Temps de lecture : 5 minutes (pour faire le plein de sport et tourisme 🤙)

Le wing foil est sans conteste la nouvelle discipline en vogue en matière de glisse. Aussi appelé wing surf ou wing foiling, il séduit tout aussi bien les habitués de sports aquatiques que les novices. Sportihome Magazine vous livre les quelques éléments à connaitre avant de vous lancer dans le grand bain. Vous retrouverez notamment des conseils pour bien choisir sa planche de wing foil ainsi que l’ensemble du matériel annexe. De quoi apprendre le wing foil dans les meilleures conditions.

Déjà, il s’agit de ne pas confondre wing foil et wind foil. Le dernier s’apparente plus à de la planche à voile, la voile étant fixée à la planche. En wing foil, c’est le pratiquant lui-même qui tient son aile à bout de bras. Cela lui offre une plus grande liberté quant au déplacement et à la maniabilité, en contrepartie, c’est exigeant physiquement. Il est également possible de mettre la voile en “off”. Cela vous permet tout simplement profiter de la glisse, un peu comme en surf foil. Le wing foil se retrouve finalement au carrefour du surf foil, du wind et du kite surf.

Comment se mettre au wing foil ?

Afin de débuter le wing foil dans des conditions optimales, il est important de se trouver un plan d’eau calme, exposé à un vent autour de 15 à 20 nœuds. Avoir déjà fait l’expérience d’un foil est un plus, car il change le rapport à la planche, notamment en matière de répartition du poids, et la manière de naviguer. Après avoir trouvé le spot parfait pour se lancer, se pose la question du matériel à utiliser.

Quelle planche de wing foil choisir pour débuter ?

planche de wing foil

© Eleveight Kites

Le choix de votre planche de wing foil est primordial surtout si vous débutez totalement dans cette discipline. Aujourd’hui, les marques proposent des planches hybrides permettant à la fois de faire du surf foil, kite et wing foil, mais ces dernières sont plutôt à destination des riders confirmés.

Pour le choix de la planche de wing foil pour débutant, il se fait majoritairement en fonction d’un élément prépondérant : votre poids. Il y a différents éléments à prendre en compte au moment de choisir sa planche. On retrouve notamment la longueur, la largeur et surtout le volume. Et tous se font en fonction d’une variable : le poids du pratiquant. Plus une planche sera longue, plus vous pourrez corriger vos erreurs de placement et éviter la chute. La longueur moyenne varie entre 6’ et 6’8, n’hésitez pas à choisir une planche un peu longue si vous débutez. La largeur, quant à elle, va influer sur la stabilité. Les cotes sont souvent comprises entre 70 et 78 centimètres de largeur. Encore une fois, il vaut mieux une planche un peu trop large qu’une pas assez pour débuter.

Le volume

Vient l’élément prépondérant quant au choix de la planche de foil : le volume. La règle est simple, l’addition de votre poids et de celui de la planche doit être inférieure au volume, qui s’exprime en litre, de votre planche. Le litrage varie en fonction de la longueur, largeur et épaisseur de la planche. Tous ces éléments vont vous amener flottabilité et stabilité. Plus votre flottabilité sera grande, plus il vous sera facile de débuter en vous levant sur votre planche et à commencer à glisser tout en restant stable. Par contre plus vous aurez un gros volume de planche, plus vous perdrez en maniabilité. C’est pourquoi une fois les bases du wing foil acquises, vous pourrez faire évoluer votre planche et tendre vers un matériel moins volumineux, mais bien plus réactif sous vos pieds.

En tant que débutant, pour être sûr d’être sur un bon rapport, prenez un volume de planche égal à votre poids plus 30. Exemple : pour un débutant de 80 kg une planche présentant un litrage de 110 litres permettra d’avoir un certain confort de pratique. Par la suite, au fil de vos progrès, commencez à baisser petit à petit le volume de votre board. Une fois à l’aise, abaissez de 10 l’unité d’ajout à votre poids pour obtenir un volume de planche de wing foil idéal. L’étape d’après sera de choisir une planche dont le volume est inférieur à votre poids plus celui de votre matériel. Dans ce cas-là, votre planche sera sous l’eau au départ, ce qui induit qu’il vous faudra gérer ce qu’on appelle le waterstart, comme en wakeboard. C’est-à-dire se lancer avec la board immergée et utiliser la force du vent pour se sortir de l’eau. Mais chaque chose en son temps !

