– Rencontre avec Charles Brodel – une nouvelle approche du kitefoil  –

FICHE TECHNIQUE

  • Age et ville d’origine :  J’ai 21 ans et j’habite à Dunkerque.
  • Année de début kite : j’avais 13 ans (j’ai commencé par le mountain board)
  • En foil : j’ai commencé la race il y a 3 ou 4 ans
  • En freestyle foil : j’ai commencé il y a un an
  • Compétitions : hydrofoil pro tour (un peu ennuyant j’ai vite arrêté)
  • Home spot : Dunkerque
  • Tes objectifs cette année : innover et passer un maximum de tricks
  • Etudes : je suis en 2eme année de BTS Aéronautique
  • Une routine avant d’aller à l’eau ? : Je n’en ai pas
  • Sponsors : full F-One et Manera pour la combi et le harnais.

 

charles brodel foil

INTERVIEW DE CHARLES BRODEL

Sportihome Mag : Hello Charles! Que fais-tu en ce moment et sur quel spot de la planète bleue es-tu en train de profiter de la vie ?

Je suis dans le Nord en famille, on est rentré il y a une semaine d’une tournée dans le Sud. Je suis en mode tranquille et profite de la famille et entre deux repas je vais kiter dès que ça navigue.

Sportihome Mag : Comment tu as eu l’envie de te mettre au kite foil et plus précisément le freestyle en foil ?

J’ai commencé le foil pour me mettre à la race avec le pôle espoir, tout le monde en faisait de plus en plus. Mais je n’ai pas accroché donc j’ai arrêté le foil pendant un an. Je me suis remis au twintip puis au bout d’un an j’ai repris le foil et là j’ai commencé à faire du freestyle en foil. J’ai directement tenté le board off comme en twintip, et c’est passé donc je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire, à explorer dans cette discipline et inventer des figures.

Sportihome Mag : Quels sont les riders / waterman qui t’inspirent en foil ?

Kai Lenny j’aime bien, il engage vraiment des grosses vagues, il ose. Son style est top !

Sportihome Mag : Quelles autres disciplines pratiques-tu ?

Je faisais un peu de parapente en soaring mais depuis que je navigue en foil tous les jours, j’ai focus 100% foil et arrêté le parapente. Je fais de temps en temps de l’escalade. L’hiver si l’occasion se présente je fais du snowkite, mais je préfère le foil 🙂

Sportihome Mag : Parlons tricks 🙂 quels sont les figures que tu as plaqué dont tu es le plus fier ? Et dis-nous celles que tu nous prépares ?

foil

Photo: Jean-François Sabiaux

Les tricks dont je suis le plus fier sont les board off avec grabe du foil, et le Slim Chance que je viens juste de dévoiler en vidéo! En gros je pars en 180 avec tête en bas, et j’inverse la rotation avec passage de barre dans le dos! Je suis sûr que ça va faire plaisir à tous ceux qui font du foil. Les rotations board off en foil to foil je suis plustôt à l’aide, là avec du newschool en foil ça envoie. Je pense que le futur c’est la gamme dehooké que j’ai commencé à attaquer.

Un beau back mobe en foil to foil ça serait également canon à replaquer !

D’ailleurs le foil to foil c’est la clef pour compter la figure comme réussie. Par conséquent,  ce qui est génial en freestyle foil c’est que tout est plus doux en foil, je n’ai plus de problème de genou comme en twintip !

L’astuce est d’avoir toujours les 2 pieds dans le strap ça évite de se faire mal. Je navigue toujours avec mon casque. C’est indispensable le casque, par exemple lorsque je fais un varial la pelle touche parfois la tête donc mieux vaut se protéger au max.

Découvrez un kiteloop foil to foil en vidéo

 

Foil Freestyle – Charles Brodel

Si vous pensiez qu’il était impossible de faire du freestyle en foil et bien voici la preuve que vous aviez tort…

Rider: Charles Brodel
Camera: Micaël Reynaud

Publiée par F-ONE France sur Mercredi 22 juillet 2020

Sportihome Mag : Tu peux nous en dire plus sur les conditions météo idéales pour une bonne session freestyle ? Flat ou Vague ? 15 knt ou 45 knt ?

