Temps de lecture : 6 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

On entend souvent parler de hobie cat, hobie cat 16 ou catamaran. Pour les non-voileux d’entre nous, il peut être difficile de s’y retrouver. Dans cet article, nous ferons le tour des questions que vous pourriez vous poser. Au programme, la présentation de la discipline, l’histoire, le lexique et bien d’autres informations. Bref, que ce soit pour en savoir plus sur le sujet ou briller en société, cet article est fait pour vous ! Précision utile, cet article ne traitera pas de catamaran de luxe.

De novice à éclairé en cinq minutes, c’est parti.

hobie cat 16

hobie cat, hobie cat 16 ou catamaran, de quoi parle-t-on exactement?

Bateau à voiles ou à moteur comportant deux coques accouplées, utilisé pour la navigation de plaisance. Ce que vous venez de lire, c’est la définition d’un catamaran. En fait, le terme de « catamaran » désigne une catégorie de bateau à voiles. Le catamaran ou le trimaran sont à la voile ce que le monospace, la berline ou la citadine sont à l’automobile. C’est-à-dire, des groupes de classification.

Maintenant, lorsque l’on parle de « hobie cat« , on parle en fait d’une marque. Il s’agit d’un des nombreux cas où un nom propre devient peu à peu un nom commun et usuel. En fait, ce phénomène est loin d’être un cas isolé dans la langue française. On retrouve par exemple le nom frigidaire qui a remplacé le terme de réfrigérateur. On trouve encore le cas de K-way qui a remplacé le traditionnel « coupe-vent ». Finalement, le terme de hobie cat est souvent utilisé pour parler de ce qui est en fait un catamaran.

Qu’en est-il alors du hobie cat 16 ? Pas vraiment de mystère, il s’agit d’un modèle de la marque hobie cat. Il est souvent cité, car il s’agit d’un modèle phare, aussi réputé que courant dans le milieu de la voile. Celui-ci se vend depuis 1960. Parmi les acheteurs, on retrouve notamment Club Med qui a contribué à sa réputation. Il est autant utilisé pour la régate (course) que pour l’apprentissage ou le loisir de la voile. Parmi les autres modèles, on retrouvera aussi le hobie cat 15, le hobie cat 18

En résumé, le catamaran est une catégorie de bateau à voiles. Ensuite, le hobie cat est un constructeur de catamaran. Enfin, le hobie cat 16 est un de leur modèle. Voilà qui termine la boucle.

Histoire du catamaran, histoire du hobie cat.

catamaran régate

Histoire du catamaran.

On sait que les catamarans sont apparus en Polynésie, où ils servaient de moyen pour relier Tahiti, Hawaï, et bien d’autres îles de l’archipel. Le mot catamaran vient de « kattuamaran » en tamoul (« katta » : lien et « maram » : bois). Selon Wikipédia, l’aventurier britannique, « William Dampier » fut le premier occidental à décrire un catamaran alors qu’il naviguait dans le golfe du Bengale en 1697. D’après Pierre Wasselin, c’est l’amiral « DUMONT DURVILLE » qui rapporta la première esquisse d’une pirogue maorie lors de son voyage « Astrolabe ».

Pour beaucoup, le père des catamarans modernes est le célèbre architecte américain Nathanael Herreshoff. En 1876, « The Wizard of Bristol » a conçu l’ « Amaryllis » avec une fine coque symétrique en forme de V, équipée de 2 safrans et de 2 plaques de safran. Herreshoff dépose un brevet pour son catamaran le 20 mars 1877.

On peut considérer les catamarans de sport moderne comme n’apparaissant qu’après la Seconde Guerre mondiale. Cependant, les Catalans pensent que le premier catamaran de sport moderne est né en Catalogne dans les années 1920. Ils pensent au « pati à vela » (littéralement patin à voile) ce qui ne fait pas l’unanimité. Le catamaran à gouvernail, est encore apprécié des Espagnols, Hollandais et Allemands.

hobie 16 hobie 14

Histoire du hobie cat.

Pour beaucoup de gens, la véritable histoire du catamaran de plage a commencé avec le Hobie 14 d’ALTER Hobart dans l’état de Californie en 1968. Le but de ce navire est d’être léger et capable de quitter la plage lors du passage à travers des vagues défoncées. La coque à forme de banane reconnaissable car un peu courte, fine et trop proche. Cela en fait un navire légèrement instable mais déjà très intéressant.

Hobart, surnommé « Hobie » achève le lancement du Hobie 16 en 1970. Ces catamarans aux coques asymétriques en forme de banane connaîtront un grand succès. Finalement, cinquante ans après, le catamaran le plus populaire au monde, le hobie 16 existe toujours. En réalité, le hobie 16 est à la navigation à voile ce que la Ford T est à l’automobile.

hobie cat navigation

Hobie Cat success story sur les mers.

Hobie Cat est devenu le premier mondial de catamarans (En fait il y a 2 sociétés, hobie Cat: Hobie US et Hobie Europe). Pour parler chiffre le hobie 16, ce sont 135.000 exemplaires écoulés. En réalité, ce chiffre en fait le deuxième bateau à voiles le plus vendu derrière les 300.000 exemplaires du mythique dériveur selfish.

