splitboard est sa capacité d’adaptation. Dans cet article, Sportihome Magazine aborde le sujet du splitboard.

Spiltboard en bois

L’histoire du splitboard.

La première trace de l’existence du splitboard est en Allemagne. En effet, en 1980 un brevet est déposé en Bavière. Par la suite, les américains s’y intéressent à leur tour. Malgré tout, la fabrication reste longtemps personnelle. Plus factuellement, certains riders coupent eux-mêmes leurs planches et confectionnent leurs fixations. Le système est alors rudimentaire, moins efficace et parfois dangereux. Dans les années 90, les marques Fanatic et Nitro sortent des modèles de splitboards. C’est un échec commercial complet.

Il faut attendre 2005 et la marque Burton pour voir émerger un certain succès pour ce produit. Par la suite, en 2010, l’atelier Phénix rejoint l’aventure. Puis en 2014, c’est Salomon qui commercialise ses propres modèles. Aujourd’hui de nombreuses marques plus ou moins célèbres se partagent le marcher. Le sport est encore jeune dans sa pratique. Par ailleurs, il y a encore une multitude d’évolutions techniques à venir.

Les différents types de splitboards.

Il y a deux données principales : le nombre de segments et la composition. Il existe ainsi des split en 2, 3 et 4 parties. Les snowboard split en deux segments sont les plus vendus. La raison est simple, ils sont les plus faciles à produire et donc les moins chers. Les split 3 et 4 parties sont plus intéressant techniquement. En effet, cela donne des skis plus fins et bien plus maniables. La partie centrale se décroche alors. S’il s’agit d’un split 3 parties, la zone centrale est indivisible, si c’est un split 4 parties, cette zone se divise en deux.

En ce qui concerne la composition, on retrouve plusieurs possibilités. La première possibilité est le bois. Aujourd’hui, ce n’est plus forcément le matériau le plus utilisé. En revanche, c’est par là que ça a commencé. On retrouve également de l’aluminium, c’est solide, mais c’est relativement lourd. On peut aussi trouver du carbone (tout du moins en partie). Le carbone est extrêmement léger et relativement rigide. Malheureusement, c’est un matériau cher et cassant. Il y a également différents matériaux plastiques en développement.

splitboard

Le prix d’un snowboard split ou splitboard.

En matière de prix, la fourchette est assez large et dépend de plusieurs paramètres. Les matériaux, les types de planches et les marques sont trois facteurs importants. Concrètement, le prix se situe entre 400 € et 1.500 € environ. Il faut ajouter à cela plusieurs éléments : les peaux de phoques, les fixations, les boots, etc. La facture peut vite s’avérer salée. Par ailleurs, il est souvent plus intéressant de s’équiper avec un pack splitboard. Celui-ci comprend l’ensemble du matériel nécessaire et revient moins cher qu’une multitude d’achats séparés.

Pour payer moins cher, il existe quelques solutions tout de même. La première d’entre elle est d’acheter du matériel d’occasion. Il est tout à fait possible de trouver du bon matériel d’occasion à un prix alléchant. Autre possibilité, l’achat en ventes privées ou déstockage. Ce n’est pas forcément évident, mais il existe ce genre de vente pour les splitboards. Pour acheter de cette manière, mieux vaut être bien renseigné auparavant.

ascension

L’utilisation de sa splitboard.

En général, il vous faudra randonner jusqu’au sommet que vous souhaitez descendre. Pour cela, vous passerez en configuration ski et vous équiperez vos peaux de phoques pour accrocher à la neige. Vous serez donc dans une configuration de ski de fond ou de randonnée. Après avoir marché de quelques minutes à quelques heures, vous arriverez au point de départ de votre descente. Il faudra alors reconstituer votre split et modifier vos fixations pour repasser en mode snowboard. Chaque changement de mode est assez facile et réalisable en une à deux minutes. Pensez à bien retirer vos peaux de phoques pour la glisse.

Trouvez votre logement en montagne avec Sportihome !

descente en splitboard

FAQ pour tout savoir sur le sujet.

Faut-il être un bon skieur pour utiliser un splitboard ?

Non, pas vraiment. En effet, le mode « ski » n’est utilisé que lors de la phase d’ascension. Si vous ne savez pas quelle technique adoptée, n’hésitez pas à regarder un petit tuto ski de fond. Néanmoins voici un petit conseil, ne soulevez pas le pied, mais glissez le plus près possible de la neige sur l’avant du pied. Faîtes des petits pas et trouvez votre rythme pour rester constant.

Peut-on descendre à ski ?

Dans l’absolu, c’est possible, mais ce n’est pas vraiment fait pour. Le mode « ski » est essentiellement prévu pour l’ascension pas pour la descente. Il est néanmoins possible de descendre, à noter que les 3 et 4 parties sont alors plus efficaces, car plus fins et maniables.

Est-il facile de passer d’un mode à l’autre ? Que faut-il savoir ?

Il est relativement facile de changer de mode à condition de suivre une petite check-liste. Chaque fois que vous démontez ou remontez votre split, il faut veiller à verrouiller ou déverrouiller l’ensemble des crochets. En mode « ski », il faut positionner les deux parties dans l’autre sens par rapport à leurs positions de base.

Combien pèse un splitboard en général ?

Le poids dépend en grande partie de la matière et du nombre de segments. En général, il est compris entre 3 et 4,5 kilos.

Où peut-on faire du splitboard ?

En réalité, on peut en faire partout, sur piste ou hors piste. L’avantage d’un splitboard, c’est justement de pouvoir accéder à des spots qui ne sont pas accessibles en tamps normal. Le splitboard, c’est la liberté !

Y a t-il des split pour femme ? Pour enfant ?

En effet, le splitboard femme existe. La différence se situe essentiellement dans la taille de la planche. Les planches « femmes » sont plus petites et un peu plus étroites. En revanche, il n’existe pas vraiment de split pour enfant. Si l’enfant est suffisamment grand, il pourra éventuellement commencer avec une planche pour femme.

Zoltàn Mayer


D’autres articles qui pourraient vous plaire :

Station de ski en Haute Savoie : le top 3 en 2022
Station de ski en Savoie : le top 3 en 2022
Classement des stations de ski les plus enneigées en 2022
Apprendre le snowboard : le top 10 des stations
Petite station de ski : laquelle choisir ?