Le type de planche

Après la taille de planche, il s’agit de se pencher sur le type de planche de wing foil que vous souhaitez utiliser. Tout comme les SUP, la planche gonflable de wing font leur entrée sur le marché et la technologie utilisée efface presque toute différence avec les planches rigides. L’avantage de la planche gonflable est qu’une fois gonflée elle prend très peu de place. Elle permet également de profiter d’un volume accru et semble idéale pour débuter. Une fois avoir bien progressé, n’hésitez pas à passer sur une planche rigide qui vous permettra de profiter d’un shape un peu plus précis. Cette dernière sera quelque peu plus réactive et vous offrira plus de sensations.

Le choix de l’aile/wing

aile wing foil

© Eleveight Kites

Tout comme en kitesurf, le choix de la surface de votre aile se fait en fonction du vent. Plus le vent est fort, plus vous pouvez vous permettre d’utiliser une aile à la surface restreinte. Les constructeurs ne descendent généralement pas en dessous d’une surface de 2 m². Ce type de matériel vous permettra d’effectuer une session sous un vent allant de 25 à 35 nœuds. L’aile la plus commune est celle de 4 m², qui permet dans des conditions de vent dites normales, c’est-à-dire entre 15 et 25 nœuds. Si le vent souffle rarement assez fort sur votre plan d’eau préféré (inférieur à 10 nœuds) et que vous souhaitez quand même vous faire une session, il vous faudra investir dans une aile de 6 m². Prenez également en considération votre gabarit. Si vous dépassez les 85 kg, n’hésitez pas à ajouter un petit mètre carré supplémentaire à votre aile.

La question du foil

Après avoir vu le choix de la planche de wing foil, de l’aile, reste encore à s’intéresser à un élément prépondérant du pack wing foil : le foil. Ce dernier transformera votre planche en surf au-dessus de l’eau et vous offrira la sensation de voler. Sur le foil, il existe deux paramètres importants à étudier : la taille de l’aile avant du foil ainsi que la longueur du mât.

Pour les débutants, il est conseillé de choisir une aile avant de foil relativement large. Nous vous conseillons qu’elle soit comprise entre 1800 et 2500 cm². Plus cette surface sera importante, plus il vous sera facile de vous décoller. Le tout en profitant d’une certaine portance et stabilité. Une fois vos armes faites sur ce genre d’aile avant, vous pourrez vous tourner vers une aile plus petite (inférieur à 1500 cm²) qui vous offrira plus de maniabilité.

Quant à la question du mât, afin de débuter dans les meilleures conditions, privilégiez un mât relativement court. Vous aurez de quoi commencer à appréhender les sensations du foil avec un mât de 65 à 75 cm.. À l’inverse du kite, la planche de wing présente une inertie importante, un peu comme en SUP. Cela vous permet, une fois les bases du foil acquise, de vous tourner vers un mât assez long, autour de 85 centimètres afin de continuer à prendre de la hauteur, et du plaisir !

Les éléments complémentaires : le leash et les straps

Qui dit foil dit leash. Il garantit à la fois votre sécurité ainsi que celle des autres autour. Les straps sont quant à eux facultatifs. Ils permettent cependant d’avoir un meilleur contrôle de votre planche. Également, ils vous permettront, une fois que vous aurez pris un peu de niveau et d’assurance, de tenter quelques sauts !

Vous êtes prêts à vous mettre à l’eau à bord de votre planche de wing foil ? 😉 Découvrez de nouveaux lieux de pratique grâce aux logements Sportihome, situés au plus proche des spots de wing foil !

Antoine Jézéquel


Ces articles pourraient vous plaire :
5 conseils pour débuter le wing foil avec Titouan Galea
Wing foil progression : les bons conseils
Le top 5 des meilleurs spots de wing foil de Titouan Galea
Interview d’Olivia Piana, championne du monde de SUP race, IQ foil et wing foil

© Photo de couverture : Wing.fr