Hobart Alter, Hobie, est une personne au parcours atypique. Le surfeur californien né en 1933 et commence à fabriquer des planches de surf pour lui et ses amis quand il est encore ado. Puis des amis d’amis, etc. Après avoir annoncé à ses parents qu’il gagnerait sa vie, avec tongs et les pieds dans l’eau, Hobort fonde la Hobie Company en 1954 pour produire des planches de surf. Bientôt, la bourgeoisie californienne se précipite chez lui, et c’est une franche réussite ! En visite à un salon du yacht en Californie, le stand de son voisin vend le premier petit catamaran de sport Acqua Sail, qui l’éloignera du surf ! L’idée germe dans son esprit, en 1965, la société Hobie Cat Company née.

Trouvez votre location au bord de l’eau avec Sportihome !

navigation à voile

Base de la navigation à voile.

Les voiles fonctionnent « pour prendre le vent », uniquement lorsque le bateau est directement au portant. Le reste du temps, une voile est vraiment comme l’aile d’un avion en position verticale, et se comporte à peu près de la même façon.
Lorsqu’elle est bien ajustée, son « guide », c’est-à-dire la face sa direction vers le vent, créé plus de pression du côté au vent et moins de pression du côté des persiennes. La voile se déplace vers une zone de pression plus basse et entraîne le bateau. En fait, ce processus fonctionne parce que la voile n’est pas un morceau de tissu plat – la voile est courbée, comme une aile.
Sa courbe ou « cavité » est incorporée à la voile par le fabricant en coupant et cousant soigneusement les petits segments qui la constituent. La portance exercée par la voile n’est pas seulement pour pousser le bateau vers l’avant. Par ailleurs, lorsque la direction du courant d’air est plus ou moins dans le coin carré de la voile, elle tire également le voilier de côté. Il est important de prendre en compte ce déplacement latéral lors de la navigation dans des espaces confinés.
hobie cat lexique

Le lexique de la navigation à voile.

Voici un lexique de base si vous souhaitez comprendre la navigation à voile.

Proue : avant du bateau. Poupe : arrière du bateau. Bâbord : gauche en regardant l’avant du canote. Tribord : droite en regardant vers l’avant du canote. Amure : coté ou le bateau reçoit le vent. Garcette : petit cordage multi usage. Boute : une corde. Drisse : qui sert à hisser une voile. Ecoute : qui sert à régler une voile par rapport au vent. Dessaler : chavirer, se renverser.

Une voile triangulaire possède trois coins , trois extrémités nommées : le point de drisse (en haut), le point d’écoute (vers l’arrière du bateau) et le point d’amure (vers l’avant). Une voile triangulaire possède trois cotés : (vers l’avant) le guindant, (vers l’arrière) la chute et (en bas) la bordure.

Hauban : câbles qui maintiennent le mat latéralement. Espar : toute sorte de tige en bois ou autre matériau. Mat : espar vertical. Bôme: espar horizontal , sous une voile. Dérive : appendice sous le bateau empêchant le bateau de dériver. Quille : dérive non-rétractable. Safran : partie immergée du gouvernail. Bulbe : plomb profilé en bas de la quille. Bateau ardent : bateau ayant tendance à remonter dans l’axe du vent. Bateau mou : bateau ayant tendance à s’éloigner de l’axe du vent. Abattre : diriger son bateau en l’éloignant de l’axe du vent. Lofe r: diriger son bateau vers l’axe du vent. Virer de bord : changer d’amure en passant par l’axe du vent , du prè au prè.

Ensuite, les 3 allures principales. Premièrement, la direction du bateau par rapport au vent : le prè (proche de l’axe du vent 45°). Deuxièmement, le vent de travers (bateau recevant le vent sur le côté). Enfin, troisièmement, le vent arrière (bateau recevant le bateau sur la poupe).

Enfin, pour approfondir les termes techniques, c’est ici.

catamaran mer

En conclusion :

Vous avez à peu près toutes les données essentielles en matière de hobie cat, de catamaran ou même de voile en général. En revanche, nous n’avons pas aborder les prix ou la taille. Combien coûte un catamaran ? Pour un Hobie Cat, il vous en coûtera entre 4.000 € et 20.000 €. Quel taille fait-il ? Pour un hobie cat 16, les dimensions sont les suivantes : 5,05 mètres de long pour 2,43 m de large, a un mât de 7,92 m de haut pour un poids contenu à 150 kg. Vous pouvez aussi faire le choix du catamaran d’occasion voir reconditionné.

Zoltàn Mayer


D’autres articles qui pourraient vous plaire :

À la découverte du packraft
Tout savoir sur l’eFoil (surf electrique)
Swimrun : tout savoir sur la discipline
Activité nautique Montpellier : faites de la voile votre loisir
Les 6 destinations de l’été pour allier surf et kitesurf sur la Côte Atlantique