De mon point de vue, on peut naviguer de 10 knt à 30 knt pour une bonne session freestyle. 10 knt c’est ce que je préfère je suis en 15m² Halo de F-One, avec 20 m de lignes. Ce qui est génial dans le kitefoil c’est la plage de vent. Sinon, quand il y a 30knt je suis en 7m² pour faire les kiteloop c’est parfait. S’il y a plus de 30knt, je pars en 5m² et je vais faire de la vague au-delà je pars en twintip. Aussi, je suis sur un mat de 85 cm, c’est plus compact donc le centre de gravité est plus bas. En revanche pour le foil to foil c’est moins évident qu’avec un grand mat. Côté planche,  j’ai la carbone 120 cm toute fine de chez F-ONE.

Sportihome Mag : Le kitesurf foil freestyle un jour au JO, t’y crois ou pas ? 

Aucune idée 🙂 on aimerait bien les intéresser mais à mon avis ce n’est pas pour tout de suite, ils sont focus Race pour le moment.

Sportihome Mag : Avant d’atteindre ton niveau il faut commencer. Quels sont tes conseils pour débuter en freestyle foil ?

Tout d’abord il faut engager des tout petits sauts pour gérer la réception et ton équilibre en l’air. Ainsi, il faut bien réfléchir à ta réception avant de te lancer en l’air. A faire avant de sauter. Pour les rotations, bien réfléchir à son nombre de tours car tu ne peux pas repasser en switch simplement comme en twin tip. Pour un premier board off, il faut déjà bien le gérer en twintip. Ainsi, l’astuce c’est de savoir remettre les pieds super facilement. Côté grab de fuselage c’est la même étape que le varial, je chope le fuselage et cette figure j’en suis super fier. Je l’ai inventé.

Sportihome Mag :  J’imagine que quand il n’y pas de vent chez toi tu voyages, tu peux nous raconter un de tes derniers trip ?

En juillet je suis parti de Dunkerque pour voir des plans d’eau différents, et aller chercher plus de vent. Ensuite, je suis allé à la Grande Motte puis l’Almanarre et Serre-Ponçon pour finir.
Ce qui me plait c’est de découvrir de nouvelles personnes, faire des rencontres, c’est bien.  Egalement, voir des conditions différentes, rider en eau douce, d’ailleurs le foil va vachement bien en eau douce.

Sportihome Mag :  Que penses-tu de Sportihome qui a pour vocation de mettre en relation des passionnés de sport par le biais d’un logement ?

Je trouve le concept hyper intéressant, car souvent la première question sur un spot c’est l’orientation du vent, la météo locale, où ai-je le droit de naviguer. Avoir des conseils de la part des locaux c’est super intéressant. Par exemple si tu connais parfaitement le sport, aller chez un hôte qui fait un autre sport peut te permettre de découvrir une autre discipline avec ses connaissances.
C’est hyper intéressant pour s’ouvrir vers les autres et découvrir de nouvelles expériences.

Sportihome Mag : Quels sont tes Top 3 spots pour le freestyle foil en France ?

Dunkerque on a vraiment de belles conditions surtout en flat, le vent est ON et avec les brises lames on n’a pas beaucoup de vagues. Wimereux est aussi top ça marche plus souvent, en revanche les vagues peuvent y être plus grosses. Serre-Ponçon c’est canon aussi, tu es sur le spot, les montagnes sont belles et s’il n’y a vraiment pas de vent, il y a plein d’activités à faire, on a eu le temps de se faire une rando en VTT électrique. 

Sportihome Mag : Où et quand on peut te retrouver sur l’eau ? Si un de nos sportinautes a envie de rider avec toi ?

Clairement si c’est vent du Nord c’est Dunkerque à l’est du kitepark j’y suis tous les jours cet été, si c’est Sud c’est Wimereux.

Merci à toi 🙂


Ceci devrait vous intéresser: